toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exclusif : l’organisatrice du mouvement anti-Trump « La Marche des Femmes » est une islamiste proche des membres du Hamas


Exclusif : l’organisatrice du mouvement anti-Trump « La Marche des Femmes » est une islamiste proche des membres du Hamas

Linda Sarsour, l’une des organisatrices de la Marche des Femmes à Washington, a récemment été aperçue lors d’une grande convention musulmane à Chicago, posant pour des photos au coté d’un ancien membre de l’organisation terroriste du Hamas.

 Obama a nommé Linda Sarsour comme l’une de ses «championnes du  changement ». La fille d’immigrés palestiniens a révélé au Times qu’elle s’était mariéé a 17 ans  par un mariage arrangé. Elle est décrite sur le site de la Maison Blanche comme ceci : « Ambitieuse, franche et indépendante, Linda brise les stéréotypes des femmes musulmanes, Et le patrimoine ethnique. »Pourtant elle soutient activement la charia ce qui ne semblait pas déranger l’ancien président Obama.

Elle a posé pour une photo avec Salah Sarsour, un membre de la Société islamique de Milwaukee et ancien agent du Hamas qui a été emprisonné en Israël dans les années 1990 en raison de son travail allégué pour le groupe terroriste.

Salah Sarsour (à gauche) avec Linda Sarsour (à droite) à la convention MAS-ICNA. Via Facebook

Loading...

Salah Sarsour, également membre du conseil d’administration des musulmans américains pour la Palestine, a servi de garde du corps à la convention pour Sumeyye Erdogan Bayraktar, la fille du président turc, Recep Tayyip Erdogan. (CONNEXE: Financier ex-Hamas repéré à la Convention musulmane à Chicago avec la fille du président turc)

 Bien qu’il soit peu clair que Salah et Linda ont des liens de famille (même si ils partagent le même nom de famille, elle a déclaré dans le passé via les réseaux sociaux qu’elle n’avait pas de lien avec lui et n’a pas répondu aux demandes d’interview à ce sujet). Linda Sarsour a d’autres liens familiaux avec des agents présumés du Hamas . Bien qu’elle évite de s’épancher sur le thème, Linda Sarsour a reconnu dans les entretiens précédents qu’elle a des cousins condamnés pour terrorisme purgeant leur peine ​​dans les prisons israéliennes  en raison de leur activités avec le Hamas.

Sarsour a toujours nié avoir eu des contacts avec le groupe terroriste. Elle a dit au New York Times en 2012 qu’elle n’aurait pas été nommée par Obama  au «champion du changement» si cela était le cas. L’activiste a récemment fait l’objet d’une attention nationale. Elle a été déléguée à la Convention nationale démocrate et elle est l’une des quatre principales organisatrices de la Marche des femmes. L’événement devrait attirer 500 000 personnes et mettra en vedette plusieurs portes paroles progressistes de haut niveau.

Linda Sarsour a des liens étroits avec une organisation HLF ( Holy Land Foundation), qui a été accusée de financer le terrorisme. HLF a été découvert pour avoir acheminé de l’argent au Hamas, qui a été désigné  groupe terroriste dans les années 1990. Salah Sarsour a aussi des liens avec ce groupe.

Sarsour a été impliqué dans l’activité du Hamas en Cisjordanie dans les années 1990, selon la Ligue anti-diffamation (ADL) a cité une note de novembre 2001 du FBI détaillant les informations fournies par le frère de Sarsour, Jamil, aux enquêteurs israéliens en 1998.

« Selon les déclarations données à des enquêteurs israéliens par son frère Jamil, Sarsour a été personnellement impliqué dans la collecte de fonds pour le Hamas. Selon un mémorandum du FBI de novembre 2001, Jamil Sarsour a été arrêté en 1998 pour avoir financé le Hamas et déclaré aux enquêteurs israéliens que Salah Sarsour était impliqué dans le financement du Hamas par le biais de sa collecte de fonds pour la Holy Land Foundation (HLF).

Le mémorandum du FBI indiquait que les Sarsours avaient versé plusieurs milliers de dollars à un agent du Hamas nommé Adel Awadallah à travers leur magasin de meubles de Milwaukee. Awadallah était un commandant dans les Brigades Qassam, l’aile militante du Hamas. Salah Sarsour a rencontré Awadallah en 1995 alors qu’il purgeait une peine de huit mois de prison en Israël pour avoir soutenu le Hamas.

Passant entre les mailles du filet, Sarsour n’a été accusé d’aucun crime aux États-Unis. Son frère Jamil quand à lui, a été arrêté et inculpé en 2003 pour blanchiment d’argent après son retour aux États-Unis. De retour d’Israel, le frère de Linda venait de purger une peine d’emprisonnement de quatre ans pour participation à une organisation terroriste, soit le Hamas palestinien – mouvement aux mêmes méthodes d’exécution des opposants que Daesh mais dont les vidéos restent rares au nom de… la « Cause palestinienne ».

Jo Golan pour Europe Israël

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Exclusif : l’organisatrice du mouvement anti-Trump « La Marche des Femmes » est une islamiste proche des membres du Hamas

    1. Filouthai

      Et ben voilà, on va comprendre petit à petit quelles sont les connexions entre les mouvements anti-Trump et de gauche et/ou féministes, et les organisations terroristes musulmanes…. Et ou se situe Hussein Obama dans tout cela ?

    2. michel boissonneault

      WOW c’est bien Obama qui la trouvait bien …. fière de cette Femme qui a 17 ans marié dans un marriage arrangé …. pour Obama elle était moderne et pour moi il y a l’odeur des pétro-islamo-dollards et de soros derrière tout cela…….
      si ils ont si peur de Trump alors cela prouve que Trump va éffectuer le changement qu’il faut

    3. gregory

      En porte parole,Madonna la pute de service qui voulait faire des pipes pour récompenser les votants masculins d’hillary, et on reprocherait à Trump d’avoir tenu des propos machistes entres amis.
      Cela nous rappelle étrangement l’affaire DSK ou celui ci était traité comme un obsédé sexuel, mais on oubli hollandouille enfourchant son scooter pour aller honorer sa nouvelle conquête. l’empathie à géométrie variable est l’apanage de la gauche donneuse de leçons.
      Cette mascarade indigne avec la fatma terroriste de hamas les islamo gauchistes de tous bords, féministes, transgenres et bobos . Que du beau monde ,c’est du pur jus anarchiste.
      Obimbo, hillary et soros organisent une nouvelle guerre de sécession ils doivent être éradiquées.
      Autrement le monde occidental va disparaître.
      Le trou noir (sans jeu de mot) c’est l’islamo gauchisme.

    4. c.i.a.

      Des manifestations anti-trump, des femmes dans le monde, mais jamais contre la charia!!?
      Comme je dit toujours,GREFFÉE LEUR UNE CERVELLE!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *