toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En visite au Liban, Macron rejette le mouvement BDS et l’idée d’une reconnaissance unilatérale d’un État palestinien par la France


En visite au Liban, Macron rejette le mouvement BDS et l’idée d’une reconnaissance unilatérale d’un État palestinien par la France

Le candidat à l’élection présidentielle Emmanuel Macron, en visite au Liban pour deux jours, a abordé lundi soir une série de dossiers majeurs pour la région, notamment la crise syrienne et le conflit israélo-palestinien, lors d’une Conférence à l’Ecole supérieure des Affaires (ESA), un établissement français à Beyrouth.

Le président du mouvement En Marche, coqueluche des sondages, a également exprimé son rejet du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) contre Israël à l’occasion de cet événement.

« Le boycott d’Israël a été condamné par la France et il n’est pas question de revenir là-dessus », a-t-il dit, en référence à un arrêt de la Cour de Cassation de 2015 qui a rendu illégal ce mouvement.

Il a également rejeté l’idée d’une reconnaissance d’un Etat palestinien par la France avant qu’un accord de paix n’ait été conclu entre les parties et toute pression sur Israël.

Sur la Syrie, Macron a de nouveau expliqué qu’il ne faisait pas du départ du président syrien Bachar al-Assad un pré-requis à toute négociation et insisté sur la « morale de l’action » qui estime-t-il est le rôle d’un homme politique.

Emmanuelle macron doit se rendre mercredi en Jordanie mais pas en Israël.

Loading...

« Assad a failli »

« Assad est un dirigeant qui a failli (…), l’erreur qui a été faite, de droite ou de gauche a été à un moment de faire du départ de Bachar al-Assad un préalable à tout », a-t-il indiqué.

Sous la présidence de François Hollande, Paris n’a cessé d’appeler au départ du président syrien, l’accusant de massacres contre son peuple et le qualifiant de « dictateur sanguinaire ».

« La France n’est pas là pour décerner des bons points et des mauvais points à qui que ce soit, elle est là pour construire la paix, c’est bien plus compliqué », a insisté Macron.

« Nous devons construire une solution politique (…) avec les grandes puissances régionales en acceptant de dialoguer avec chacune d’entre elles », a-t-il souligné.

Il a appelé à la création d’un « groupe de contact » qui mettrait « les solutions diplomatique devant toute solution militaire ».

Macron devait discuter mardi avec les dirigeants libanais de la crise des réfugiés syriens, qui sont un million au Liban, pays de quatre millions d’habitants.

Troisième dans les sondages, à moins de 100 jours de l’élection présidentielle, le mouvement d’Emmanuel Macron devrait également profiter de l’issue de la primaire socialiste, qui donne le frondeur Benoît Hamon en tête et dont le deuxième tour aura lieu dimanche.

Learn Hebrew online

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “En visite au Liban, Macron rejette le mouvement BDS et l’idée d’une reconnaissance unilatérale d’un État palestinien par la France

    1. Salmon

      trés bon article de Guy Millière sur Dreuz

      Macron, fils spirituel de François Hollande

      Ce que vous avez oubliez dans votre aricle c’est qu’il avit voté pour l’étiquetage des produits de Judée Samarie et lisez cet article ci dessus que fait il maintenant

      VOUS ETES MORT MACRON
      JE VOUS AVEZ DIT ET SUPPLIER DE NE PAS VOTER POUR L’ETIQUETTAGE DES PRODUITS DE JUDEE SAMARIE !

      CA VA PAS ! pour avoir des votes !

    2. alauda

      Attali admire son intelligence, mais attend son programme, disait-il ce matin sur France culture.
      Pour l’ancien jeune Ministre de l’économie, qui a profité de 80% des frais de représentation de son ministère, passer par l’élection est « un cursus d’un ancien temps ». Du moins, c’est ce qu’il affirmait en septembre 2015.
      Plutôt que de risquer devant les urnes un mandat de député, il s’est trouvé un ou des mentors susceptibles de lui faire la courte échelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *