toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon Le Monde, ce n’est pas le terrorisme qui menace l’Occident, c’est de ressembler à Israël


Selon Le Monde, ce n’est pas le terrorisme qui menace l’Occident, c’est de ressembler à Israël

 

Ce n’est pas le terrorisme qui menace l’Occident, c’est de ressembler à Israël, avance une tribune publiée par le journal Le Monde… Qui semble préférer les bourreaux aux victimes.

Rédacteur en chef international du Monde, Christophe Ayad signe une chronique dans le quotidien daté du 2 décembre, intitulée: L’israélisation du monde (occidental). L’accroche de l’article résume le propos: «L’Occident s’est mis à ressembler à Israël: une forteresse assiégée, cherchant des réponses sécuritaires à ses problèmes politiques.»

Il ne s’agit donc plus de voir dans les Juifs, des bourreaux, position antisémite traditionnelle, qui permet «d’équilibrer» Auschwitz et d’acquérir à bas prix une bonne conscience, mais de désigner Israël comme le fossoyeur de la civilisation occidentale, incapable de réagir «intelligemment» au terrorisme aveugle dont il est la cible. Et ainsi, Israël n’est pas isolé dans le monde, comme le croirait la droite israélienne, «c’est l’Occident qui a rejoint Israël, symptôme avant-coureur de ce qui l’attend

Israël: fossoyeur de la civilisation

Attention, braves gens de l’Occident, ce n’est pas le terrorisme qui vous menace, c’est de devenir comme Israël. Se défendre comme le font les Israéliens quand on veut les tuer, c’est mal. Ils n’ont rien compris. Pensez donc: ils cherchent à prévenir les assassinats! Ils feraient mieux de changer de méthode. Bien entendu, le journaliste n’en propose aucune.

Les deux colonnes publiées illustrent assez bien l’espèce de culpabilité ressentie par une partie des Occidentaux devant ceux qui les nient. La pensée tient en peu de mots: l’État d’Israël a subi la violence terroriste bien avant les pays occidentaux et a réagi en se défendant comme il pouvait (mur de séparation, checkpoints, permis de travail, etc.), au point aujourd’hui d’installer une surveillance qui va jusqu’à repérer dans l’ordinateur d’une jeune Palestinienne ses projets de meurtre. Et notre auteur de se lamenter en reprochant à l’État hébreu, comme au monde occidental qu’il aurait contaminé, «le refus de se poser la seule question qui vaille: pourquoi une jeune fille pas encore majeure en vient-elle à projeter de poignarder des soldats ou des civils au lieu d’aller en classe?»

L’obsession de la haine

Mais oui, après tout, pourquoi? Pourquoi des lycéens éduqués en France partent-ils pour la Syrie afin de se former à la violence aveugle? Pourquoi ne parvient-on pas à extirper d’un cerveau l’obsession de la haine? Lisez l’article: l’ombre de la réponse s’y profile derrière ses lignes. Peut-être parce que la jeune Palestinienne ne supporte pas la présence d’Israël. Peut-être parce qu’elle préfère tuer des Juifs que d’aller en classe, comme les djihadistes français qui haïssent tellement la France qu’ils veulent tout, sauf s’arrêter de tuer des Français sur leur sol (voir le livre Les Revenants, de David Thomson, dont Le Monde a publié les bonnes feuilles).

Peut-être, après tout, parce que nous leur procurons les raisons de leur haine. Ah, salauds de victimes! Il faudrait enfin reconnaître que si le terrorisme se déchaîne contre Israël, comme contre de nombreux pays occidentaux, c’est que nous sommes tous coupables. De quoi? Oui, au fait, de quoi exactement?

Coupables de vivre

Quand une femme portant une minijupe se fait violer, elle l’a bien cherché, n’est-ce pas? Elle n’a que ce qu’elle mérite. Si elle s’habillait autrement, ça n’arriverait pas. Quand un sale gosse se fait tabasser, il faut quand même reconnaître qu’il était exaspérant. Quand un otage est décapité, ne s’est-il pas exposé à cette barbarie en refusant de se plier à la règle des assassins en puissance? Et bien entendu, il ne s’agit pas seulement d’Occidentaux, mais de tout être humain vivant sur terre.

De quoi sont coupables toutes ces victimes du terrorisme? Tout simplement de vivre. Ils ont tous le droit de vivre comme ils l’entendent, sans menacer la vie des autres. Et l’Occident, comme Israël, aussi. Bien sûr, notre journaliste souhaite, comme tout le monde, que le conflit israélo-palestinien soit réglé «d’une manière réaliste et rationnelle». Mais il ne précise pas comment, ni s’il faut, de guerre lasse, renoncer à vivre comme on le souhaite pour que les terroristes cessent de nous assassiner. Ce qu’il appelle un «problème politique».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Selon Le Monde, ce n’est pas le terrorisme qui menace l’Occident, c’est de ressembler à Israël

    1. robert davis

      Excellent article : en fait c’est simple les arabes eux mêmes ne nient pas qu’ils veulent assujétir le monde ils sont des impérialistes avérés et ceux qui ne veulent npas être ,lees sclav »ezs des arabzs fojnt comme Israel et se défendent.

    2. robert davis

      C’est le procès du gaullisme que fait ce journalisme et tente de réhabiliter pétain en réhabilitant les collabos qu’il voudrait faire de l’occident tout entier.

    3. robert davis

      Se soumettre en politique extérieure pour se concentrer sur la fracuture gauche droite et la, guerre contre le « capitalisme », la libre entreprise. je suis obligé de faire court car jhe suis coupé sans arret.

    4. ISA.

      Le clientèlisme électoral socialiste véhicuée par ce merdia contribue à non seulement à crédibiliser l’enfumage islamique mais aussi à l’ériger en modus vivendi « normal ».

    5. sergeb

      Ils aiment la mort, alors que nous, nous aimons la vie. A voir le plan de vie des mahométans ils semblent frustrés qu’on leur a donnés la vie sur notre belle planète qu’est la terre, un tel joyau n’a pas du se concevoir seul.
      Je ne vois que Dieu capable de faire cela.

    6. Julien732

      Les Arabes représentaient en 2014 5 % de la population mondiale mais aussi 45 % du terrorisme mondial, 68 % des victimes de guerre des décès liés à la guerre, 58 % des réfugiés et 47 % des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays. En 2002, on ne comptait que 5 pays arabes en guerre ; aujourd’hui il y en a 11, et d’ici 2020, près de 3 Arabes sur 4 pourraient vivre dans des pays en conflit. Mais bon pas d’amalgame!… :-/ http://www.msn.com/fr-be/actualite/monde/le-malaise-du-monde-arabe-5-percent-de-la-population-mondiale-45-percent-du-terrorisme-et-58-percent-des-r%C3%A9fugi%C3%A9s/ar-AAkY9tK?ocid=spartandhp

    7. Roland

      Soyons réalistes. Israël en première ligne,entourée d’islamistes fanatiques a été dans l’obligation de se protéger et d’être réaliste face à la menace bien avant nous..Nous en Occident, face aux discours des politiques importateurs gauchistes, nous avons mis longtemps à réagir…L’Europe à toujours été une terre d’immigration, mais cohabiter avec les musulmans est impossible. Ils veulent eux nous intégrer a leurs coutumes du moyen âge. Le monde Occidental semble se réveiller,je fais partie d’un club de tir sportif depuis 2001, seule manière d’avoir une arme légale en Belgique, mon épouse et ma fille elles aussi tirent « Sportivement ». En 2016, 100% d’inscriptions de tireurs sportifs en plus, du jamais vu.Le citoyen abusé se réveille….

    8. midom

      En fait la marâtre qui dirige le parti socialo caviar francophone a obligé tous les citoyens de rentrer leurs armes, et de nombreuses pièces de collection ont disparu après avoir été remises aux autorités compétentes………!

    9. MisterClairvoyant

      Les palestiniens ont le haine d’Israël, parce que malgré leur haine, il construit une nation, eux pensent que leur haine va détruire Israël et tous l’Occident, car ils ont une haine destructrice comme l’islam.

    10. zanaroff

      Les nazis étaient socialistes. Vous avez la mémoire courte, je pense. National socialisme. Comment distordre l’histoire et la vérité. Inventer des partis d’extrème droite pour mieux cacher une réalité bien plus sordide, plus terrible. Etre socialiste, c’est adhérer à ces valeurs. Destruction de la famille, de la patrie, de l’identité nationale, destruction de l’éducation, des valeurs universelles, préférer la théorie du genre etc… et privilégier l’immigration de masse, pour des votes étrangers. Les islamistes ont compris que pour régner il faut détruire la civilisation occidentale. Ça doit leur faire mal au cul que des hommes valeureux comme Poutine et Trump se soient levés pour leur clouer le bec définitivement. Merci aux russes, et merci aux américains.

    11. sergeb

      Rappelons-nous cette déclaration…
      Jeudi 17 juin 2010
      « Dans le torrent d’incompréhension, d’hypocrisie et de haine qui frappe Israël, il convient de souligner la prise de position courageuse et lucide exprimée par l’ancien Premier ministre espagnol José-Maria Aznar dans le journal londonien Times de jeudi. Le titre de l’article est déjà en soi éloquent, et reprend ce qu’avertissent en vain depuis longtemps certains dirigeants israéliens à l’encontre de l’Occident : « Si Israël tombe, nous tomberons tous ! ».

      Cet appel émane d’un homme politique qui a payé de sa carrière politique la veule soumission de son pays au terrorisme : lors des élections qui suivaient de quelques jours les terribles attentats de Madrid, en mars 2004, le gouvernement Aznar tombait contre toute attente, donnant ainsi une victoire politique à Al-Qaïda, qui affirmait fièrement « que le peuple espagnol avait puni son gouvernement pour son soutien à l’Amérique ». Le nouveau Premier ministre, Luis-José Zapatero, annonçait immédiatement son intention de retirer les troupes espagnoles d’Irak.

    12. Aline1

      Ne soyez pas trop dur. Il ne faut pas tirer sur une ambulance comme on dit.
      Et ce média est en train de sombrer :

      Ne m’appelez plus le Monde
      Quand je deviens l’Immonde
      Feuille de chou nauséabonde,
      Et une gazette moribonde.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    434 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap