toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révélations : De riches Arabes des Emirats rachètent des terrains et des biens en Israël


Révélations : De riches Arabes des Emirats rachètent des terrains et des biens en Israël

.

Benjamin Elie Associé du cabinet Israland nous révèle qu’il a été contacté par un gros investisseur émirati qui lui a proposé d’acheter tous les biens qu’il avait en portefeuille en Israël.

L’acheteur potentiel lui propose même de rajouter 20 % au prix de vente officiel.

Benjamin Elie, très surpris qu’un Arabe des Emirats veuillent racheter tous les biens en Israël, s’est renseigné auprès des autorités qui lui ont confirmés que de riches Arabes sont en train de racheter des terrains et des biens un peu partout en Israël.

Loading...

Voici ce que nous a écrit Benjamin Elie :

« Je suis Benjamin Elie Associe du cabinet Israland, un francophone me contacte hier soir, et me demande des renseignements sur plusieurs terrains en vente sur notre site Israland .

Un peu surpris je prolonge notre conversation quand soudain il m’annonce clairement qu’il souhaiterait entrer en négociation avec la quasi-totalité des biens disponibles sur le site .

Je pense à un canular mais comprends très vite que la personne est vraiment sérieuse et plus surprenante, il me demande d’ajouter 20% de plus au prix demandé par les propriétaires

Je trouve ça franchement bizarre et décide alors de lui demander les coordonnés de ses avocats qui représentent ses intérêts ici en Israël .

Au téléphone avec Maître Hariri, je suis surpris d’entendre que l’acheteur potentiel est un investisseur averti de terres en Israël, résidant aux émirats, et se trouve être et un musulman confirme .

Learn Hebrew online

De peur, je contacte un ami qui se trouve être en poste à l’ambassade et me dis qu’effectivement une frénésie d’achat se fait ressentir du côté musulman en Israël et que cette pratique est tout à faite légale .

Suite à quoi, je fais la recherche sur internet : acheter terrain en Israël : شراء الأراضي في إسرائيل
et là, surprise ! des dizaines de sites qui proposent des terres à vendre en Israël ! c’est affolant .

Sans perdre de temps, j’entre en contact ce matin avec plusieurs fonds d’investissements juifs, ainsi que plusieurs investisseurs proches d’Israël, et pour autant aucun n’a su me proposer une offre .

Loading...

Bien entendu nous ne vendrons jamais nos terrains à des non juifs, mais malheureusement cette personne des émirats trouvera forcément un vendeur .

Prenez conscience de ce qui se passe en Israël, nous vivons une guerre secrète, qui vise à racheter le territoire Israélien en douce .

Prenez le cas d’Amona , ou des familles Juives ont été expulsées parce que le terrain ne leur appartient pas .

Les villes les plus touchées pour le moment : Tzfat – Tibériade – Arad – Haïfa – Afoula et maintenant le Sud d’Israël .

Je lance un appel à la communauté juive mondiale , Réveillez -vous et aidez-nous à conserver notre unique patrimoine .
Faites passer ce message à un maximum de personnes . »

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Révélations : De riches Arabes des Emirats rachètent des terrains et des biens en Israël

    1. Aline1

      Israël dans sa volonté de se montrer
      « plus démocratique que moi tu meurs »

      A laissé des Israéliens « pas très juifs » entrer en Israël, et de plus en plus se trouvent des personnes qui ne ressentent rien pour ce que représente ce pays. Et peuvent le revendre sans ressentir le moindre malaise – Et ne parlons pas des gauchistes…

      Aux Responsables israéliens, de revoir toutes leurs Lois, sans oublier qu’ils ne sont pas un pays comme les autres et que les Lois d’exception doivent abonder – et en dehors de toute l’histoire religieuse, se rappeler aussi, que c’est un pays refuge contre l’antisémitisme. Entouré physiquement de millions d’ennemis belliqueux, et virtuellement d’ennemis dans le monde entier..L »ONU et toutes les associations ‘ »malfaisantes » du même genre le prouvent.

      Alors qu’ils cessent leurs « fierté' » à se sentir « démocratiques »

      Ce n’est pas ce qui sauvera le peuple juif. Qu’ils se rappellent donc la citation de Hillel :

       » Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je suis seulement pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand ? « 

    2. Sara

      Tiens donc : selon la toute récente décision de l’ONU, les Juifs n’auraient pas le droit d’acheter des terrains ou des maisons en territoire revendiqué par les arabes mais les arabes s’implantent discrètement en terre juive.

      L’ONU  interviendra-t-elle ?

    3. lz

      L’offre et la demande, la Mondialisation !
      Principes si importants pour un nombre restreint de juifs et d’israéliens qui se pensent moins stupides que les autres.
      Ces propriétaires terrien devraient baisser les prix et vendre aux juifs Français, ainsi, la terre durement acquise restera dans la famille…On a encore le droit de rêver, non mais dit ?!

    4. gregory

      Seule solution faire des lois concernant le rachat de terre israélienne.
      Les biens israéliens ne seront transmissibles qu’a des juifs israéliens.
      C’est une guerre d’usure. Les parades doivent être mises en oeuvre.
      Les musulmans étrangers ne doivent en aucun cas pouvoir s’installer en Israël.

    5. Slam

      Une seule solution, annulation pure et simple de ces ventes et confiscation des biens pour raison de sécurité nationale. Raté les macaques.

    6. rico

      C’est grave…Chez les arabes de Palestine ,celui qui vend un terrain ou une maison à un Juif est condamné à mort …Que fait Mr Liberman ,qui a la réputation d’être ultranationaliste ?? Je souhaite beaucoup de force à l’état juif d’Israél pour combattre ses nombreux ennemis qui profitent des régles démocratiques et de la liberté de mise en Israél ….

    7. Armand Maruani

      Utiliser le droit de préemption quand la situation l’exige sinon faire voter une loi sur mesure pour contrer cette agression terroriste .
      Car il s’agit bien d’une action dans le but de porter atteinte à l’intégrité d’Israël .

       » Le droit de préemption urbain (DPU) est une procédure qui permet notamment à une personne publique (ex : collectivité territoriale) d’acquérir en priorité, dans certaines zones préalablement définies par elle, un bien immobilier mis en vente par une personne physique (particulier) ou morale (entreprise), dans le but de réaliser des opérations d’aménagement urbain. Le propriétaire du bien n’est alors pas libre de vendre son bien à l’acquéreur de son choix et aux conditions qu’il souhaite. « 

    8. FONTES

      Oui, Armand Maruani a tout a fait raison, les israeliens ne doivent pas vendre des terrains aux arabes. La terre d’Israel doit toujours rester uniquement en possession du peuple juif.

      Que le Dieu Tout Puissant soit toujours avec le peuple Juif. Amen!

    9. emile enrico

      EXACTEMENT L EXPROPRIATION EXISTE POUR RAISONS SECURTAIRES D ABORD UTILISONS CETTE OPTION ,,,,,et comme c connu l arabe qui vend a des Juifs est Tue , alors PROTEGEONS NOUS DE CETTE MAFIA ,,,qui s organise avant qu il ne soit trop tard

    10. Jacques B.

      Même stratégie qu’en France et dans bien d’autres pays : avec l’argent du pétrole (qu’ils n’ont rien fait pour gagner, ces incapables – c’est juste qu’on a été trop bons avec eux), racheter un maximum de terrains, d’entreprises, etc. pour devenir les PATRONS économiques en attendant de devenir les patrons POLITIQUES.

      Ils utilisent encore une fois nos lois démocratiques (mais sans la moindre réciprocité) pour s’imposer à nous.

      Conclusion : refuser de leur vendre, sur la base du volontariat patriote, ou de lois stipulant préemption automatique dès lors que l’acheteur n’est pas un citoyen du pays, en l’occurrence un Israélien, et même un Juif israélien, parce que ces tordus sont bien capables demain de fournir l’argent à des islamistes de nationalité israélienne.

      Et aux malcomprenants, un petit rappel : les musulmans ont 57 pays et des millions de km2 où vivre leur religion paradisiaque (lol), les Juifs n’ont qu’un seul pays au monde où vivre libres en tant que Juifs : Israël, tout juste la taille de 4 départements français.

    11. serge027

      N’oublions pas que l’entreprise sioniste a commencé par l’achat de terre en Palestine mandataire. Les arabes retournent le sionisme à leur avantage et effectuent les mêmes actions. Le nationalisme palestinien est le négatif du sionisme, comme une phot a son négatif.

    12. Jacques B.

      @ serge07 : sauf que le nationalisme palestinien n’existe pas, c’est une invention de l’OLP et du KGB datant des années 60.

      Cherchez bien : vous ne trouverez dans l’Histoire aucun pays ayant pour nom « Palestine », avec un peuple appelé peuple palestinien, ayant sa langue propre, un gouvernement, une armée, une culture propre, etc. – tous attributs d’un peuple à part entière.
      Jusque dans les années 60, les « Palestiniens » étaient appelés unanimement, y compris par eux-mêmes, ou par les médias, politiciens ou autres « Arabes ».
      Logique car ces gens parlent arabe, sont pour la plupart musulmans, et sont pour beaucoup d’entre eux originaires des pays arabes voisins : Jordanie, Syrie, Egypte notamment – étant venus en Israël au cours du dernier siècle, attirés par les perspectives économiques ouvertes par les sionistes qui reconstruisaient le pays.

      Le peuple « palestinien » n’existe pas : voir par exemple http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=2533

      La raison d’être de ce pseudo-peuple est simplement d’éliminer Israël, en cela les Arabo-musulmans n’ont pas varié depuis 1948 (et même avant).
      Ces gens sont juste fidèles à leur coran, qui exige que toute terre foulée par des musulmans devienne dar al islam. Voir donc un pays comme Israël – terre historique des Juifs, pourtant – situé en plein milieu de terres musulmanes, est insupportable pour eux.

      Ce qui arrive à Israël est ce qui arrivera aux pays européens, pour exactement les mêmes raisons : la volonté expansionniste de l’islam.

      Sortez donc de la propagande véhiculée par les médias français, propagande digne du Hamas.

    13. Sara

      @serge027 
et Jacques B.

      Si vous cherchez dans les ouvrages sur l’histoire d’Israël, jusqu’à fin 60’s/début 70’s vous ne trouverez pas de « palestiniens » au sens actuel imposés par les arabes, les médias et des politiciens.
      Les termes employés sont : arabes, conflit israélo-arabe (et non israélo-palestinien).
      L’OLP est signalée comme mouvement terroriste. Les auteurs d’attentats ne sont pas appelés « palestiniens » mais fedayines. Et cela jusqu’au début des 70’s.

      Le mot OLP contient deux falsifications : Libération alors qu’il s’agit de conquête et Palestine.

      Parler comme le font les médias de « conflit israélo-palestinien » reviendrait à dire que les israéliens sont en conflit avec eux-mêmes.

      L’OLP est reconnu par le sommet arabe de 1974 ; aussitôt l’ONU l’admet comme « membre observateur » (résolution votée par la France) et invite Arafat, toujours en 1974.
      Cette résolution de l’ONU déclare l’OLP « seul représentant légitime du peuple palestinien », alors que, rappelons-le, jusqu’en 1947 ceux qui auraient pu s’appeler palestiniens sont autant les Juifs que les Arabes, ces derniers se qualifiant d’Arabes.
      En 1975 le gouvernement français (Giscard : 1974-1981) autorise un bureau de l’OLP à Paris.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *