toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Résolution de l’ONU anti-israélienne : Netanyahu fustige Obama et l’accuse d’avoir vendu Israël


Résolution de l’ONU anti-israélienne : Netanyahu fustige Obama et l’accuse d’avoir vendu Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a vivement attaqué vendredi le président américain Barack Obama, l’accusant d’avoir travaillé activement contre Israël à l’ONU – abandonnant apparemment tout prétexte de prudence diplomatique après une abstention américaine au Conseil de sécurité qui a conduit à l’adoption d’une résolution contre les implantations.

« Israël rejette catégoriquement la résolution anti-israélienne méprisante à l’ONU, et ne s’y conformera pas », a déclaré le Bureau du Premier ministre dans une déclaration houleuse après que le conseil a voté en faveur de la motion 14-0.

« Alors que le Conseil de sécurité ne fait rien pour empêcher le massacre d’un demi-million de personnes en Syrie, il est honteux de singulariser Israël – la seule démocratie au Moyen-Orient », a déclaré le PMO.

« L’administration Obama a non seulement échoué à défendre Israël contre ce harcèlement à l’ONU, mais elle a coopéré avec lui dans les coulisses. »

Prime Minister Benjamin Netanyahu meets with US President Barack Obama in New York, on September 21, 2016. (Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le président américain Barack Obama à New York, le 21 septembre 2016. (Kobi Gideon / GPO)

Dans une révélation à peine voilée de l’administration avec laquelle Netanyahu s’est si souvent heurté, son bureau a déclaré qu’Israël était « impatient de travailler avec le président élu [Donald] Trump et avec nos amis au Congrès, les républicains et les démocrates, à défaire le dommages de cette absurde résolution.

Netanyahou a déclaré qu’il rappellerait immédiatement les ambassadeurs d’Israël en Nouvelle-Zélande et au Sénégal – deux sponsors de la résolution de vendredi soir – pour des consultations. Il a également indiqué qu’une visite officielle planifiée du ministre des Affaires étrangères du Sénégal le mois prochain serait annulée et que tous les programmes d’aide israéliens au Sénégal seraient arrêtés.

Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Murray McCully, a déclaré vendredi au NZ Herald que, bien qu’il comprenne l’opposition d’Israël à la résolution, « nous espérons que l’amitié qui existe entre les deux pays pourra durer indépendamment de cette opinion.

« C’est une victoire pour ceux qui souhaitent voir le Conseil de sécurité prendre des mesures sur le processus de paix au Moyen-Orient après huit années d’inaction totale », a déclaré McCully.

« Nous espérons que les deux parties, vont maintenant réfléchir sur la position et essayer de trouver un chemin plus constructif en avant », a déclaré McNully.

Les responsables israéliens ont réagi avec déception et de la colère à l’échec de Washington d’opposer son veto à la résolution.

Prime Minister Benjamin Netanyahu and President-elect Donald Trump meeting at Trump Tower in New York, September 25, 2016. (Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président élu Donald Trump se rencontrent à Trump Tower à New York, le 25 septembre 2016. (Kobi Gideon / GPO)

L’ambassadeur à l’ONU, Danny Danon, a déclaré que le conseil avait « voté non aux négociations, vous avez voté non au progrès et une chance pour des vies meilleures pour les Israéliens et les Palestiniens, et vous avez voté non à la possibilité de la paix. »

Le ministre de l’Energie, Yuval Steinitz, a déclaré à Channel 2 News que l’abstention des États-Unis n’était pas «la façon dont les amis se comportent», tandis que le ministre Tzachi Hanegbi a déclaré que le vote américain évoque aussi le président entrant Donald Trump.

Peu de temps avant le vote, un responsable israélien à accuse l’administration Obama de comploter avec les Palestiniens pour nuire à Israël avec la résolution.

« L’administration américaine a secrètement préparé avec les Palestiniens une résolution anti-israélienne extrême derrière le dos d’Israël qui serait un vent arrière pour la terreur et les boycotts et effectivement faire du mur occidental un territoire occupé par les palestiniens « , a déclaré le responsable. (Le projet de résolution se réfère à Jérusalem-Est comme « territoire palestinien occupé. »)

Les responsables palestiniens et égyptiens se sont rencontrés plus tôt dans le mois avec des responsables du Département d’Etat à Washington, a déclaré Channel 2 vendredi soir, et c’est dans ces pourparlers, selon Israël, que les plans ont été coordonnés pour repousser la résolution anti-colonisation. D’où la référence du fonctionnaire à l’administration américaine ayant « cuit » la résolution.

« Il s’agit d’un abandon d’Israël qui a brisé des décennies de la politique des États-Unis pour protéger Israël à l’ONU et mine les perspectives de travailler avec la prochaine administration de l’avancement de la paix », a ajouté le responsable.

Les États-Unis ont nié les allégations. « Contrairement à certaines allégations, l’administration n’a pas participé à la formulation de la résolution et nous n’avons promu,« le fonctionnaire anonyme a déclaré à Reuters.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Résolution de l’ONU anti-israélienne : Netanyahu fustige Obama et l’accuse d’avoir vendu Israël

    1. sergeb

      TRUMP est le PRÉSIDENT OFFICIALISÉ par les GRANDS ÉLECTEURS
      et de ce fait, les RESPONSABILITÉS de L’ÉTAT lui incombe. Obama n’a plus aucune légitimité de prendre des décisions lourdes de conséquences et laisser place a son remplaçant, le 20 janvier
      n’est qu’un vaste, SHOW un SPECTACLE si vous préférez de PRÉSENTATION avec des artistes et de musique et défilé, ce n’est que cela et rien d’autre autrement dit une VASTE MISE EN SCÈNE HOLLYWOODIENNE. OBAMA n’a plus a INTERFÉRER dans la politique intérieure ni extérieure des USA, autrement ce n’est plus de la démocratie.
      Cette résolution malfaisante ne devra être tenue en compte car deux présidents étaient en fonction et celui qui prévaut est le PRÉSIDENT TRUMP pour les cinq prochaines années. Israël ne doit en aucune façon s’écraser
      face a L’ONUL composé pour plus que la moitié des membres d’ennemis de l’Occident. Aussi MENTION DÉSHONORABLE A LA RUSSIE dont on vient de voir le double jeu.

    2. C. Hamon

      Fin de règne minable pour OBAMA, a qui on a donné trop vite le « Prix Nobel de la Paix », alors qu’il venait tout juste d’arriver.

    3. zanaroff

      Vous inquiétez pas, vous avez le Dieu d’Israël avec vous. Même si le monde entier se ligue contre vous, c’est pour leur propre jugement. Car quand Dieu va se lever pour leur mettre une rouste monumentale, cela va être monumental et définitif. Ils l’auront bien mérité, c’est pas moi qui vais pleurer sur leur triste sort. C’est pas faute d’avoir été prévenu, depuis le temps. Dieu est patient, mais attention à son jour de COLERE. Ca va chauffer dur !!!

    4. Akerman Michel Israël

      Alors que les nations se déchainent majoritairement contre Israël au Machin, nous fêtons Hanoucca et les miracles qui depuis des siècles nous ont sauvés de la destruction totale.
      Hussein Obama a terminé sa présidence par un acte antisémite car, aujourd’hui, il ne peut plus et ne veut plus cacher son hostilité à notre pays.
      La Syrie va poursuivre sans condamnation de l’ONU ses assassinats par centaines de milliers. La Russie va conserver la Crimée et l’Est de l’Ukraine, la Chine va poursuivre sa main mise sur le Tibet et la Turquie conserve la moitié de Chypre où l’ONU, comme ailleurs, ne fait rien puisqu’il n’y a pas de terroristes palestiniens à « protéger ».
      C’est pire que lorsque la Société des Nations voulait faire régner la paix dans le monde car les Etats-Unis, la Russie, la France, la Chine qui siègent au Conseil de Sécurité voteraient aujourd’hui CONTRE la recréation d’Israël !
      L’histoire le jugera, Israël vaincra !
      Shavoua Tov et Hag Hanoucca Saméah !

    5. sergeb

      Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le président américain Barack hussein Obama à New York, le 21 septembre 2016. (Kobi Gideon / GPO)
      ET IL A SERRÉ LA MAIN DU DIABLE.. AMEN

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap