toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour éviter l’islamisation de l’Europe, votons en chœur pour l’islamisation de l’État juif !


Pour éviter l’islamisation de l’Europe, votons en chœur pour l’islamisation de l’État juif !

CHRONIQUE

C’est sans doute ce que pensaient les représentants des pays européens en apportant leur soutien à la demande des Palestiniens. Honte aux complices des usurpateurs! Ils commettent une erreur grave, très grave dont ils ne semblent même pas capables de mesurer la portée! Non seulement ils n’arrêteront pas l’islamisation de l’Europe, mais ils l’accélèreront car les Arabes, au vu du dernier vote contre Israël, vont tirer les conclusions qui s’imposent.

La preuve? Deux jours seulement après avoir voté pour l’islamisation pure et simple de Jérusalem, Europol ((l’agence de police de l’Union européenne)  leur apprenait que « L’État islamique (EI) va probablement tenter de commettre de nouveaux attentats en Europe, que des dizaines de djihadistes seraient déjà sur le sol européen et de nombreux autres susceptibles d’y venir en raison du recul de l’EI en Irak et en Syrie. »

La Résolution de l’ONU du 29 novembre

Comme tous les ans, le 29 novembre, date anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale, en 1947, du Plan de partage de la Palestine, l’ONU célèbre la « solidarité avec le peuple « palestinien». À cette occasion, le président de l’Assemblée générale s’est fait un devoir d’arborer en ce jour si spécial une écharpe « palestinienne ». Rien de bien surprenant : il savait que la majorité des pays membres de l’ONU apprécieraient son geste puisqu’ils sont ouvertement hostiles à l’État juif.

Et pour mieux montrer aux « Palestiniens » combien leur cause lui tient à cœur, il a jugé bon de porter un grand coup à l’État juif. Tâche des plus faciles s’il en est une. L’ONU a entériné ce même jour la Résolution de l’Unesco niant tout lien entre le judaïsme et le Mont du Temple, et appelant les lieux saints juifs par leurs noms arabes. Non seulement elle pu le faire sans rencontrer la moindre difficulté, pour ne pas dire avec la bénédiction de la quasi totalité de la planète, (sur162 États présents, 147 ont voté en faveur de la résolution, 8 se sont abstenus et 7 seulement s’y sont opposés : les États-Unis, le Canada, Israël, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru et Palaos), mais jugeant sans doute qu’une seule résolution était insuffisante pour montrer leur soutien au peuple « palestinien », les membres de l’ONU y sont allés de 5 autres résolutions à l’encontre d’Israël. Certes, ce n’est pas un record: le 6 décembre 1988, ce furent pas moins de 19 résolutions condamnant Israël qui furent votées. Qui dit mieux? À ma connaissance, aucun pays ne peut ravir à Israël le titre de pays totalisant le plus grand nombre de condamnations à l’ONU : ni l’Arabie Saoudite, ni la Corée du Nord, pas même la Syrie. Au fond, avec ces résolutions, l’ONU réussit à mettre Israël au ban des nations. C’est là une autre forme de boycott, un boycott moral qui, s’il n’est pas économique, n’en est pas plus acceptable pour autant.

Qu’une organisation comme l’Unesco, censée protéger le patrimoine culturel de la planète, accepte d’être complice du révisionnisme « palestinien » est inacceptable! Que l’ONU qui a créé en 47 l’« État juif » veuille aujourd’hui, étape par étape,  l’islamiser est scandaleux!

Mais ce qui nous laisse complètement pantoise, ce n’est pas tant la Résolution demandée par les Palestiniens et un certain nombre de pays arabes que la réaction des pays européens qui ont tous accepté,  à commencer par la France évidemment, que soit modifié le statut du Mont du Temple désormais appelé Haram el-Sharif tandis que le Kotel devient le Mur Al-Buraq. Car ce faisant, l’Europe accepte de remettre en question le lien entre Jésus et le christianisme, donc l’Histoire, ce qui s’appelle, n’ayons pas peur des mots, du RÉVISIONNISME. On gomme donc le fait que les Juifs sont présents à Jérusalem depuis des temps immémoriaux, que même au temps des Romains où ils étaient interdits de séjour dans la ville sainte, nombreux furent ceux qui choisirent d’y rester. Quand donc comprendra-t-on que Jérusalem  n’est devenue pour les Palestiniens une ville sainte qu’après la Guerre des Six jours, en juin 67?

Il me semble impossible que les pays occidentaux n’aient pas compris que les Palestiniens revendiquent la Ville Sainte UNIQUEMENT parce qu’ils ne supportent pas qu’elle soit aux mains des Juifs.

Et j’en viens à me demander- et à juste titre d’ailleurs-  si ce n’est pas la même raison qui a dicté aux pays européens leur soutien à la Résolution scandaleuse votée le 29 novembre.

Learn Hebrew online

Car si la cause palestinienne leur tenait à cœur comme ils veulent bien nous le faire croire, comment se fait-il qu’ils ne se penchent que sur le sort des « Palestiniens » en territoire juif et non sur celui des « Palestiniens » de Syrie, du Liban, d’Égypte,  etc. Dans le camp de Yarmouk en Syrie, pour ne citer qu’un exemple, la situation des « Palestiniens » est tout simplement dramatique. Mais comme les Juifs ne sont pas impliqués,  ni les médias ni l’ONU ne se penchent sur leur sort. Quant aux « Palestiniens » qui depuis 67 vivent dans leur pays, la Jordanie, le droit de devenir citoyen leur est toujours refusé.

Les conséquences de ce vote du 29 novembre: le révisionnisme.

L’objectif de ce vol d’identité cautionné par l’ONU est on ne peut plus clair : usurper  l’identité juive afin de réécrire l’histoire en effaçant toute trace de la présence juive à Jérusalem.

Abbas, rappelons-le, a fait une thèse révisionniste et pour cela il a longuement étudié les méthodes des nazis. Et il s’en inspire! Réécrire l’histoire, la manipuler, la modifier à sa guise était une des méthodes nazies pour justifier le génocide des Juifs. Alors, épuisés par leurs multiples tentatives pour éliminer Israël, la dernière stratégie des « Palestiniens » consiste à s’approprier l’identité juive, donc l’histoire juive. C’est ainsi qu’Abbas a pu obtenir de l’Unesco, avant même ce vote pour l’islamisation du Mont du Temple, que soient considérés comme musulmans le Caveau des Patriarches à Hébron (2ème lieu saint juif) et la Tombe de Rachel (3ème lieu saint juif), des lieux saints qui ne sont peut-être pas inscrits au patrimoine de l’Unesco,  mais qui le sont à ce que nous pourrions appeler le patrimoine biblique.

Renommer les lieux saints juifs, c’est leur donner une carte d’identité autre que la leur, c’est cacher la vérité et transformer, avec le temps et l’aide des médias, des mensonges en vérités. C’est tromper le monde, c’est un détournement! On se trouve face à une usurpation d’identité comme jamais le monde n’en a connue.

On aurait pu penser que les pays européens, constatant que la réécriture de l’histoire, tout comme le boycott d’ailleurs,  présentent de forts relents antisémites et rappellent aux Juifs comme aux non-Juifs de douloureux souvenirs, se seraient opposés aux diktats de Abbas. Nenni, point du tout! Exception faite, avons-nous dit, de 7 pays sur 162, tous les autres ont jugé recevable la demande de Abbas sans même se rendre compte de ce qu’elle représente pour les chrétiens : la négation de Jésus! Serait-ce que la haine du Juif est telle qu’ils sont prêts à sacrifier leurs racines?

Les conséquences de ce vote de l’Unesco, entériné par l’ONU, sont graves, très graves. Il pave la voie à l’appropriation de Jérusalem. Et il est difficile de croire que les chefs d’États occidentaux n’en soient pas conscients. Ils sont bien placés pour savoir qu’avec le temps le mensonge, aussi grand soit-il, devient Vérité.

Combien de personnes, parmi monsieur et madame Tout-le-monde, savent que les Juifs étaient en Israël plus de 2000 ans avant que n’arrivent en 634 les musulmans?

Combien de personnes, parmi monsieur et madame Tout-le monde, savent que Al Khalil s’est toujours appelée Hébron, que cette ville a plus de 2500 ans d’existence et qu’elle fut la capitale du royaume de Juda sous le roi David?

Combien de personnes, exception faite des chefs d’État et des ambassadeurs (et encore!), savent que ce sont les Juifs qui, par compassion pour les musulmans, ont consenti en 67 à leur laisser l’administration des lieux saints?

Combien savent qu’avant la Guerre des Six jours – une guerre défensive, faut-il le rappeler- ces lieux saints juifs étaient de vrais dépotoirs?

Combien de personnes, parmi monsieur et madame Tout-le monde, savent que l’Esplanade des mosquées s’appelait le Mont du Temple mais que, à la demande de Abbas, les médias français l’ont baptisé Esplanade des mosquées? Ce qui en soi est une forme de révisionnisme permettant de justifier l’interdiction faite aux Juifs de se rendre sur le Mont du Temple.

Difficile de condamner le point de vue des non-Juifs : à force de parler ad nauseam de l’Esplanade des mosquées, les médias ont réussi à effacer la présence juive de ce lieu. Si bien que, pour monsieur et madame Tout-le-monde,  le Mont du Temple (Esplanade des mosquées)  se trouve en territoire « palestinien » donc, à leurs yeux, les visites des Juifs ont pour objectif de narguer les musulmans. Il est même normal qu’ils pensent que le Temple n’a jamais existé. Après tout, si Abbas l’a dit, c’est la vérité!

Alors qu’en réalité  les non-Juifs devraient plutôt se demander pourquoi les musulmans ont construit la mosquée Al-aqsa à l’emplacement où furent érigés les deux Temples.

Comment expliquer le vote des pays européens?

Au terme de ce vote, un constat s’impose : les pays européens ont pris fait et cause pour les Palestiniens et veulent les soutenir dans leur « résistance » à l’État juif.

Descartes doit se retourner dans sa tombe en constatant que dans le monde d’aujourd’hui ce n’est pas, comme il l’avait déclaré, «  le bon sens (qui) est la chose du monde la mieux partagée », mais bien la c… !

Comment expliquer le choix des pays de l’UE?  La question se pose de façon cruciale car, en agissant comme elle l’a fait, l’Europe accepte de renoncer à ses racines judéo-chrétiennes. Que s’est-il passé pour que nous en arrivions là, pour que même « l’élite » ne soit plus en mesure de se servir de sa raison et de défendre les droits de l’homme? Pourquoi sacrifier l’État juif? Pourquoi être complice des usurpateurs de l’identité juive?  Comment expliquer que le mensonge aujourd’hui ait réussi à s’imposer? N’y a-t-il plus que quelques très rares États capables de distinguer le vrai du faux?

Hypothèse : Christianisme vs « Palestinisme »

L’Europe s’islamise à la vitesse grand V et il semble bien que ce mouvement soit inéluctable. Les pays occidentaux sont en train de trembler car ils savent qu’en se soumettant aux diktats des Arabes, ils sont en train de perdre leur identité.  Et qu’il est trop tard pour tenter de la sauver. « Les cloches sonneront-elles encore demain? » C’est là le titre du dernier livre de Philippe de Villiers qui constate que les mosquées se multiplient à mesure que disparaissent les églises.

Persuadés que le conflit israélo-palestinien est à l’origine du terrorisme et de l’islamisation de l’Europe, que la terreur cessera avec la fin du conflit – Abbas les en a assurés! – les pays européens ont abjuré le christianisme pour embrasser le palestinisme! Indépendamment de la peur de l’islamisation de l’Europe, d’autres raisons ont-elles dicté leur choix?

– Réponse : La haine des Juifs?

Question que nous sommes en droit de nous poser car il semble impossible que les dirigeants européens soient naïfs au point de croire ce que leur dit Abbas, et d’espérer ainsi la fin du conflit qui les oppose aux islamistes.

Ce que je vais dire  en choquera plus d’un, car je suis aussi tentée de croire que, comme ils se sentent frustrés, qu’ils réalisent que les pays arabes les ont manipulés et qu’ils ont perdu leur identité au profit de l’islam, les Européens s’insurgent contre les Juifs qui refusent l’effacement de soi et qui mettent tout en œuvre pour préserver leur héritage culturel.

Alors, l’antisémitisme aidant, ils votent pour que les Juifs subissent le même type de dommages. En fait, ils ne veulent pas tant aider les Palestiniens que faire en Israël ce que les musulmans font en Europe. Ils espèrent ralentir l’islamisation de leur pays en gommant l’Histoire juive, le judaïsme et ses valeurs, des valeurs qui sont les leurs d’ailleurs. Or, pour être disposé à renoncer à  sa propre identité dans le seul but de briser les Juifs, il faut être animé d’une haine incommensurable du peuple juif et de l’État juif.

Conclusion Vouloir effacer l’identité juive de Jérusalem est une erreur d’une gravité inqualifiable.

En s’abstenant de condamner le révisionnisme de l’Unesco et de l’ONU, les pays européens ouvrent la porte à la réécriture de l’histoire juive, certes, mais aussi à celle de leur propre histoire, disons à la réécriture de l’Histoire. Bientôt, les islamistes obligeront les Français, mais aussi les Belges, les Allemands, etc. à réécrire leur histoire.

À quand le changement de nom pour le Saint-Sépulcre et la Basilique de la Nativité à Bethléem? À quand une nouvelle mosquée à Paris à l’emplacement de Notre-Dame?

Souvenons-nous que, comme l’avait dit José Maria Aznar, « Si Israël tombe, nous tomberons tous ». D’ailleurs , le processus d’islamisation de l’Europe est déjà bel et bien entamé. À titre d’exemple, la France voit ses églises se changer en mosquées, et elle a été contrainte d’admettre que l’Islam est une des racines françaises. Certains pays acceptent d’adopter la charia et autres coutumes musulmanes, mais en même temps ils croient pouvoir sauver l’Europe en optant pour la laïcité.

La laïcité, le remède à l’islamisation? Face à la laïcité, les musulmans multiplient les marques d’attachement au Coran. Et quand ils constatent que le nombre de chrétiens qui ne croient plus en D.ieu ne cesse d’augmenter, ils en concluent que ces gens sont de bons candidats pour la conversion à l’islam. Et ils n’ont pas tort! Ne dit-on pas que « la nature a horreur du vide »?

Tout pays qui respecte les Droits de l’homme (combien sont-ils aujourd’hui?)  devrait plus que jamais se poser la question de la crédibilité de ces organisations que sont l’Unesco et l’ONU au vu du manque flagrant d’équité dans les décisions qu’elles prennent. Il semble même qu’elles se soient constitué une banque de termes à connotation négative pour parler de l’État juif et qu’elle y ont recours dans la rédaction des résolutions qu’elles adoptent (Puissance occupante, -leur terme favori- occupation, territoires occupés, apartheid israélien, violation…).

Si certains chefs d’État pensent que les « Palestiniens » ont le droit de reprendre leurs terres, pourquoi ne pas tenir le même raisonnement à propos des Juifs en Israël? Pourquoi ce peuple qu’on a voulu exterminer et qui a vécu des millénaires d’exil ne serait-il pas dans son droit de vouloir récupérer la terre de ses ancêtres? Pourquoi voter pour l’annihiler?

Mais qu’importe! « Nous avons survécu à Pharaon / Nous avons survécu aux Grecs/ Nous avons survécu aux Romains/ Nous avons survécu à l’Inquisition en Espagne/ Nous avons survécu aux pogroms en Russie/ Nous avons survécu à Hitler, aux Allemands, à l’Holocauste/ Nous avons survécu face aux armées de sept pays arabes/ Nous avons survécu à Saddam/ Nous survivrons aux ennemis présents également »

Et aux ennemis futurs! ai-je envie d’ajouter.

© Dora Marrache pour Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Pour éviter l’islamisation de l’Europe, votons en chœur pour l’islamisation de l’État juif !

    1. Zayith

      Zacharie 12

      1Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l’esprit de l’homme au dedans de lui:

      2Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement Pour tous les peuples d’alentour, Et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. 3En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. 4En ce jour-là, dit l’Eternel, Je frapperai d’étourdissement tous les chevaux, Et de délire ceux qui les monteront; Mais j’aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, Quand je frapperai d’aveuglement tous les chevaux des peuples. 5Les chefs de Juda diront en leur coeur: Les habitants de Jérusalem sont notre force, Par l’Eternel des armées, leur Dieu.

      6En ce jour-là, je ferai des chefs de Juda Comme un foyer ardent parmi du bois, Comme une torche enflammée parmi des gerbes; Ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, Et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem. 7L’Eternel sauvera d’abord les tentes de Juda, Afin que la gloire de la maison de David, La gloire des habitants de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda. 8En ce jour-là, l’Eternel protégera les habitants de Jérusalem, Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; La maison de David sera comme Dieu, Comme l’ange de l’Eternel devant eux. 9En ce jour-là, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem.

      10Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé (=> Jésus, le Messie crucifié, vainqueur de la mort et qui revient). Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. 11En ce jour-là, le deuil sera grand à Jérusalem, Comme le deuil d’Hadadrimmon dans la vallée de Meguiddon.

      Voyez la pertinence de cette prophétie par rapport au trouble mondial que cause Jérusalem (malgré elle). Tous ceux qui essayent de « soulever » la Jérusalem des Juifs pour l’anéantir sont meurtris ! Et il s’agit bien d’un complot mondial, de toutes les nations. Étourdissement, délire, aveuglement, autant d’interventions divines pour protéger Israël et voyez le dernier en date : le nuage de poussière sur le Golan.

    2. zanaroff

      Dieu veille sur sa terre et son peuple. Et jusqu’à la fin des temps, il va veiller à la prunelle de ses yeux. Jérusalem appartient au peuple juif, et au Dieu d’Israël. Ceux qui se battront contre cette vérité divine seront détruit par Dieu. C’est pas faute d’avoir été prévenu !!! Depuis le temps, les prophéties datent quand même !!! Mais les hommes se rebellent contre le Dieu d’Israël et sont jaloux de son élection. Ils se battent contre le Dieu d’Israël et son oint (l’Agneau de DIeu immolé) qui va bientôt se rappeler à leur souvenir !!! Accrochez vos ceintures, cela va être explosif !!! La terre entière va se retourner, rien ne restera debout devant la gloire du Tout Puissant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *