toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahou et Poutine ont scéllé un accord secret pour éviter un conflit israélo-russe en Syrie


Netanyahou et Poutine ont scéllé un accord secret pour éviter un conflit israélo-russe en Syrie

Lors d’un entretien donné à la chaîne américaine CBS, Benjamin Netanyahou a révélé qu’au moment où la Russie a envoyé ses troupes en Syrie, le Premier ministre israélien avati conclu un accord avec le président russe afin d’éviter tout incident.

Interrogé par une chaîne de télévision américaine sur la relation entre Israël et Moscou, Benjamin Netanyahou l’a qualifié d’«amicale». Cependant, l’intervention russe en Syrie a induit un risque de confrontation avec Tel-Aviv que le Premier ministre a cherché à éviter.

«A la minute où [Vladimir] Poutine a décidé de placer ses forces militaires en Syrie, je suis allé le voir et je lui ai dit : « Regardez, voilà ce que je suis en train de faire. Je n’interviens pas en Syrie. Mais dans le même temps, si la Syrie essaie d’intervenir chez nous, si l’Iran essaie d’utiliser la Syrie pour nous attaquer, et bien arrêtez cela. » […] Donc nous avons coordonné nos troupes parce que personne ne veut d’une confrontation israélo-russe accidentelle», a indiqué le Premier ministre israélien.

Malgré l’affirmation de Benjamin Netanyahou sur la non-intervention militaire de l’Etat hébreu en Syrie, l’armée de l’air israélienne a été impliquée dans plusieurs raids meurtriers visant des cibles militaires syriennes, à proximité du Golan, mais aussi plus récemment à Damas. De plus, Israël a été accusé de soutenir les djihadistes du front Fateh Al-Cham (l’ex-Front Al-Nosra) sur le plateau du Golan par un député israélien.

Netanyahou fait confiance à Donald Trump pour rompre l’accord sur le nucléaire iranien

Le Premier ministre israélien a aussi indiqué se satisfaire de l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, un ami déclaré d’Israël. Après son investiture, Benjamin Netanyahou reste confiant sur le fait que Donald Trump respectera son engagement de campagne. Il avait en effet qualifié de «priorité numéro un» de démanteler «le pire accord jamais négocié» sur le nucléaire iranien.

Le Premier ministre israélien a déclaré avoir «environ cinq choses en tête» pour faire capoter l’accord, refusant ne serait-ce que de les évoquer, préférant en parler au président plutôt que dans une émission de télévision.

Interrogé sur la raison du rapprochement entre Israël et l’Arabie saoudite, ainsi que d’autres pays à dominante sunnite hostiles à la République islamique, Benjamin Netanyahou a indiqué qu’il ne s’agissait pas de développer un front anti-Iran au Moyen-Orient, sachant que celui-ci «exist[ait] déjà». Néanmoins, il n’a pas nié l’avoir rejoint pour nuire aux intérêts de Téhéran.

A l’époque de la conclusion de l’accord sous l’administration Obama, la diplomatie israélienne avait opté pour une ligne très agressive afin de tenter de saper l’accord. Elle avait été jusqu’à organiser une allocution du Premier ministre israélien devant le Congrès, pour inciter les élus à rejeter l’accord sur le programme nucléaire de Téhéran. Cette ingérence dans la politique américaine avait alors fortement accru les tensions entre les Etats-Unis et Israël.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Netanyahou et Poutine ont scéllé un accord secret pour éviter un conflit israélo-russe en Syrie

    1. sergeb

      Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou sait ou il s’en va, ca n’est surtout pas un idiot encore moins un manipulé, c’est un homme réfléchis et s’il n’a pas choisis ses ennemis, il sait choisir ses amis.

    2. Aline1

      Tout ceci ne doit pas précisément plaire à l’ensemble de l’Occident.

      Car on peut assister, tous médias confondus, une campagne anti-Poutine et au passage Trump, campagne qui marche en boucle.

      Ils veulent nous faire croire que cela va être la fin du Monde si ces deux là s’entendent,

      Et surtout, ils nous montrent SOUDAIN, les souffrances du peuple syrien, comme si cela venait de commencer – Heureusement l’invité de Paul Amar, l’a remis en douceur à sa place en lui faisant remarquer que le peuple syrien souffrait depuis 2011.

      Amar me déçoit énormément. Il s’est vendu à Drahi, hélas. En a t-il vraiment besoin pour survivre ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *