toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ne pas « limiter la casse » au Moyen Orient


Ne pas « limiter la casse » au Moyen Orient

Michel Garroté – « Limiter la casse » au Moyen Orient (dixit mon ami Daniel Pipes) ne me semble pas une bonne idée. Je dirais, au contraire : ne pas « limiter la casse » au Moyen Orient. Je serais plutôt favorable à un remodelage des frontières du Proche et du Moyen Orient (et tant pis si ça heurte certaines et certains).

A une partition de la Syrie avec la création d’un mini-Etat alaouite ; à la création d’un Etat kurde ; à la création d’un Etat chrétien chaldéen dans la plaine de Ninive ; à la création d’un mini-Etat chrétien essentiellement maronite dans le nord-ouest du Liban, qui lui aussi, ferait l’objet de partitions, avec ses sunnites, ses chiites, ses druzes, etc.

A une liquidation définitive de l’Etat islamique sunnite, du Hamas et du Hezbollah chiite ; à une renégociation de divers points stratégiques avec l’Iran chiite, qui reste notre « allié » (purement tactique à court terme), face aux sunnites saoudiens et qataris.

Renégociation, écrivais-je, de divers points stratégiques, sous peine de neutraliser (pulvériser) l’arsenal nucléaire offensif iranien et l’arsenal balistique offensif iranien, chose désormais envisageable, avec Trump à la Maison blanche, à partir du 20 janvier 2017 (et Netanyahou, actuellement Premier ministre israélien).

Last but not least, au risque de choquer quelques-unes et quelques-uns, je serais plutôt favorable à la création d’une Confédération jordano-palestinienne A L’EST du Jourdain (mais oui), pour en finir, une bonne fois pour toute, avec cette interminable « cause palestinienne » (et les maffieux « palestiniens » qui l’entretiennent et qui s’en mettent plein les poches), « cause palestinienne » qui fausse presque tous les débats sur le Proche et le Moyen Orient, et ce depuis 70 ans…

Pour la petite histoire (puisque nous sommes en fin d’année et que les cadeaux et remerciements sont de mise), lorsque je suis passé de la presse écrite (concrètement ma « Lettre d’Information ») à la presse internaute (en 2007, il y a bientôt 10 ans), je me suis « abreuvé » aux articles, livres et analyses de Daniel Pipes, Bat Ye’or (que je connais depuis 1983), Alexandre Del Valle, Michel Gurfinkiel, Gilles William Goldnadel, Caroline Glick et d’autres encore. J’en profite pour les remercier, ici et maintenant, de leur énorme travail et de leur amitié qui m’ont aidé, inspiré, et, qui m’aident et m’inspirent, encore aujourd’hui.

Michel Garroté pour Europe-Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Ne pas « limiter la casse » au Moyen Orient

    1. Malcolm Ode

      Si les Occidentaux avait partitionné dès le départ tous ces territoires en fonction des peuplades qui y résidait, cela aurait permis l’instauration de démocraties ; mais ils ont sciemment, British en tête, délimité des territoires sur lesquels des peuplades belligérantes s’affrontent depuis des siècles, afin qu’ils se détruisent entre elles : l’Irak à 62% sunnite et 42% chiite en est un exemple flamboyant, c’est le cas de le dire.

      Résultat : chaque tribut vote pour son groupe et ce sont toujours les plus nombreux qui gagnent et qui s’empressent d’écoeurer les autres indéfiniment.

      S’ils avaient chacun le territoire qui leur revient, il pourrait se faire la guerre tout autant bien sûr, mais ils pourraient surtout envisager la paix et le commerce… et élisant chacun chez soi leurs meilleurs représentants.

      C’est peut-être par là qu’il faudrait commencer : redistribuer les territoires débiles laissés par le départ des occidentaux. Sinon, ça semble insoluble.

    2. Filouthai

      Merci pour votre article,
      Et merci également aux personnes que vous avez citées pour leur travail.
      Votre article est intéressant.
      Cette idée a -t- elle été soumise aux dirigeants francais (futurs) ? (Nb : je ne parle pas de l’insignifiant et dogmatique Mr Ayrault).

    3. mgarrote56 Post author


      «  »Cette idée a -t- elle été soumise aux dirigeants francais (futurs) ?

      Depuis la « politique arabe de la France », ses dirigeants ont toujours été et sont encore liés par les accords qu’ils ont signés, d’abord avec le Ligue Arabe, puis, avec l’Organisation de la Coopération Islamique (et donc aussi avec ses Etats-membres : Arabie saoudite, Qatar, etc.).

      Michel Garroté

    4. MisterClairvoyant

      Si tous les pays se découpaient comme les Balkans, toutes les nations au monde selon leurs tribus, leurs langues et religions, on dépasserait allègrement les 7 000 pays, car il y a 7 000 langues plus les dialectes, plus autres divisions politiques comme 2 Chines, et 2 Corées ennemies. Donc des petites nations type Tuvalu, Île de Pâques. Mayotte, le Béarn etc, ne sont pas viables. A moins que la bonne solution soit diviser les autres pays, (et en Europe les assembler, effacer les langues et les frontières), il y a donc, de la contradiction. Ces pays qui n’auraient pas les moyens d’avoir des avions ni des bateaux pour se communiquer avec le reste du monde, ne sont pas une solution, car seraient manipulées, assistées, pillées ou « mangées » par les grands pays.

    5. Jacques B.

      Vous ne choquerez pas grand-monde sur Europe-Israël en proposant une confédération jordano-palestinienne à l’est du Jourdain, M. Garroté.

      Sinon, et puisque nous sommes en guerre, paraît-il, avec l’islamisme radical, autrement dit avec l’islam militant, autrement dit avec cette ce système politico-mafieux criminel nommé islam, pourquoi tergiverser, et pourquoi ne pas nous attaquer directement au coeur du problème, à savoir l’Arabie saoudite et le Saint des Saints musulman, la Mecque, repaire de criminels ? – puisque nous en sommes aux hypothèses susceptibles de choquer les belles âmes.

    6. sergeb

      Faut bien avouer que la France et l’Angleterre sont RESPONSABLES pour ce foutu bordel sur ce continent. Tous en payons la note aujourd’hui l’ONU étant une entité totalement révolue n’ayant aucun pouvoir sauf le bla bla habituel de fonctionnaires grassement payés et inutiles. ONU TRUFFÉE de pays musulmans et leurs supporteurs qui font la pluie et le beau temps tandis que leurs mercenaires travaillent a l’édification de la victoire mahométane sur le globe. Faudra bien en finir un jour comme on en a fini du communiste et du nazisme, le seul pays encore baigné dans le communiste en Europe est la France et on vois bien ou ils en sont rendu dans leur cheminement catastrophique qui les mènera dans le déshonneur a la capitulation avec l’aide de tout les gauchistes avec en tête la CGT.

    7. MisterClairvoyant

      J’ai l’impression que la presse occidentale est contente d’annoncer que Daech a repris Palmyre aux ruses et à Bachar.

      C’est la vengeance pour avoir pris Alep-est, aux « gentils terroristes », de tout poil.

    8. Yehuda

      un premier ministre supliant le president Americain a creer un autre pays arab en judee judeinrein et d’expuser autant de juifgs de la region.

    9. trender

      Seulement c’est oublier un peu vite que le roi de Jordanie avait proposé à Arafat de devenir ministre et de prendre en charge les clochards squatteurs palestiniens venus d’Égypte du Liban de Syrie et d’Irak, pour travailler avec les juifs….déjà….en 1948 , seulement non seulement il refusa mais il tenta un coup d’état contre le royaume qui se vengea massacre de « Septembre Noir » visiblement oublié par l’histoire , lol ! …le rêve d’une état Palestinien démocrate est une utopie aucun dirigeant usurpateur du pouvoir et mafieux palestinien ne veut que cela change , dur dur d’abandonner tous ces milliards…potentiels…ils ne renonceront jamais a leurs trafics…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *