toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Français attendent plus de la police que de l’Éducation nationale


Les Français attendent plus de la police que de l’Éducation nationale

.

Selon l’édition 2016 du baromètre des services publics, la police et la gendarmerie se hissent pour la première fois dans le trio des priorités des Français. Derrière l’emploi, mais devant l’éducation nationale, qui peine à satisfaire.

Cap sur la sécurité intérieure! Pour la première fois en douze ans d’existence, le baromètre de l’Institut Paul Delouvrier sur les services publics, réalisée par Kantar Public, place la police/gendarmerie dans le trio de tête des préoccupations des Français. Derrière l’emploi, comme d’habitude, mais devant l’Éducation nationale et la santé, ce qui n’avait jamais été le cas jusqu’à présent. Un bond de 16 points en un an puisque 44% des sondés en font une priorité de l’action de l’État (contre 52% pour l’emploi et la lutte contre le chômage). Même si elle apparaît beaucoup plus loin dans ce classement (en 6e position), la Défense enregistre la deuxième plus forte progression de ce baromètre (+8 points).

Globalement, 69% des usagers directs des services publics de l’État s’estiment satisfaits de leurs prestations, alors que seulement 37% des Français dans leur ensemble en ont une bonne opinion. À ce petit jeu, c’est encore la police et la gendarmerie qui tirent le mieux leur épingle du jeu: ils cumulent la meilleure opinion globale (57% d’opinion positives) et la plus forte satisfaction des usagers (82% en hausse de 4 points). La santé publique et la sécurité sociale s’en sortent plutôt bien aussi (respectivement 49% et 48% de bonnes opinions et 78% et 76% de taux de satisfaction).

Des attentes fortes pour la police/gendarmerie, la défense et la justice

Source: Institut Paul Delouvrier/Kantar Media

De son côté, l’Éducation nationale figure parmi les services publics qui ont le plus vu leur image se dégrader (33% de bonnes opinions en recul de 4 points) tout en maintenant un bon niveau de satisfaction des usagers (68% en recul de 1 point). Mais l’étude pointe aussi que la différence entre la part d’usagers très satisfaits et très mécontents s’est énormément dégradée en 11 ans. Alors qu’elle était de 16 points en 2005, elle n’est plus que de 1 point aujourd’hui (8% d’usagers très satisfaits contre 7% très mécontents).

Loading...

Tous les services publics sont d’ailleurs logés à la même enseigne à l’exception notable de la police et de la gendarmerie, les seuls à voir ce score progresser. Le bonnet d’âne est décroché par la justice et l’emploi (lutte contre le chômage). Ces deux familles cumulent mauvaise image et faible satisfaction des usagers. La justice atteint ainsi son plus mauvais score en matière d’opinion (28%), tandis que l’emploi qui est pourtant clairement la priorité n°1 des Français se traîne misérablement avec 13% de bonnes opinions et 45% d’usagers satisfaits.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *