toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les forces pro-syriennes ont exécuté au moins 82 civils à Alep-Est (ONU)


Les forces pro-syriennes ont exécuté au moins 82 civils à Alep-Est (ONU)

Les forces pro-syriennes ont exécuté au moins 82 civils, dont des femmes et des enfants, dans des quartiers d’Alep-Est qu’elles ont repris aux rebelles, a annoncé mardi l’ONU. 

Lors d’une conférence de presse à Genève, le porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, Rupert Colville, a indiqué que ces victimes, parmi lesquelles figuraient 11 femmes et 13 enfants, avaient été tuées « probablement au cours des dernières 48 heures » dans quatre différents quartiers d’Alep, la ville martyre du nord de la Syrie que le régime de Damas est sur le point de ravir aux rebelles.

« Nous avons été informés que des forces pro-gouvernementales ont pénétré dans des habitations et tué les civils qui s’y trouvaient, y compris les femmes et les enfants », a-t-il dit.

GEORGE OURFALIAN (AFP)

GEORGE OURFALIAN (AFP) « Les forces pro-gouvernementales syriennes le 12 décembre 2016 à Alep »

« En tout, hier soir, nous avons reçu des informations indiquant que des forces pro-gouvernementales avaient tué au moins 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants, dans les quartiers de Boustane al-Qasr, Ferdous, Kallasé et Salhine », a-t-il ajouté, citant de « multiples sources dignes de foi ».

M. Colville a indiqué notamment que selon des informations de plusieurs sources, « des dizaines de civils ont été abattus par balles lundi sur la place al-Ahrar dans le quartier de Kallasé et aussi dans le quartier de Boustane al-Qasr, par les forces gouvernementales et leurs alliés, dont apparemment le groupe armé irakien al-Nujabaa ».

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s’était alarmé plus tôt d’informations faisant état d’atrocités « contre un grand nombre » de civils, dont des femmes et des enfants, ces dernières heures dans la ville syrienne d’Alep, selon son porte-parole.

« Tout en soulignant que les Nations unies ne peuvent vérifier de manière indépendante ces informations, le secrétaire général souhaite transmettre ses grandes inquiétudes aux parties concernées », a déclaré Stephane Dujarric.

« Les Nations unies soulignent l’obligation pour toutes les parties sur le terrain de protéger les civils en se conformant aux règles humanitaires internationales », a ajouté M. Dujarric.

« C’est en particulier la responsabilité du gouvernement syrien et de ses alliés », notamment la Russie et l’Iran, a-t-il aussi noté.

Plusieurs messages publiés sur les réseaux sociaux dans la nuit de lundi à mardi décrivent « l’horreur » de la situation.

Le Professeur Raphaël Pitti, chargé de mission de formations à la médecine de guerre auprès de l’UOSSM-France en Syrie (Union des organisations de secours et de Soins médicaux) qui a formé de nombreux médecins à Alep où il s’est rendu à de nombreuses reprises, a décrit ces atrocités dans un post publié sur Facebook.

Il y parle de « maisons brûlées avec des familles dedans » ainsi que de l’exécution de membres du personnel médical et de patients.

Le Professeur Pitti a rencontré le président François Hollande à l’Elysée lundi, rapporte le quotidien Le Républicain Lorrain.

les-forces-pro-syriennes-ont-execute-au-moins-82-civils-a-alep-est-onu-i24news-voir-plus-loin

De son côté, la Turquie a indiqué qu’elle allait intensifier ses contacts avec la Russie pour instaurer un cessez-le-feu, a annoncé mardi le ministre des Affaires étrangères turc, Mevlut Cavusoglu.

« Nous allons intensifier nos discussions avec la Russie et d’autres pays, aujourd’hui, demain et chaque jour pour trouver une solution à cette tragédie humanitaire », a déclaré M. Cavusoglu pendant une conférence de presse à Ankara avec son homologue tchèque. « Nos efforts vont continuer, principalement pour permettre aux civils de partir et pour un cessez-le-feu », a-t-il précisé.

Alep était lundi sur le point de tomber aux mains du régime et de ses alliés après quatre semaines d’une offensive dévastatrice contre les rebelles. La reconquête totale de la ville offrira au régime le contrôle des cinq principales villes de Syrie avec Homs, Hama, Damas et Lattaquié.

Plus de 10.000 civils supplémentaires ont fui les quartiers rebelles d’Alep ces dernières 24 heures pour rejoindre des secteurs sous contrôle gouvernemental, avait indiqué lundi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Alep est devenu le principal front de la guerre en Syrie, qui a fait plus de 300.000 morts et entraîné le déplacement de plus de la moitié de la population du pays depuis 2011.

(avec agence)

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Les forces pro-syriennes ont exécuté au moins 82 civils à Alep-Est (ONU)

    1. Stof

      D’où vient ce chiffre de 82 victimes ? Pas de source, c’est pratique. Et pourquoi seulement 82 ? Ca doit correspondre à ce que les terroristes tuent en une semaine à Alep Ouest.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap