toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Assemblée générale de l’ONU adopte 6 nouvelles résolutions condamnant Israël


L’Assemblée générale de l’ONU adopte 6 nouvelles résolutions condamnant Israël

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mercredi par vote six résolutions condamnant Israël et soutenant les Palestiniens, au cours de sa session annuelle consacrée à la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, qui a commencé mardi.

Une des résolutions, consacrée à Jérusalem, présente le Mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les musulmans) comme un lieu saint pour les seuls musulmans. Sur les 193 Etats membres des Nations Unies, 147 ont voté pour ce texte, sept ont voté contre et huit se sont abstenus.

Parmi les pays à s’être opposés à cette résolution, on retrouve les États-Unis, le Canada, Israël, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru et Palaos.

L’Australie, le Guatemala, le Panama, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Paraguay et Vanuatu se sont abstenus, tandis que des pays comme la France, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont voté pour.

Dans une autre résolution consacrée à Jérusalem, l’Assemblée générale demande « que le statu quo historique soit respecté verbalement et en pratique dans les Lieux saints de Jérusalem, notamment l’esplanade des Mosquées, et exhorte toutes les parties à œuvrer immédiatement et de façon conjointe à apaiser les tensions et à mettre fin à tous les actes de provocation, d’incitation et de violence commis dans les Lieux saints de la ville ».

Une résolution sur « Le Golan syrien » a été adoptée par 103 voix pour, 6 voix contre (Canada, États-Unis, Îles Marshall, Israël, Micronésie et Palaos) et 56 abstentions. Dans ce texte, l’Assemblée générale estime « une fois de plus que le maintien de l’occupation du Golan syrien et son annexion de facto font obstacle à l’instauration d’une paix globale, juste et durable dans la région ».

La résolution demande à Israël de « relancer les volets syrien et libanais des pourparlers et de respecter les garanties et engagements précédemment souscrits » et exige de l’Etat hébreu qu’il « se retire de tout le Golan syrien occupé jusqu’à la ligne du 4 juin 1967 ».

« Financer des activités anti-israéliennes, sous les auspices de l’ONU »

La représentante israélienne a condamné le vote de l’Assemblée générale, estimant qu' »au moment où le monde fait face à des conflits dévastateurs et à des catastrophes humanitaires, il est regrettable de voir l’adoption de résolutions qui détournent des ressources financières précieuses vers des organes dont l’unique objectif est d’attaquer Israël ».

« Toutes les six résolutions échouent non seulement à promouvoir le dialogue ou à rétablir la confiance mais elles créent également une infrastructure organisationnelle pour financer des activités anti-israéliennes, sous les auspices des Nations Unies », a-t-elle ajouté.

Elle a également dénoncé le fait que les résolutions ne parlent pas des attaques terroristes qui ont coûté la vie à 42 citoyens israéliens et blessés plus de 600 autres ni des organisations internationales reconnues comme terroristes dont le Hamas.

Learn Hebrew online

Les coauteurs des textes refusent, a-t-elle aussi accusé, d’utiliser le terme « Mont du Temple », le site le plus saint du judaïsme, et « la place la plus sacrée des religions abrahamiques que sont l’Islam, le christianisme et le judaïsme ».

Elle a vu là le témoignage du refus persistant des Palestiniens et de leurs soutiens de reconnaître le lien historique du peuple juif avec les lieux saints et la ville de Jérusalem.

Le représentant de la Mission des États-Unis à la session de l’Assemblée générale, qui a voté contre toutes les résolutions, a de son côté dénoncé le « nombre disproportionné de résolutions condamnant Israël », estimant que ces textes portent atteinte à « la perspective pour la paix. »

Il a ajouté que son pays était « déçu » que l’Assemblée générale choisisse d’isoler Israël, ce qui est « contre-productif ».

La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien est célébrée par les Nations Unies le 29 novembre de chaque année, date anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale, en 1947, du Plan de partage de l’ONU pour la Palestine.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “L’Assemblée générale de l’ONU adopte 6 nouvelles résolutions condamnant Israël

    1. Aline1

      Quoi dire encore de cette assemblée de clowns, qui n’ont jamais fini leur tour de piste, quand il s’agit d’Israël.

      Il faudrait qu’ils changent de numéro – celui est vu et revu, ad nauseam .

      D’ailleurs, il faudrait que ce « chapiteau » se ferme de manière définitive – La parenthèse de l’Histoire, c’est bien l’ONU, et ce ne sera pas la première fois.

      Toujours est-il que le deuxième tour a fini sa course. Out !

    2. Zayith

      A l’évidence la France n’a pas rectifié le tir malgré les « regrets » du gouvernement et se cantonne dans la confortable position de l’abstentionnisme, ce qui revient à collaborer à la politique anti-israélienne de l’ONU.
      La France a donc finalement voté POUR toutes ces résolutions abominables.
      Honte sur elle ainsi que sur l’Allemagne !

    3. C. Hamon

      L’Assemblée Générale de l’ONU n’a plus aucune légitimité !

      Quelle mascarade cet ONU

      L’ONU compte actuellement 193 États Membres

      L’un des rares pays à avoir inclus dans sa Déclaration d’Indépendance la DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME, c’est ISRAEL le 14 Mai 1948. L’ONU qui fut crée le 24 Octobre 1945. ne l’a inclus dans sa charte que le 10 décembre 1948. Cette charte devant être acceptée par tous les pays signataires et adhérents à l’ONU sans exception.

      ISRAËL, ce petit pays qui devrait être défendu sans aucune ambiguïté, est paradoxalement accusé de tous les mots !

      Par contre 57 autres pays puisque adhérents à l’ONU, donc décisionnaires, qui doivent être signataires de cette charte onusienne, n’ont pas trouvé mieux que d’en signer et accepter une autre, celle de la Déclaration du CAIRE du 5 Août 1990.

      ________________________________________________________________

      La Déclaration des droits de l’homme en islam, adoptée au Caire le 5 août 1990 par l’Organisation de la conférence islamique (devenue Organisation de la Coopération Islamique le 28 juin 2011), est l’expression consensuelle des droits de l’homme selon l’interprétation de l’époque de l’islam.

      Cette adaptation s’est notamment traduite par une forte imprégnation religieuse et certaines modifications de la Déclaration universelle des droits de l’homme. En particulier, limitant la liberté de choisir sa religion et d’en changer. 57 états musulmans dont l’Arabie saoudite et l’Égypte l’ont ratifiée.

      Parmi les articles les plus polémiques, marquant une régression par rapport à l’universalité des droits de l’homme comme ils étaient énoncés dans la déclaration de 1948 :

      L’article 24 « Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis à la charia islamique ».

      Aussi l’article 19 énonce : « Il n’y aura pas de crime ou de la peine, sauf tel que prévu dans la charia ».

      Liste des 57 pays signataires de la « Déclaration des droits de l’homme en islam »

      Afghanistan • Albanie • Algérie • Arabie saoudite • Azerbaïdjan • Bahreïn • Bangladesh • Bénin • Brunei • Burkina Faso • Cameroun • Comores • Côte d’Ivoire • Djibouti • Égypte • Émirats arabes unis • Gabon • Gambie • Guinée • Guinée-Bissau • Guyana • Indonésie • Irak • Iran • Jordanie • Kazakhstan • Kirghizistan • Koweït • Liban • Libye • Malaisie • Maldives • Mali • Maroc • Mauritanie • Mozambique • Niger • Nigeria • Oman • Ouganda • Ouzbékistan • Pakistan • Palestine • Qatar • Sénégal • Sierra Leone • Somalie • Soudan • Suriname • Syrie • Tadjikistan • Tchad • Togo • Turkménistan • Tunisie • Turquie • Yémen

      Puisque ces 57 pays ne respectent pas cette charte, légalement ils devraient être exclus de l’Office des Nations Unies, et surtout être interdits de vote !

      Paradoxalement ce sont eux qui décident !

      Vous aurez noté que l’Albanie et la Turquie sont aussi signataires de cette « Déclaration des droits de l’homme en islam », …

      L’Europe ne s’en émeut pas du tout !, … Bien pire, puisque nous savons que le Parlement Européen est entré en négociations avec l’Albanie et la Turquie en vue de les intégrer au sein de l’Union Européenne.

      Toutes les décisions onusiennes prises à partir du 5 Août 1990 (Jusqu’à aujourd’hui) doivent être déclarées comme NULLES et non avenues.

      Bien triste cette nouvelle Europe pour laquelle nous avons voté, mais qui se fourvoie de pire en pire. Cette Europe qui ne cesse de prosterner devant les injonctions arabes.

      Le plus grand danger pour Israël, ce ne sont pas les arabes, mais l’Europe, la France en particulier et l’Occident dans son ensemble.

      Voilà plus de 2000 ans que ça dure !

      Ceux qui brandissent « Le Droit International » pour faire plier Israël, doivent d’abord s’y contraindre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *