toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Canada : Lise Thériault veut voir plus de femmes en politique, incluant celles en tchador


Canada : Lise Thériault veut voir plus de femmes en politique, incluant celles en tchador

.

Les femmes en tchador ont leur place en politique québécoise, comme n’importe quelle autre femme.

C’est du moins ce que soutient la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault, qui n’exprime aucune réserve relativement à la place à faire en politique active aux femmes qui s’affichent en tchador.

Sa position contredit celle du premier ministre Philippe Couillard, qui a exclu dans le passé l’idée de voir des candidates libérales affublées du long voile noir controversé.

L’important, aux yeux de Mme Thériault, c’est que les femmes soient plus nombreuses à se porter candidates aux prochaines élections, sans distinction aucune. «Le reste est accessoire», selon celle qui invite les partis politiques à s’ouvrir davantage aux femmes, tant au palier municipal que provincial.

Loading...

Son principe de base: «n’importe quelle femme qui veut se présenter, peut se présenter», a fait valoir la ministre, questionnée sur sa position à propos du controversé tchador, lors d’une mêlée de presse, mardi.

Mme Thériault a préféré ne pas se prononcer sur sa signification comme symbole d’oppression féminine, renvoyant la balle aux électeurs, qui devraient éventuellement accepter ou refuser le fait qu’une candidate soit recouverte de ce long voile noir recouvrant tout le corps, sauf l’ovale du visage, et porté dans certains pays musulmans.

Interrogée à savoir si l’élection d’une femme en tchador, qui pourrait devenir ministre, voire première ministre du Québec, représenterait un recul ou une avancée pour les femmes, à ses yeux, Mme Thériault a choisi de ne pas trancher. Elle juge ce scénario «très hypothétique» et peu susceptible de se produire, ces femmes ayant plutôt tendance à s’exclure de la société, et «rester dans leur résidence».

«On choisit de s’habiller comme on veut. Pis moi, je le porte pas le tchador, pis savez-vous quoi? Je pense que plus il y aura de femmes qui voudront faire de la politique, mieux ça sera, pis c’est ben correct», a-t-elle dit à ce propos.

«Par définition, un tchador, c’est un vêtement qui s’auto-exclut», a analysé la vice-première ministre.

Est-ce qu’elle-même voterait pour une femme recouverte d’un tchador? Elle glisse une fois de plus sur la question. «Question hypothétique», a jugé la ministre de la Condition féminine.

Learn Hebrew online

Sa position d’ouverture à toutes les femmes intéressées à se porter candidates, sans égard à l’image qu’elles projettent du rôle des femmes dans la société, tranche cependant avec celle affichée par son chef, le premier ministre Couillard.

En novembre 2013, M. Couillard affirmait que le Parti libéral du Québec (PLQ) n’accueillerait pas de candidates affublées du long voile intégral cherchant à obtenir une investiture libérale, car il ne signerait jamais leur bulletin.

Les partis d’opposition se montrent eux aussi moins ouverts que Mme Thériault.

Loading...

Au Parti québécois, le chef Jean-François Lisée a commenté les déclarations de la ministre en disant que dans l’équipe péquiste, aux prochaines élections, «c’est sûr qu’il n’y aura pas de candidat en tchador, c’est certain».

Le chef caquiste, François Legault, a renchéri pour considérer que le tchador était «un vêtement qui démontrait la soumission de la femme face à l’homme». Il a dit clairement qu’il écarterait «ce genre de symboles parmi les députés de la CAQ».

Mardi, Mme Thériault avait convoqué les médias pour annoncer qu’elle versait 200 000 $ au Groupe Femmes, Politique et Démocratie, qui offrira une formation aux femmes intéressées à se lancer en politique municipale. Les prochaines élections municipales auront lieu en novembre 2017.

La subvention vise à accroître le nombre de candidatures féminines aux postes de conseillers ou de maires, au sein de plus d’un millier de municipalités à travers le Québec.

Les femmes sont très peu représentées au palier municipal, ne formant que 20 pour cent des maires et 30 pour cent des conseillers.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Canada : Lise Thériault veut voir plus de femmes en politique, incluant celles en tchador

    1. Claire

      Rien de mieux que les collabos pour détruire leur propre camp!
      Avec une femme aussi misogyne à la condition féminine, on n’a même plus besoin des ayatollahs, salafistes ou wahhabites pour rabaisser les femmes.

    2. c.i.a.

      Le Québec comme le Canada, marchent sur la tête, ces imbéciles de la gauchistes sont des inconscients de pire espèce!
      Penser aux victimes de leur immonde charia, cette conasse de la  » condition féminine  »,(Pour la nième foie!, greffé leur une cervelle!!!), devrait se faire passer en boucle, tous les martyrs et raffinements de tortures qu’elles subissent, de l’islam religion de » paix, d’amour et tolérance  »!, LES GAUCHISTES SONT COMPLICE DE TOUTES LES ABOMINATIONS!!!

    3. sergeb

      LES GAUCHISTES de tout bords les SOCIALISTES LES ALTERMONDIALISTES ET LES SYMPATHISANTS COMMUNISTES Y INCLUANT LES SYNDICALISTES SONT COMPLICE DE TOUTES LES ABOMINATIONS qui nous ont menés a ce que nous vivons aujourd’hui
      L’Occident est foutu, bientôt l’heure va sonner soit on accepte de vivre sous la CHARIA soit nous combattons ce FLÉAU. Je suis renversé juste a voir
      les mahométans qui sont déjà sûr de la victoire sur nos valeurs, notre mode de vie.

    4. Malcolm Ode

      Ce qui m’exaspère en premier lieu, c’est cette recherche impertinente d’équité arithmétique des représentations masculine et féminine au sein de nos administrations, alors qu’il est souhaitable d’être compétent d’abord, masculin ou féminin ensuite. Il est possible que les hommes préfèrent la politique et les femmes le magasinage.

      Ensuite, bien entendu, cet appel imbécile d’une ministre à défier la société d’accueil québécoise en y brandissant un drapeau étrangers sous forme de tchador alors que même les musulmans l’ont proscrit à certaines époques, dont la Turquie dans les année 1930 sous Attaturk.

      Enfin, qu’est-ce qu’elle a cette Lise Thériault pour être ministre si c’est pour déblatérer de pareilles conneries? C’est à cause de ce genre de bonnes femmes stupides et irresponsables, singulièrement inconséquentes, qu’on en vient à regretter leurs prétentions hors cuisine.

      Que chacun chacune fassent selon les qualités de sa nature et non selon des calculs de quantité contre nature.

    5. Malcolm Ode

      P.S. : La corruption est la cause du sous-développement des pays pauvres et de la paupérisation des pays développés.

      Madame Thériault vous êtes une imbécile, ou une belle salope de promouvoir le tchador à titre de MINISTRE DE LA CONDITION FÉMININE : qu’est-ce qu’une femme voilée en politique va apporter d’épanouissant pour les femmes à part son islam d’amour et de paix…?

      Quand l’incohérence atteint votre niveau, on peut craindre le pire!

      En Occident et notamment au Canada, les politiques et les journalistes expriment une sorte de fierté bravache à s’exhiber pro-islam comme pour dire : « Même pas peur lalalère » et « On n’est pas racistes pour un sou… ».

      Le plus inquiétant, c’est que ce qui se passe en Europe n’a pas l’air de les interpeler pour un sou. Qu’est-ce qui leur faut donc?

    6. Zayith

      C’est vrai Malcolm, c’est de la pure démagogie et même de l’idéologie.
      Il fut un temps, lorsqu’on a commencé à parler de parité en politique, où nous Chrétiens avions bon espoir que les femmes allaient relever le niveau d’intégrité morale et humaniser les gouvernements… Mais que nenni, les femmes politiques se sont montrées aussi véreuses que les hommes, voire bien pires et c’est à se demander si elles n’ont pas été choisies selon leur degré d’immoralité.
      En fait, les femmes en politique ont surtout introduit un féminisme destructeur en se faisant les relais de lobbys progressistes et libertaires.
      C’est paradoxal mais des femmes sensées défendre les enfants et la famille ont combattu ces valeurs au motif d’égalité des genres et de destruction des stéréotypes. Il n’est pas étonnant alors qu’elles considèrent ne plus devoir être les seules à porter des enfants et là on est vraiment en plein dans l’idéologie féministe moderne : le refus de la condition matrimoniale et finalement le rejet de l’anatomie reproductrice féminine.
      Mais les vraies femmes, et elles sont encore nombreuses, sont loin d’un tel diktat, heureusement.

    7. Frank Giroux

      C’est une vieille folle qui délire anyway, une langue brune tellement elle est lèche cul.
      Dans un sens, ce genre de conneries d’idiotes finies, vont servir la cause quand le temps des élections reviendra dans 3 ans. Quand les gens vont voir à quel point Trudeau et sa gang de sans desseins nous ont endettés et que cette même gang de charogne vont s’être enrichis avec l’argent de l’arabie maudite et du qatar, ils vont être renversé.
      Patience et longueur de temps valent mieux que force et que rage comme disait Jean de la Fontaine!

      Notre heure (nous les patriotes) viendra.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *