toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Afghanistan : une femme décapitée parce qu’elle se promenait seule dans un magasin


Afghanistan : une femme décapitée parce qu’elle se promenait seule dans un magasin

.

En Afghanistan, une femme de 30 ans a été prise à partie par une bande armée avant d’être décapitée. Le motif : elle se promenait, seule, dans un magasin.

L’acte barbare s’est déroulé à Latti dans la province de Sar-e-Pul au nord du Pays, sous contrôle taliban. Le porte-parole du territoire, Zabiullah Amani a révélé au quotidien The Nation que la femme de 30 ans avait été prise pour cible car elle se promenait seule, son mari étant en Iran. Sous le régime taliban, les femmes ne sont pas autorisées à quitter leur domicile sans un homme. Elles sont aussi interdites de travailler ou d’avoir une quelconque éducation. La burqa est obligatoire. Le régime a rejeté toute responsabilité dans cet incident, désormais clos.

Sous le régime taliban, les femmes ne sont pas autorisées à quitter leur domicile sans un homme. Elles sont aussi interdites de travailler ou de recevoir une quelconque éducation. La burqa est obligatoire. Le régime a rejeté toute responsabilité dans cet incident.

Cinq femmes dans un aéroport

Il y a quelques semaines, cinq femmes afghanes avaient été assassinées dans un aéroport par des hommes armés se rendant à leur travail. Le porte-parole du gouvernement de la province de Kandahar avait déclaré que les victimes étaient chargées de l’accueil de voyageuses et avaient été embauchées par une société de sécurité privée. «Deux hommes en moto sont arrivés et ont ouvert le feu.»

Même si les droits des Afghanes se sont améliorés depuis la chute du régime taliban en 2001, ces débordements font craindre une détérioration de la sécurité et une augmentation de la violence. Restaurer les droits fondamentaux des femmes est un des objectifs principaux de la communauté internationale pour l’Afghanistan.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Afghanistan : une femme décapitée parce qu’elle se promenait seule dans un magasin

    1. Frank Giroux

      C’est terrible, c’est vrai… mais, imaginez que ces femmes aient été libres de venir vivre ici au Québec, ou tout le monde peut faire ce dont il a envie sans avoir de compte à rendre à quiconque (sauf si c’est contre la loi, naturellement)… croyez-vous qu’elles auraient laissé de côté leurs barbares costumes et qu’elles se seraient découvert ne serait-ce que les cheveux?

      Non, monsieur. Elles auraient continuer à se couvrir de leur burka juste pour faire ‘, à part » et montrer (à nous pauvres connais et connasses qui payons pour eux) qu’elles ne sont pas comme nous, – qu’ELLES – elles sont des femmes respectables et blablabla, tandis que les occidentales sont toutes de  »Pu__ains ».

      En’ tous cas c’est ce qu’ELLES font toutes quand on les voient. Le mois dernier, attendant au feu rouge croisement chemin Sainte-Foy et route de l’Église une de ces folles était assise dans sa burka en voiture avec son imbécile de mari.

      Franchement, je suis devenu totalement insensible au sort de tous ces arabo-musulman. Qu’ils s’arrangent entre eux, on ne veut plus rien savoir.

    2. Frank Giroux

      AJOUT

      En fait, moins il y en aura mieux ce sera. Celle-là en aurait engendré combien de ces salopards dans les années à venir ? 5, 10 ? Et dans quelle mentalité auraient-ils grandi vous croyez?

      Cela dit nous avons envoyé des troupes canadiennes en Afga, pour disait le gouvernement «les aider, surtout les femmes» à se libérer de l’emprise des Talibans. Pour quel résultat croyez-vous?

      Des centaines de millions de dollars gaspillé en PURE PERTE, RIEN n’a changé, tout est redevenu comme avant après le départ de troupes.

      Nos soldats en sont revenus complètement sonné de la barbarie, de la sauvagerie de l’absence d’humanité de ces peuplades. Des dizaines ont du consulter des psy de tout acabit parce qu’ils ne s’en remettaient pas, certains sont encore en dépression nerveuse tellement ils ont été secoué; ils allaient là pour aider pas pour tuer ou se faire tirer dessus et ce3s imbéciles d’afga n’ont strictement RIEN compris.
      Il faut les laisser dans leur merde, c’est la seule chose à faire, par pure charité chrétienne.

    3. rachel

      Je prefere les migrantes aux migrants et pour Franck, les provocatrices a burka sont en Europe, les vraies qui souffrent sont dans ces pays sous developpes encore que maintenant pour moi l Europe est egalement sous developpee.

    4. Chancel M.

      Aucun acte barbare,peu importe les convictions Socio-politique ou Religieuse de ceux qui les commettent,ne peut être approuver. Parce que le Droit de l’Homme est universel.

    5. c.i.a.

      Mr. Géroux, malheureusement vous avez raison, car lorsqu’ une mère, ( En pays musulmans), dit a sa fille  » tu est une malédiction pour notre famille!) et une autre,(En stupide pays d’accueil occidentale!), tue sa propre fille, pour une paquetille qui aurait  » insultée  » leur saloperie d’islam, cela en dit long sur la  » mentalité primitive  » de la musulmanes et est quasie heureuse d’êtres soumise à cette m##de d’islam.DONC LAISSÉES LES PATOGER!!, ou comme je dit toujours GREFFER LEUR UNE CERVELLE À CES CONNES!!!!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap