toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Adieu Syrie (d’Alep, de Raqqa et du reste)


Adieu Syrie (d’Alep, de Raqqa et du reste)

.

Depuis juillet 2012 l’armée dite « syrienne » (celle du régime Assad), assistée par de forces d’obédience majoritairement chi’ite, tente de « reprendre » Alep, et notamment sa partie est, moyennant de bombardements massifs par tous les moyens, dont chimiques, qui n’épargnent personne et certainement pas les civils ; il y flotte comme un petit air d’épuration ethnique.

Depuis au moins un an cela se déroule sous parapluie aérien russe actif dont la contribution sera probablement décisive à l’inévitable issue.

Loading...

Naturellement une certaine diplomatie occidentale officielle, certes européenne mais surtout française, s’égosille en protestations dont la véhémence n’a d’égal que l’hypocrisie.

Car par une simultanéité qui n’a rien de fortuit d’autres forces militaires sont engagées dans la « reconquête » de Mossoul et de Raqqa. On en parle beaucoup moins et certainement pas dans les mêmes termes. Si formellement côté Mossoul il s’agit, comme il se doit, surtout de forces « irakiennes », côté Raqqa le floue règne, s’agissant, parait-il, de « forces arabes et kurdes ». Sachant que ces derniers sont aussi présents à Mossoul.

MAIS le dénominateur commun principal des deux batailles est bien visible : le parapluie aérien fourni par, nous dit-on, « la coalition internationale » ; donc, à toutes fins utiles, par les USA, la contribution d’autres pays, dont la France, étant secondaire en comparaison. Sans oublier la présence avérée de forces spéciales du même tonneau au sol.

Il s’agit sans doute d’une tenaille téléguidée par une seule et unique main ; ce qui suppose un haut commandement commun, éventuellement à distance.

Or, Raqqa et Alep ne sont séparées que par à peine 200 km ; quelques minutes de vol pour les F16 américains qui survolent la première et les Mig russes qui opèrent au-dessus de la seconde.

Imagine-t-on les deux aviations, les plus puissantes au monde, se frôler ainsi au service de belligérants opposés sans prendre toute les précautions utiles pour éviter, à tout prix, un clash fatal aux conséquences éventuellement cataclysmiques ?

Loading...

Nous sommes donc vraisemblablement témoins d’une entente sur une ligne de séparation nord-sud à ne franchir à aucun prix et elle se trouve entre Alep et Raqqa, séparant ce que fut la Syrie en zone ouest et zone est.

Purement tactique, la ligne ? A voir. Car son maintien suppose l’acquiescement tacite de chaque partie à ce que fait l’autre, les intérêts de tous réciproquement compris.

Or, si l’est de l’ex-Syrie indiffère la Russie, l’ouest contient, entre autres, la côte méditerranéenne et sa population alaouite fidèle aux Assad ; et notamment les bases russes, la navale de Tartous et l’aérienne de Lattaquié, uniques ancrages militaires de la Russie à l’extérieur de son territoire national, exauçant son ambition historique d’un accès aux « mers chaudes ».

Loading...

En aucun cas la Russie, encore moins celle de Poutine, n’y renoncera.

Etant entendu que nous ne verrons jamais renaitre de ses cendres la Syrie de jadis, issue des accords Sykes-Picot de 1916 ayant acté le dépeçage de l’empire ottoman selon des frontières artificielles et à la longue intenables, de nouvelles frontières sont, sous nos yeux, en train d’être dessinées.

Sachant, pour mémoire, que l’extrapolation au cas de l’Irak n’a rien de science-fiction. Tout comme les puissances coloniales d’il y a un siècle forgèrent les frontières du Proche-Orient de jadis, les actuelles forgent celles de demain.

© Kalman Schnur pour Europe Israël  – Décembre 2016





Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Adieu Syrie (d’Alep, de Raqqa et du reste)

    1. c.i.a.

      Ce qui est ahurissant dans l’islam, sa haine d’elle-même est tellement viscérale, qu’elle prend les  » porcs de mécréants  », qu’elle haie également, pour l’aider dans sa propre destruction!?
      ll est seulement très déplorable, que des pilotes risquent leur vie, pour ces tordus musulmans, chiite comme sunnite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *