toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Victoire de Trump : l’heure de la remise en question a sonné pour les médias !


Victoire de Trump : l’heure de la remise en question a sonné pour les médias !

.

En même temps qu’Hillary, c’est toute la presse qui a reçu une énorme claque. Et devrait en tirer les leçons qui s’imposent.

« C’est mathématique », titrait, hier, BFM TV, au-dessus d’une photo de profil de la candidate cheveux aux vents, menton levé, sourire serein, regard rivé sur la ligne bleue de la Maison-Blanche : « Hillary Clinton devrait devenir la prochaine présidente des États-Unis. » BFM TV a dû faire L. On a vu démonstration scientifique plus probante.

Peu de temps auparavant, Le Huffington Post expliquait : « Voici pourquoi Hillary Clinton sera élue présidente le 8 novembre 2016. »Comme on voit.

L’Obs, de son côté, affirmait : « Les swing states prêts à faire gagner Hillary Clinton. » Pour swinguer, ces states ont swingué.

France 24, par ailleurs, dépeignait « une femme au seuil de la Maison-Blanche ». Elle y restera.

Libération, enfin, rapportait : « Même la Crystal Ball de Larry Sabato, fondateur du Center for Politics à l’université de Virginie, qui prédit le résultat de toutes les élections présidentielles depuis 2000 […], donne Clinton vainqueur. » Après la science, Madame Irma. En septembre, déjà, Libé ne doutait pas le moins du monde : « Clinton dépassée par Trump ? La bonne blague. » En effet, certains se marrent.

Alors quoi ?

Alors, en même temps que Hillary, c’est toute la presse qui a reçu une énorme claque. Et devrait en tirer les leçons qui s’imposent.

« Sans doute a-t-on trop pratiqué la méthode Coué », s’interrogeait, enfin humble, une journaliste d’Europe 1, ce mercredi matin. Soyons fous : si on arrêtait avec l’autosuggestion pour faire de l’information ?

Alors les hommes politiques devraient, eux aussi, méditer : contre toute attente, ce sont finalement les électeurs qui décident. Faire la danse du ventre, battre des cils, roucouler devant les journalistes, s’asseoir docilement queue frétillante, en attendant leur approbation comme on quémande un sucre, baisser le regard, demander pardon, cacher son visage contrit derrière ses bras croisés – « pas sur la tête ! » – quand ils froncent les sourcils pour un « dérapage » n’est pas un gage de succès. Ce ne sont pas eux – qui l’eût cru ? – qu’il faut convaincre.

Trump est-il l’homme outrancier, irresponsable, cynique que l’on a décrit ? Possible. Ou pas. Bien malin qui peut faire, aujourd’hui, le tri dans le portrait que l’on nous offre de lui depuis des mois, entre la réalité, le fantasme et la caricature. Seul l’avenir le dira. Quoi qu’il en soit, il n’a pas eu peur de s’adresser sans filtre, sans fard et sans frousse aux électeurs. Qui l’en ont remercié.

Ecrivain, journaliste







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Victoire de Trump : l’heure de la remise en question a sonné pour les médias !

    1. sergeb

      LE TROISIÈME POUVOIR A BIEN MANQUÉ SON COUP, Faudrait voir qui FINANCE ces merdias pourris de journaleux incompétents, j’ai ma petite idée la-dessus ,, QATAR ET ARABIE MAUDITE fort probablement car ils avaient en OBAMA un parfait collaborateur.

    2. Robert Davis

      Il ne s' »agit pas de la méthode coué mais du fait que les médias ne font plus de l’information mais de la pr : en mentant sans arrêt ils espèrent influencer le public lui laver le cerveau. Cela a longtemps marché et les gens sont robotisés. Il faut les dérobotiser et faire payer de amendes aux m »dias, les ruiner même pour qu’ils cessent ce jeu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap