toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Présidentielle 2017 : Le programme Impôt sur le revenu, Epargne et ISF des candidats de la droite


Présidentielle 2017 : Le programme Impôt sur le revenu, Epargne et ISF des candidats de la droite

A quelques jours du premier tour des primaires, analysons les programmes des principaux candidats aux primaires de la droite avec le détail des propositions concernant l’impôt sur le revenu, la taxation des revenus du capital et l’ISF.

Nous nous limiterons aux 4 principaux candidats que sont Alain JUPPE, Nicolas SARKOZY, François FILLON et Bruno LEMAIRE. Vous nous excuserez d’avance de la non exhaustivité de l’analyse.

Nous pouvons en retenir

Loading...

  • Que la suppression de l’ISF est une constante pour tous les candidats (sauf NKM dont nous reprenons pas le programme dans le tabeau) ;

 

  • Que les revenus du capital devraient tous bénéficier d’un retour au prélèvement forfaitaire allant de 20% pour Alain JUPPE, 30% pour François FILLON, 26% pour Nicolas SARKOZY et 25% pour Bruno LEMAIRE. Vous noterez que Nicolas SARKOZY à indiqué que ce taux de 26% s’appliquerait également à l’assurance vie et qu’il mettrait fin au régime dérogatoire. Les autres candidats ne se sont pas prononcés sur le sort spécifique de l’assurance vie, mais François FILLON précise qu’il supprimera toutes les niches fiscales (et donc on peut penser que l’assurance vie sera concernée) ;

 

  • Relèvement du plafond du quotient familial pour François FILLON (3000€) et Alain JUPPE (2500€) et une baisse de l’impôt sur le revenu de 10% pour Nicolas SARKOZY ;

 

  • Retour du délai de rappel fiscal des donations à 10 ans pour François FILLON et abattement sur les successions de 400 000€ pour Nicolas SARKOZY ;

 

Synthèse des programmes des candidats de la droite concernant l’impôt sur le revenu, l’épargne et l’ISF.

François FILLON Alain JUPPE Nicolas SARKOZY Bruno LEMAIRE
ISF Suppression Suppression Suppression Suppression
Impôt sur les revenus du capital et de l’épargne Taux unique d’imposition des produits du capital proche de 30% avec suppression des niches fiscales et mise en place d’une franchise permettant d’exonérer l’épargne populaire Rétablir la taxation forfaitaire des revenus de l’investissement supprimée par François Hollande. Pour les dividendes et les autres revenus de l’investissement, le taux sera fixé à son taux d’avant 2012, autour de 20 %. Pour les plus-values, la taxation sera dégressive avec la durée de détention. La transmission d’entreprise fera l’objet d’une exonération de 85 %, voire d’une exonération totale, si l’activité est maintenue pendant cinq ans au minimum, avec le maintien de la majorité des emplois correspondant. Mettre en place un taux unique à 25% sur la fiscalité du capital (dividendes et plus-values), accompagné de la diminution à 6% des prélèvements sociaux associés
Ne veut plus de fiscalité privilégiée: tous les revenus de l’épargne seraient taxés à 26% (impôt sur le revenu + CSG-CRDS) y compris l’assurance vie. Permettre aux fonds éligibles à l’assurance-vie d’investir directement dans les plateformes de « Crowdfunding »
Impôt sur le revenu Relèvement du plafond du quotient familial à 3000€ Relèvement du plafond du quotient familial à 2500€ Baisse de 10% de l’impôt sur le revenu, dès l’été 2017 Instaurer une réduction d’impôt sur le revenu équivalente à 30% de l’investissement dans une entreprise de croissance jusqu’à 50 000 euros
Remplacer la réduction d’impôts ISF-PME par un mécanisme de même nature portant sur l’impôt sur le revenu.
Droits de succession Diminution des droits sur les donations, pour faciliter la circulation du capital. Cela se traduira par une réduction des droits en fonction de l’âge et par la diminution du délai entre deux donations de 15 à 10 ans (0,7 Md€) Pas de taxation des successions en ligne directe jusqu’à 400 000€ contre un abattement de 100 000 € aujourd’hui.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Présidentielle 2017 : Le programme Impôt sur le revenu, Epargne et ISF des candidats de la droite

    1. Aline1

      J’avoue à ma grande honte que bien que ce tableau soit bien présenté,
      les chiffres ne me parlent pas bien.

      Je comprends quand on me dit combien sera le revenu minimum par mois.
      Quel taux des impôts dans leur totalité, sur une année, et ce que cela représentera comme prélèvement en rapport de nos entrées.

      Quel serait l’indice du cout de la vie, etc.

      C’est ce que j’arrive à comprendre…

      Alors finalement qui peut me dire, parmi ces proposition lequel est le plus généreux, et généreux pour qui exactement ?

    2. Debout

      Je ne crois pas un seul mot de toutes ces promesses !!!
      La France est endettée partout, il n’ y a plus d’ argent dans les caisses….
      Nos compatriotes croient-ils vraiment au miracle ????

      Je prédis des relèvements d’ impôts et de taxes, ainsi qu’ un magistral bricolage avec plafonnement et blocage des retraits de l’ assurance-vie, placement préféré des Français qui les aidaient à vivre !! POUR
      BEAUCOUP, JE PENSE QUE CELA VA ETRE UN DRAME !!….

      La France est financièrement aux abois !!….

      Chers amis, attendez-vous à recevoir une énorme poutre sur la tête !

      Nos dirigeants sont des gestionnaires nuls depuis des décennies !

      Après son élection, Mitterrand avait demandé conseil auprès d’ un spécialiste de la finance qui s’ était retiré de cet entretien, effaré de la
      méconnaissance totale dudit !!

      Une des conséquences avec Mauroy : 3 dévaluations successives à partir
      de 1981 !!!

      Au lieu de produire des énarques et des polytechniciens à la chaîne, nos
      gouvernements feraient mieux de produire des gestionnaires !!!

      Nos soi-disantes  » élites » ne sont même pas dignes d’ être des comptables !

    3. alauda

      14 % de personnes en dessous du seuil de pauvreté.
      Plus de 10% de gens écartés de la vie active depuis des décennies et pour lesquels il n’y a plus de boulot.
      Dans une autre société, plus traditionnelle, j’aurai été couturière peut-être et certaines de mes connaissances n’auraient peut-être pas disparu vers la cinquantaine, faute de pouvoir s’insérer.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *