toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Menace de mort contre un policier : deux ans et demi de prison requis


Menace de mort contre un policier : deux ans et demi de prison requis

En juin 2013, des tags menaçant de mort un policier et sa famille avaient été découverts en Seine-Saint-Denis, cinq jeunes sont jugés pour ces tags.

Des menaces, le nom et l’adresse d’un policier avaient été tagués sur un mur. Jusqu’à deux ans et demi de prison ont été requis jeudi au tribunal correctionnel de Bobigny contre cinq jeunes accusés d’avoir menacé de mort un policier et sa famille en Seine-Saint-Denis. Les faits remontent à juin 2013. Des tags mentionnant l’adresse, le nom, mais aussi le prénom du fils et de la femme d’un policier de la Brigade anti-criminalité (BAC) avaient été découverts sur les murs d’une cité du Blanc-Mesnil. Ils étaient accompagnés d’insultes : « t comme ta mère une pute », « t mort avec t 3 filles », « je la baise ».

Les soupçons des enquêteurs s’étaient rapidement portés sur deux des prévenus, qui avaient déjà menacé oralement le policier et qui avaient été visés par des procédures diligentées par son équipe. Deux autres sont accusés d’avoir réalisé les tags. Une entreprise d’« intimidation », « exceptionnellement grave », à l’encontre d’un policier « tenu responsable du démantèlement d’un trafic », a dénoncé son avocat Me Frédéric Gabet. « Aujourd’hui, du fait des sommes en jeu dans le trafic, être mis en échec est tellement important qu’on va tenter d’atteindre les fonctionnaires de police », a-t-il dénoncé.

Parmi les cinq prévenus figure aussi la petite amie de l’un d’eux. Conseillère bancaire à l’époque, elle est accusée d’avoir consulté le compte du policier pour accéder à ses données personnelles et de les avoir divulguées à son compagnon. Un geste qu’elle a assuré « regretter » jeudi. « C’était une énorme bêtise, je ne le referai plus aujourd’hui », a-t-elle répété à la barre, tout comme les deux autres prévenus présents à l’audience qui ont assuré avoir agi sur ordre d’un « commanditaire ». Une version à laquelle la procureur a dit ne « pas croire du tout ». Dénonçant des menaces « insupportables », « extrêmement violentes et personnelles », elle a requis des peines d’un an à deux ans et demi d’emprisonnement avec mandat de dépôt pour les quatre prévenus masculins. Dix-huit mois, dont un an de sursis, ont été requis contre la cinquième prévenue.

Loading...

Le jugement sera rendu le 1er décembre.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Menace de mort contre un policier : deux ans et demi de prison requis

    1. Trannod

      et je présume que se sont des chances pour la France
      expulsion immédiate vers le pays de leurs ancêtres
      avec déchéance de la nationalité Française..car comme tous ces pourris ils ont la double nationalité…comme certains de nos ministres

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *