toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jérusalem : des milliers d’arabes vivent sur des terres appartenant aux juifs


Jérusalem : des milliers d’arabes vivent sur des terres appartenant aux juifs

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a contacté le procureur général Avichai Mandelblit pour lui demander de bien comprendre que la destruction de la ville d’Amona en raison de la décision prise par la Haute Cour de justice aura de lourdes conséquences sur la propriété à Jérusalem.

Barkat a envoyé une lettre au procureur général après avoir passé les dernières semaines à travailler avec le conseiller juridique de la ville sur l’épineuse question de la propriété des terres à Jérusalem, constatant que la ville est confrontée à une situation semblable à celle d’Amona mais où les rôles sont inversés. Cela est particulièrement vrai à Jérusalem-Est, où il existe de nombreuses terres appartenant à des Juifs qui sont actuellement envahies par des squatters arabes.

Les Juifs vivaient et possédaient des biens dans la partie Est de Jérusalem avant que la Jordanie n’ait nettoyé ethniquement la région de ses Juifs pendant la guerre d’Indépendance de 1948. Beaucoup de propriétés appartenant à des juifs avant l’instauration de l’Etat d’Israël sont actuellement occupées par des Arabes qui s’y sont installés durant la période où les juifs y étaient interdits ( dans la moitié orientale de la ville ).

Selon les estimations du maire et des experts, si les Arabes vivant sur des biens appartenant à des juifs devaient être traités de la même façon que les résidents d’Amona, la ville serait alors obligée d’expulser des milliers d’Arabes de leurs foyers !

Loading...

Jérusalem-Est n’est pas reconnue par la communauté Internationale comme étant sous la souveraineté israélienne, tout comme Amona ne l’est pas non plus.
Barkat a écrit au procureur général : « Etant donné qu’Amona a été construit il y a vingt ans, avec le soutien du gouvernement Israélien de l’époque, son évacuation causerait une injustice grave aux quarante familles qui y ont été établies en toute bonne foi. C’est pourquoi je soutiens pleinement la communauté d’Amona et demande sa reconnaissance officielle.

Si le jugement de la cour est de détruire le village, alors cela montrerait qu’il y a une grande injustice car cela prouverait qu’il y a une loi pour les Juifs et une autre loi pour les Arabes.

Je vous demande donc de tenir une audience afin de fixer la position juridique de l’État concernant cette question « .

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Jérusalem : des milliers d’arabes vivent sur des terres appartenant aux juifs

    1. Salmon

      Jérusalem : des milliers d’arabes vivent sur des terres appartenant aux juifs

      ENTIEREMENT D’ ACCORD : LE MONT DU TEMPLE !

    2. Je me demande...

      Il y a quelque chose que je ne comprends pas : si un Arabe occupe une terre appartenant à des Juifs, il est qualifié de « squatteur », en revanche les Juifs qui occupent (illégalement) des terres à Amona sont des résidents dont l’expulsion causerait une « injustice grave » ??? Quelle est la logique ???

    3. Robert Davis

      Les Juifs n’occupent pas « illégalement » Amona car toute la Palestine a été donnée aux Juifs à San Remo en 1923 e reconnue par le droit international et même les arabes de facto qui ont accepté les états que San leur. Le problème est que la « communeauté internationale » (les médias de gauche..) ne reconnait pas le droit international et a inventé n « droides médias ». Il est tmps de alayer le « droit des médias ». FAITES LE BON SANG ET BANDE D ENDOUILLES.

    4. amram

      ce monsieur? « je me demande » est un antisemite notoire qui intervient depuis peu sur ce site
      il y a 2ou3 jours il demandait pourquoi il fallait condamner l’antisemitisme et pa l’antimusulmans
      je lui ai envoyé une longue reponse dont il a du avoir du mal a se remettre en tout cas j’attends tjrs sa reponse…wait and see

    5. Aline1

      Bravo au maire de Jérusalem, Nir Barkat de faire cette demande.

      J’espère seulement que le procureur auquel il s’adresse, n’est pas comme une grande partie des procureurs en Israël, un vilain gauchiste, ennemi de son Pays.

      Il est plus que temps que ce soit les israéliens qui commencent à revendiquer TOUS les territoires qui appartiennent vraiment au peuple d’Israël.

      Même s’il les a perdu un nombre incalculable de fois – Cette fois ci, ils ont récupéré soit par le Traité Balfour, soit en ayant acheté moult régions en monnaie sonnante et trébuchante (et quelquefois plutôt deux fois qu’une, vu la bonne foi des faux palestiniens) et sinon le reste a été gagné par la guerre.

      Combien de Pays musulmans ont été conquis par des guerres barbares ? Et qui leur demande de les rendre ?

      Alors il est temps, qu’en Israël on cesse de se culpabiliser.

      Je ne sais plus qui a dit :
      « La terre appartient à celui qui la cultive »

      – Et tout le monde sait dans quel état étaient les terres et les sols en Israël, quand les juifs sont revenus. Des grandes étendues stériles. Rien d’autre.
      Les Bergers musulmans et bédoins qui travaillaient pour les ottomans, à force de saboter un morceau de terre, allaient vivre un peu plus loin. C’est pourquoi ils étaient connus comme étant des « nomades ». Ils salopaient toutes les terres où ils passaient.

      Alors qu’au départ être nomade devrait préserver la Terre (la laisser un moment en jachère) – Ceux-ci deviennent nomades après avoir stérilisé totalement une terre.

      Et l’on voit bien aujourd’hui encore, qu’au contraire des israéliens, ils savent davantage détruire que construire, dans tous les sens du terme.

      Israël a travaillé non pas de la terre, mais des cailloux et tout rendu fertile et bien au-delà. Ils méritent donc la terre et non pas seulement pour l’histoire, mais pour le respect qui est démontrée à cette terre.

    6. Yehuda

      Plus de liberté pour les citoyens
      Pas de coercition religieuse ou séculière
      Une heure d’éducation juif pour chaque juif
      Les élections de district et l’autonomisation de la communauté juive
      Districts pour un Israël démocratique Une véritable démocratie ne peut pas exister lorsque les représentants du public ne dépendent pas des électeurs. Dans 97% des démocraties du monde, y compris des pays de la taille d’Israël la méthode d’élection est basée sur les votes de districts . Le fonctionnaire élu connaît ses électeurs et doit travailler dur pour maintenir leur foi en lui. Cette méthode renforce le cadre communautaire et délègue l’autorité et la responsabilité au gouvernement local.
      Les fondateurs d’Israël – le Labour Mapai et ses satellites – ont parlé de démocratie, mais c etait pour garder le pouvoir ils l’ont pas vraiment fait. La méthode qu’ils ont accordes est centralisée et transforme tout le pays en un seul grand district.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *