toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Inquiétude de l’OTAN, la Russie déploie des missiles nucléaires Iskander à Kaliningrad pointants sur l’Europe


Inquiétude de l’OTAN, la Russie déploie des missiles nucléaires Iskander à Kaliningrad pointants sur l’Europe

.

Vladimir Poutine a déclaré lundi qu’il allait déplacer des missiles à capacité nucléaire plus proche de l’Europe en réponse aux déploiements de l’OTAN dans les pays baltes.

La Russie envoie dans l’enclave de Kaliningrad, coincée entre la Lituanie et la Pologne, des missiles balistiques à capacité nucléaire Iskander, lesquels peuvent théoriquement atteindre Berlin ou encore l’île suédoise – stratégique – de Gotland.

Ces déploiements ponctuels de missiles Iskander associés à une actitivité militaire russe accrue dans la région depuis l’annexion de la Crimée et les troubles qui agitent le sud-est de l’Ukraine ainsi qu’aux intimidations répétées dont font l’objet les pays de cette zones, ont conduit l’Otan à prendre des mesures de « réassurance » au profit des trois États baltes et de la Pologne.

Ces dernières passent notamment par le déploiement de 4 bataillons forts de 600 à 1.000 hommes en Pologne, Estonie, Lituanie et Lettonie, ainsi que sur la mise sur pied d’une force de réaction « très rapide » (Very High Readiness Joint Task Force) de 3.000 à 5.000 soldats.

Seulement, pour Moscou, ce renforcement du flanc oriental de l’Otan est vu comme une menace supplémentaire. Tout comme, d’ailleurs, l’installation du bouclier anti-missile en Roumanie et en Pologne. Pourtant, en 2010, les Alliés avaient proposé à la Russie de participer à cette défense anti-missile… Mais, comme si cette proposition était gênante pour leurs intérêts, les autorités russes firent monter les enchères au point de faire échouer les discussions.

Quoi qu’il en soit, ce bouclier anti-missile de l’Otan justifie, aux yeux de Viktor Ozerov, le président de la commission de Défense de la chambre haute du Parlement russe, le déploiement (permanent?) de système de défense aérienne S-400 et de missiles balistiques Iskander à Kaliningrad.

Selon lui, il s’agit de la « réponse contrainte » de la Russie à l’installation, en Europe de l’est, de la défense antimissile de l’Otan, largement dépendante des moyens américains.

« Comme mesures de riposte à ces menaces, nous aurons à déployer des forces supplémentaires. Ce renforcement comprend le déploiement de système S-400 et de missiles Iskander à Kaliningrad », a en effet déclaré, le 21 novembre, M. Ozerov, dont les propos ont été rapportés par l’agence officielle Ria.

Le président Vladimir Poutine a quant à lui justifié ce renforcement de la présence militaire russe à Kaliningrad par les mesures de « réassurance » de l’Otan prises en faveur des pays baltes et de la Pologne. « Pourquoi réagissons-nous avec autant d’émotion à l’expansion de l’Otan? (Parce que) nous sommes inquiets par les prises de décision de l’Otan », a-t-il affirmé.

« Que devons-nous faire ? Il nous faut prendre des contre-mesures, c’est-à-dire viser avec nos systèmes de missiles les installations qui, selon nous, commencent à constituer une menace pour nous », a fait valoir le maître du Kremlin lors d’un entretien télévisé dont l’agence RIA a diffusé des extraits.

Ces propos n’ont pas manqué de faire réagir à Washington. « Le déploiement d’Iskander et de missiles S-400 à Kaliningrad déstabilisent la sécurité européenne. La Russie menace d’y déplacer les missiles d’Iskander depuis plusieurs années en réponse à divers développements en Europe. Mais aucun de ces développements ne mérite une telle réponse », a en effet valoir John Kirby, un porte-parole de la diplomatie américaine.

Source Telegraph et Opex360







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Inquiétude de l’OTAN, la Russie déploie des missiles nucléaires Iskander à Kaliningrad pointants sur l’Europe

    1. robert davis

      Trész bien : que vont faire les petits gauchistes européens de m. mainte? ils vont se débiner laisser le pouvoir à la droite comme toujours quand ça va mal pour leurs maudites tronches!

    2. robert davis

      la gauche ne sait que manifester et hurler quand il n’y a pas de risques puisque ces gouvernements de m. ne leur tirent pas dessus. Qand il y a un risque ils se débinent c’est ça la lâcheé.

    3. epicure

      Arrêtez de mettre des titres absurdes! les lance-fusées sont sur roues et changent de direction en exactement 5 minute pour tirer vers l’Iran parfaitement accessible aussi de Prusse orientale ! Les cotes de tirs sont préenregiostrées et peuvent être défilées en quelques secondes
      On n’est plus en 1914

    4. judith

      C’est de la danse du ventre ! La vrai menace c’est celle de la mer, les sous marins nucléaires qui sont positionnés tout autour de la Russie prêts a répondre.

    5. Aline1

      Cela me fait sourire – Honnêtement, je ne sais pas quelle est la volonté et le pouvoir de nuisance des Russes envers l’Europe.

      Mais je prends ce genre de nouvelles avec beaucoup de prudence, vu combien les propagandistes se sont montrés acharnés contre Poutine.

      Si bien, que cela devient comme l’Histoire de Pierre et le Loup.

      Si c’est vrai, on ne saura plus croire…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap