toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Face aux mêmes dangers, les français ont les mêmes réflexes que les israeliens


Face aux mêmes dangers, les français ont les mêmes réflexes que les israeliens

 Avec la longue liste d’attaques ayant visé la France depuis Charlie Hebdo, des voix se font entendre pour permettre aux citoyens de s’armer. Parallèlement, le nombre d’adhérents dans les clubs de tirs continue de progresser.

Dans un stand de tir du Val d’Oise, Charlie, la vingtaine bien entamée, participe à la formation des nouveaux arrivants et leur enseigne les règles de sécurité élémentaires: ne jamais pointer une arme vers un autre adhérent même lorsqu’elle n’est pas chargée, surveiller que tous les tireurs portent un casque avant de faire feu… Comme les 127 autres membres du club, Charlie est un passionné et manie ses pistolets Glock 9mm et 22 LR ainsi que son revolver 38 special Manurhin avec la plus grande précaution. Le tir sportif lui est venu naturellement après avoir quitté l’armée, nous explique-t-il, soucieux de ne pas apparaître comme un fou de la gachette. Dans ce stand confiné dans les vestiges d’un ancien fort, il n’est pas question d’accepter des civils qui viendraient ici, par la seule motivation d’un sentiment d’insécurité ou de violence. Dans ce qui ressemble davantage à un repaire de trappeurs, «on vient pour l’aspect convivial, boire un café et parler avec les autres tireurs», précise le formateur. Comme lui, la Fédération française de tir (FFT) et son président, Philippe Crochard, réfutent un quelconque lien entre le climat post-attentat et l’augmentation du nombre d’adhérents: ils étaient 145.365 en 2011 et ont dépassé les 201.450 tireurs en 2015, soit une augmentation de 38%.

«Beaucoup de Français sont inquiets depuis le Bataclan et Nice. Leur revendication est plus assumée. Ces personnes ne souhaitent pas rivaliser avec la police mais ils ont conscience que ces dramatiques événements vont se répéter et ils ne se sentent pas assez protégés.»

Pourtant, des Français inquiets et souhaitant s’armer, il en existe. Et ils sont nombreux, à en croire la relative popularité de l’Arpac, l’Association pour le rétablissement du port d’arme citoyen, rassemblant près de 15.000 personnes sur sa page Facebook. L’un de ses représentants se fait appeler Pierre Bourguignon. Il garantit: «Beaucoup de Français sont inquiets depuis le Bataclan et Nice. Leur revendication est plus assumée. Ces personnes ne souhaitent pas rivaliser avec la police mais ils ont conscience que ces dramatiques événements vont se répéter et ils ne se sentent pas assez protégés.» Édouard, l’administrateur de la page Facebook «Droit de porter des armes» depuis quatre ans, explique que, depuis les attentats de novembre 2015, le nombre de ‘likes’ a été multiplié par trois sur sa page, pour dépasser les 16.000. L’Arpac milite notamment pour faire reconnaître «le droit naturel à se défendre», et espère faire évoluer la législation vers l’autorisation du port de l’arme à feu dans l’espace public, sous condition d’une formation théorique et d’une pratique égale à celle dont bénéficie la police (avec notamment une obligation de passage au centre de tir). Et Pierre Bourguignon d’évoquer l’assassinat de Charb. Le dessinateur de Charlie Hebdo, qui pratiquait le tir sportif, avait réclamé, sans succès, l’autorisation de porter une arme;

La société française serait-elle victime d’hoplophobie, cette peur irrationnelle des armes à feu? Pour l’Institut Mirabeau, un Think tank de chercheurs et juristes créé après le 13 novembre 2015, s’intéresse au cadre juridique de la légitime défense des citoyens et de l’utilisation des armes à feu pour les forces de l’ordre, les Français doivent «se rééduquer aux armes à feu, se réapproprier cet élément qui appartient à leur histoire». Toutefois les deux priorités sont, pour L’institut MIRABEAU, la réforme du cadre juridique de l’emploi de la force et un accès du port d’arme réservé aux agents en capacité opérationnelle (militaires, réservistes opérationnels…)». Mais comme le concède volontiers Jean-Jacques Buigné, spécialiste du droit des armes et représentant l’Union française des amateurs d’armes, «l’univers des armes est assez fermé en France.». Charlie, le formateur du stand de tir du Val d’Oise reconnaît également que «le tir de loisir est un milieu discret, ce qui entretient les fantasmes autour.» Pierre-Maxime Sarron, le Directeur de l’Institut Mirabeau, pointe surtout le rôle de la Fédération: «la FFT suit l’idée du ‘Vivons bien, vivons cachés’». De plus, Édouard, l’administrateur de la page «Droit de porter des armes», justifie la discrétion des stands de tir par les récents contrôles de police effectués dans plusieurs d’entre eux, et déplore que les autorités fassent «un lien entre la pratique sportive et le terrorisme, alors qu’il n’y a aucun rapport».

Pour Pierre-Maxime Sarron, les attentats ont indéniablement eu un impact: «La FFT reste sur un triptyque tireur sportif/chasseur/collectionneur mais ne répond pas au citoyen lambda qui souhaite se défendre. Depuis l’attaque contre Charlie Hebdo et le 13 novembre, il y a une nouvelle sociologie dans ceux qui veulent savoir se servir d’une arme. Les stands sont saturés, pourtant, la Fédération ne peut légalement et ne souhaite pas proposer de cours de tir de défense opérationnelle.» L’Institut Mirabeau procède donc depuis novembre 2015 à un intense travail de lobbying auprès des parlementaires français, espérant faire émerger un débat sur la place publique: «Les attentats, puis de récents événements comme ceux de Viry-Châtillon ont mis les autorités au pied du mur. Les pouvoirs publics vont devoir s’emparer de la question», ajoute Pierre-Maxime Sarron.

L’institut Mirabeau explique avoir eu des contacts avec plusieurs équipes de campagne des candidats à la primaire de la droite et du centre, dont celles de Nicolas Sarkozy, François Fillon ou Jean-François Copé afin d’évoquer des pistes de réforme. Préférant s’orienter vers une réforme du port de l’arme des professionnels, aucun candidat déclaré ou potentiel à la prochaine élection présidentielle n’a, toutefois, à ce stade, déclaré soutenir une évolution de la législation sur le port d’armes.

Source

Charte de l’Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen

Le but de l’ARPAC

L’ARPAC vise le rétablissement et la pérennisation du droit naturel et imprescriptible de l’homme à se défendre individuellement et d’avoir accès aux moyens qui s’y rapportent.

Les missions et engagements de l’ARPAC

  • Œuvrer pour que le citoyen ait légalement accès aux moyens de défense individuelle, droit à leur port, à leur utilisation en cas de nécessité et pour s’entraîner, en particulier les armes à feu et ce au titre de la défense individuelle.
  • Ne pas soutenir la mise au service de l’individu porteur d’arme à un secteur public, privé ou à une milice légale ou non.
  • Promouvoir la sécurité globale du fait d’un maillage de la population par des citoyens légalement armés.
  • Réfléchir sur la défense individuelle, les libertés civiles et leur protection.
  • Proposer des solutions concrètes pour améliorer la défense individuelle des citoyens.
  • Soutenir les acteurs qui s’engagent pour un but similaire à celui de l’ARPAC.
  • Conseiller et aider les demandeurs de permis de port d’arme.

Les valeurs et principes fondamentaux qui portent l’ARPAC

  • La liberté : la liberté individuelle, la liberté de conscience, la liberté d’expression, les libertés civiles, la liberté de se défendre, de défendre sa liberté.
  • L’égalité : en ayant les moyens de briser la loi du plus fort.
  • La bienveillance : en respectant la volonté et l’intégrité des individus.
  • La sécurité : le droit de se défendre est le premier droit de tout être vivant.
  • Le droit à la propriété : pouvoir acquérir des armes, les posséder en propre, pouvoir en faire le legs et en hériter. Pouvoir protéger son patrimoine, sa demeure et ses biens.
  • La démocratie : le citoyen armé est un principe démocratique.
  • La responsabilité : que les individus soient les premiers responsables de leur propre sécurité et de celle de ceux qu’ils chérissent.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Face aux mêmes dangers, les français ont les mêmes réflexes que les israeliens

    1. Aline1

      L’autodéfense, chez l’homme est quelque chose de naturel et d’automatique.

      Et contrairement au mot imbécile, injuste et tendancieux « disproportionné » que notre très Cher Mr Sarkozy, réputé comme aimant les juifs, à lancé contre Israël et qui a été repris à l’envie par tous les antisémites du Monde,

      On ne se défend jamais quand c’est pour sa survie, en laissant des possibilités de perdre. Or c’est ce qui est imposé à Israël qui aurait pu depuis longtemps en finir avec le conflit du Moyen Orient. Peut-être même que la Paix serait venue après une véritable victoire d’Israël que l’Occident à toujours empêchée.

      Alors que si l’on connait toute l’Histoire de l’Humanité, on sait que les Traités de Paix, ne sont possibles, pour la majorité des cas, seulement après une Victoire de l’Une ou l’Autre des Parties. Sinon il subsiste un État de guerre permanent.

      Mais beaucoup savent maintenant que l’Occident, espère qu’Israël ne sera qu’une « parenthèse de l’histoire ».

      Que Dieu Fasse, qu’il ne puisse jamais voir ce jour se réaliser.

      Revenons à la France, bien entendu que si les dirigeants désirent réellement défendre leur Pays et leur peuple, ils seraient dans l’obligation d’avoir les mêmes réflexes, les même règles à mettre en œuvre que les israéliens.

      Mais de la part des dirigeants, je doute que cela soit de leurs vœux –

      Cependant les citoyens qui sont déjà restés très mollassons jusque là, commencent tout de même à se rendre compte du danger, et donc ils réagissent. Oui comme le fait Israël, et comme le ferait n’importe quel autre peuple de n’importe quel Pays, même dans des situations différentes, mais quand on se trouve dans l’obligation de survivre.

      Car Israël n’a pas d’autres options : Se défendre ou être exterminé.

      Les Occidentaux commencent à ressentir la même chose…

    2. Christian

      allons y gaiement, « tir sportif », « tir de loisir », en buvant un petit café en toute convivialité… entre blancs…!
      La fêtes foraine c’est pour bientôt, pour un bougnoul, un jambon, pour un nègre, une bouteille de pinard…
      J’ai envie de vomir…

    3. Pilou

      Ce n’est pas, tous, qui peut détenir un permis de port d’arme civil, en Israël.

      Il est prouvé en Israël que le port d’arme civil ( avec autorisation ) a et peut sauver des vies.

    4. Ratfucker

      @Christian: le Ministère de l’Intérieur évalue le nombre d’armes à feu non déclarées en France à 10-15 millions. Alors si les « beaufs avinés » de vos fantasmes avaient voulu faire un carton après les pogroms géants du 11 janvier, du 13 novembre, de Toulouse, de Magnanville, de Villejuif, du Thalys, de Bruxelles, de Zaventem, de la Promenade des Anglais, il y a longtemps que les fichés S et leurs femelles bâchées feraient profil bas. Réservez donc vos vomissements aux détenteurs d’AK47 retour de Syrie.

    5. Roland

      Christian ..Tu vomis quoi ton couscous ? Les socialos n’auraient pas supprimé les armes des citoyens honnêtes et le droit de les porter,des drames faits de lâches qui savent trés bien qu’il n’y aura aucune résistance ne se seraient pas produits. Bataclan,épicerie Karcher, bruxelles,aéroport et métro etc.. etc.. 1 /2 autochtones armés et vous deveniez des guerriers lapins arabes Je vais au tir sportif,mon mari,ma fille de 20 ans aussi..Ta kalash aprés te l’avoir prit en légitime défense bien sur,je la mettrai dans mon salon en hommage au « Martyr » que j’aurai créé….Allez va vite mangez un deuxième couscous ce sont les allocs des mécréants qui payent.. Quand ton livre vert comique interdira au croyants d’accepter les allocations des mécréants????

    6. Christian

      à Roland (mais il me semble que c’est une dame qui écrit) etc…
      Mon livre c’est le Tanakh et la Brith Hadachah, plus simplement la Bible, ,je suis un disciple de Yeshoua Ha Mashiah et je ne souhaite qu’obéir à son enseignement, c’est pas plus complique que ça!
      Je ne donne que mon point de vu et je ne possède aucune arme.
      Mais être un martyr, ça c’est Adonaï qui le décidera et si il le décide, je lui demande d’affronter se moment avec courage et ce ne sont pas 70 vierges qui m’accueilleront, mais mon grand frère Yeshoua.
      Madame il me semble que nous ne nous connaissons pas, alors s’il vous plait ne me tutoyez pas, mais certainement que vous pensiez que j’étais un musulman, alors peut être pour vous est ce normal de ne pas respecter ses gens.
      Je suis français de naissance et si je touche des allocations j’en ai tout à fait le droit et je vous rappelle qu’un étranger en situation régulière a ce droit aussi, qu’il soit un arabe ou un latino… la loi française est ainsi.
      Le couscous c’est trés bon, le hounous c’est très bon, le mafé c’est très bon, le bœuf bourguignon c’est très bon, soyez donc un peu plus curieuse et bienveillante!
      « Apocalypse 22: 11Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore… »
      Qu’Adonaî vous ouvre le yeux et qu’il vous bénisse vous et votre famille.
      Shalom

    7. sergeb

      Qui a dit que nous avions droit a la vie, tout dépends si la police arrive a temps pour vous exempter de passer l’arme a gauche mais règle générale, ils ne sont jamais là pour sauver votre peau, un tueur n’avisera pas la police qu’il a envie de tuer quelqu’un dons la police arrive toujours après le fait accomplis et ce qu’ils découvrent se sont des morts, Pour vous voue dresser un PV alors là pas de problème. A un mauvais garçon armé, un bon garçon armé et cela c’est bien vrai n’en déplaise a ceux qui préfère présenter l’autre joue.

    8. Christian

      « Matthieu 26: 51 Et voici, un de ceux qui sont avec Iéshoua’ tend la main et dégaine son épée. Il en frappe le serviteur du grand desservant et lui arrache l’oreille.
      52 Alors Iéshoua’ lui dit : « Rentre ton épée à sa place. Oui, tous les preneurs d’épée périront par l’épée.
      53 Ne crois-tu pas que je puisse supplier mon père ? Il m’offrirait maintenant plus de douze légions de messagers ! »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    48 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap