toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Depardieu sur Trump : « C’est une bonne bonne leçon »


Depardieu sur Trump : « C’est une bonne bonne leçon »

Le comédien estime dans le « JDD » que « contrairement à George W. Bush, Trump n’est pas un abruti », même si on ne sait pas de quoi il « va être capable ».

Gérard Depardieu est aussi attendu quand il parle cinéma que politique. Lors de la promotion pour son nouveau film Tour de France, les deux se mêlent. Dans ce long-métrage qui sort mercredi, il incarne un vieux maçon « réac » obligé de prendre la route avec un rappeur de banlieue. Il observe qu’il s’agit d’un « voyage initiatique qui réchauffe le cœur ». Ce qui a poussé le comédien a donné son avis sur l’élection de Donald Trump.

Pour lui, c’est une « bonne leçon pour les hommes politiques, qui n’en font plus depuis longtemps », estime Depardieu dans une interview publiée par le Journal du dimanche. Il souligne également que « personne ne sait de quoi il (Trump) va être capable » et que « contrairement à George W. Bush, Trump n’est pas un abruti ».

Bientôt dans le rôle de Staline

Pour lui, « Marine Le Pen n’est pas une menace, c’est une connerie ! » « Cela fait partie du jeu des élections. Elle est un des dommages collatéraux d’une société qui ne contrôle pas ses nouveaux moyens de communication et passe son temps à faire des plans sur la comète, ajoute-t-il. Plutôt que de vénérer Internet, il faut travailler la tête pour faire pousser le cœur, essayer de trouver des bulles d’air où on n’est pollué ni par les idées ni par la peur. La peur nous empêche de nous élever. L’ignorance engendre la brutalité. »

L’acteur confirme par ailleurs qu’on le découvrira prochainement dans un nouveau film de Fanny Ardant, une adaptation du Divan de Staline, le roman de Jean-Daniel Baltassat. Il y incarnera un Staline « très loin du personnage des biographies », qui se rend compte en 1950 « qu’il fait peur à tout le monde et parfois à lui-même » et qui s’allonge « sur un divan ressemblant à celui de Freud ». « Fanny en a fait une sorte d’opéra, elle tient très haut la note et ne la relâche jamais », ajoute-t-il.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Depardieu sur Trump : « C’est une bonne bonne leçon »

    1. Salmon

      CONNERIE !
      Freud a été interdit par l’URSS stalinienne et la pratique de la psychanalyse y a été interdite aussi .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap