toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats du 13 Novembre : plusieurs escroqueries par de fausses victimes ont été mises au jour


Attentats du 13 Novembre : plusieurs escroqueries par de fausses victimes ont été mises au jour

La cupidité de certains ne s’embarrasse pas de la douleur des autres. Sur les près de 2 000 victimes recensées un an après les attaques du 13 Novembre, plusieurs escroqueries présumées ont été mises au jour.

Un deuxième procès visant une prétendue victime se tient ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). Une jeune femme, originaire de Conflans-Sainte-Honorine, avait affirmé avoir été blessée, espérant être indemnisée. Une demi-douzaine d’autres cas font l’objet d’enquêtes.

Exemple avec ce chauffeur VTC résidant en Essonne. Dans sa plainte déposée à la brigade criminelle le 2 décembre 2015, il raconte avoir dîné au Petit Cambodge, à Paris, le 13 novembre. Son récit, étrangement succinct, déroule le scénario déjà bien connu à l’époque de l’attaque, avec un seul souvenir précis : une cliente blessée par balles sous ses yeux qu’il regrette de ne pas avoir secourue. « J’en fais des cauchemars », prend-il soin d’ajouter. Une incroyable coïncidence va jeter le doute sur sa sincérité. L’homme a été blessé lors de l’attentat du RER Saint-Michel en 1995, et a même été indemnisé à ce titre. La possibilité d’une résurgence de ce traumatisme ou celle d’une plainte opportuniste sont envisagées, ce que viennent confirmer des analyses de téléphonie qui montrent son absence de Paris le soir de la tragédie.

A 20 km du Bataclan

Loading...

Le premier procès était celui d’une habitante de Seine-Saint-Denis. Le 10 mars 2016, cette trentenaire dépose — tardivement — plainte en prétendant avoir été présente au Bataclan. Echappant aux tirs des terroristes, elle assure s’être blessée à la fesse en s’extirpant de la salle par une vitre cassée. Elle se serait alors rendue à l’hôpital de Stains afin d’être soignée. Or l’exploitation de son téléphone indique sa présence à 20 km du Bataclan le soir des attentats. Les médecins confirment l’avoir admise le 13 novembre au soir, mais précisent l’avoir soignée… pour une crise d’hémorroïdes. Jugée le 13 juillet, la fausse victime a admis avoir menti dans l’espoir de renflouer ses comptes bancaires après une perte d’emploi. Elle a été condamnée à six mois de prison avec sursis.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Attentats du 13 Novembre : plusieurs escroqueries par de fausses victimes ont été mises au jour

    1. Aline1

      Ceux qui tentent de profiter du malheur des autres, cela s’appelle des charognards.

      Maintenant il faut être surs, que les profiteurs ne soient pas du côtés de ceux qui doivent indemniser.

      Comme nous ne connaissons pas les situations, je reste dans l’expectative. Je suis devenue très incrédule sur ce que je lis…avant d’être sure de quelque chose et encore, je ne suis plus jamais sure de ce qui circule dans les médias.Où de ce que disent des Autorités.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *