toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Arrivées en Belgique du continent Africain, les victimes d’excision restent en enfer


Arrivées en Belgique du continent Africain, les victimes d’excision restent en enfer

Belgique- Les femmes qui en sont victimes fuient leur pays d’origine, souvent seules.Aucun cas d’excision perpétrée sur le sol belge n’a été recensé actuellement.

Cette mutilation génitale féminine (MGF), qui vise à l’ablation partielle ou totale du clitoris et des petites lèvres, est condamnable sur notre sol d’une peine d’emprisonnement de trois à cinq ans à quiconque l’aura pratiquée, facilitée ou favorisée avec ou sans le consentement de la personne concernée.

La Belgique touchée

Pourtant, même si aucun cas de la pratique n’a été répertorié en Belgique, le problème des mutilations sexuelles féminines n’est pas à dénigrer. Selon le rapport « Violences de genre et mémoire traumatique » délivré vendredi par le GAMS (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines) Belgique et l’ASBL Intact, de nombreuses migrantes originaires des pays qui pratiquent l’excision vivent en Belgique. En 2012, sur le sol belge, vivaient 13 112 femmes excisées et 4 084 qui risquaient de l’être, et 1 300 femmes demandaient l’asile pour ces raisons.

La plupart de ces jeunes filles et de ces femmes qui demandent l’asile en Belgique sont originaires de dix pays d’Afrique : la Guinée, la Somalie, l’Egypte, l’Ethiopie, la Côte-d’Ivoire, le Nigeria, le Sierra-Leone, le Sénégal, le Burkina Faso et Djibouti.

En vue de se conformer à ses engagements sur le plan de la protection des droits fondamentaux, la Belgique est tenue d’accorder une protection internationale à une personne qui risque d’être victime de MGF en cas de retour dans son pays d’origine. Les derniers chiffres en date du commissariat général aux réfugiés et aux apatride (CGRA) informent qu’en 2014, sur les 518 dossiers traités au fond, 355 se sont clôturés par une décision positive de reconnaissances du statut de réfugié.

Encore plus de stress

Ces jeunes femmes sont placées en centres d’accueil à travers le pays. En plus d’être traumatisées et de dépendre de soins psychologiques, le stress lié à leur procédure d’asile et à leur accueil en centre leur rend la vie difficile.

D’abord, parce que leur dossier est évalué sur la base d’une interview au CGRA. « Ces jeunes femmes ont énormément de difficultés à parler de leur expérience. Premièrement, à cause de leur état psychologique, ensuite de leur profil, de la barrière de la langue, mais elles doivent aussi fournir des preuves matérielles comme un certificat médical et psychologique« , explique Charlotte Chevalier, juriste au sein de l’ASBL Intact.

Ensuite, la vie en centre peut être synonyme de harcèlement moral pour ces femmes. Sarah Strauven et Min Symoens travaillent toutes deux dans le centre pour demandeurs d’asile de Saint-Trond qui accueille 92 femmes sur les 464 résidents. « Elles nous confient l’existence d’agressions d’hommes mais aussi de femmes. Les hommes les attendent à la sortie, dans leur voiture et leur parlent de façon inappropriée, ou entrent dans leur chambre. D’autres filles sont filmées dans la cafétéria lorsqu’elle mangent. Elles restent enfermées dans leur chambre et ne veulent plus en sortir« . Après un parcours laborieux pour arriver en Belgique, « elle doivent encore survivre dans le centre« .

Learn Hebrew online

Quel accès aux soins de santé ?

Si la demandeuse d’asile est accueillie dans un centre de Fedasil , elle peut bénéficier de l’aide matérielle comprenant l’hébergement, les repas, l’habillement, l’allocation journalière ainsi qu’à une aide juridique. Depuis 2007, tout demandeur d’asile a également droit aux soins médicaux couverts par la sécurité sociale. D’autres soins, qui ne le sont pas mais qui relèvent de la vie quotidienne, comme les soins de santé mentale, sont remboursés.

Si la réfugiée est placée dans une initiative locale d’accueil, qui dépend du CPAS du lieu dans laquelle elle se trouve, la continuité de ces soins peut être interrompue. En effet, les CPAS ne sont pas remboursés suivant la liste des soins médicaux inscrits dans l’arrêté royal mais le sont en fonction de leur nomenclature. Certains soins médicaux remboursés par Fedasil ne le sont donc pas par les CPAS.

Si la migrante est déboutée , que sa demande d’asile est refusée, elle se trouve donc en séjour irrégulier sur le sol belge. Dans ce cas, elle doit se rendre dans son CPAS, prouver qu’elle est en séjour irrégulier, qu’elle réside dans la commune du CPAS et prouver son état de besoin. Si ces conditions sont remplies, elle pourra bénéficier d’une aide médicale urgente et de certains soins remboursés par la Sécu, comme les consultations psychologiques. Bien sûr, ces preuves sont difficiles à rassembler pour une personne qui a perdu son droit d’accueil et l’accès aux soins de santé, notamment mentale, devient impossible, ce qui provoque l’isolement de la personne.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 23 thoughts on “Arrivées en Belgique du continent Africain, les victimes d’excision restent en enfer

    1. Malcolm Ode

      Voilà pourquoi je suis contre la pratique de toutes mutilations religieuses, et en particulier la CIRCONCISION qui ne change fondamentalement rien à l’âme humaine, abolie par Jésus-Christ (Soyez circoncis du coeur) et SURTOUT qui est à l’origine de cette extrapolation au féminin : l’EXCISION du clitoris et des petites-lèvres, à froid, avec un couteau de cuisine sur un comptoir de boutique halal, comme si on coupait carrément le gland du pénis sans oublier… le prépuce!

      Ces deux pratiques inutiles ne font honneur à aucune des « deux grandes religions monothéistes » qui les pratiquent.

      P.S. : en cas de d’infection, la fine peau (comme un hymen) qui joint la couronne du gland au prépuce peut être rompue sans qu’il soit nécessaire de faire l’ablation du prépuce.

    2. Malcolm Ode

      P.S. : À l’origine, et dans le meilleur des cas, l’homme et la femme perdent cette virginité mutuelle lors du premier rapport sexuel. N’est-ce pas plus beau?

    3. Debout

      @Malcom Ode

      Entièrement d’ accord avec vous!
      Je n’ ai jamais compris ces rites mutilants, quelle que soit l’ explication
      ( symboles de l’ alliance, traditions etc…), mais encore plus terribles dans
      le cas de l’ excision…
      Les religions monothéistes feraient mieux de réviser leurs conceptions là-
      dessus !
      Il y a déjà assez de sang partout comme cela !!…..

      Il faut que l’ Europe soit très vigilante aussi à ce point de vue, avec
       » l’ accueil  » ( ! ) de millions de migrants de toute nature et nationalité !!…

    4. Malcolm Ode

      @ Debout :

      Il m’apparait impossible que Dieu ait demandé aux hommes de se mutiler mutuellement le sexe en signe d’alliance mais bien plutôt que les hommes de son Peuple consacrent la virginité de leurs garçons à Dieu dès sa prime-jeunesse plutôt qu’exclusivement à la femme plus tard (au Créateur plutôt qu’à la créature). Le sceau de chair mince entre le prépuce et la couronne du gland rompu, dépucelé, et non le prépuce « coupé »!!!

      N.B. : circoncire : « couper » autour. Il y a 6000 ans, couper, détacher, séparer, décoller… ne devait pas se décliner en 50 termes distincts, tout comme serpent et intestin étaient désignés sous le même vocable de « serpent » … qui gargouille de faim dans le ventre d’Ève (appétit terrestre ou, mieux*, courir ventre à terre dans les appétits terrestres (sexe and drug and rock’n roll!)).

      Genèse 17-10 : Voici l’obligation que je vous impose et à laquelle vous vous soumettrez, toi et tes descendants : Quiconque est parmi vous de sexe masculin devra être circoncis.

      Un peu succinct comme mode opératoire!
      Entre ce qui est dit et ce qui est entendu, il y a souvent des malentendus.

      * : Lisez la Parole, elle miroite incessamment de clins d’oeil divins!

      P.S. : Je sais, c’est rageant de penser qu’on se charcute la bite pour rien depuis 6000 ans!

    5. Debout

      @4-Malcom

      Bon commentaire, et la finale PS qui m’ a bien fait marrer , d’ autant plus
      que c’ est vrai !!
      Pauvre monde !!!!….

    6. Aline1

      @Malcom Ode et Debout,

      Lol, vous mélangez une mutilation réelle, avec un acte qui au contraire, comme tout ce qui concerne la cacherout se révèle être une protection, et un geste quasiment sanitaire. Cela a été tellement prouvé que même des non juifs se font circoncire, dans des hôpitaux.

      Cela protège de certaines maladies vénériennes et autres.
      http://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/vih-sida/prevenir/vih-pourquoi-la-circoncision-est-elle-une-protection-31914

      Quand aux dommages subis, en tant que femme, je vais manquer de pudeur, mais je suis tout de même bien placée pour vous assurer que je ne connais aucun homme qui se soit plaint de traumatisme quelconque suite à ce super, léger, acte qui ne mutile en aucune façon.

      Avez-vous déjà entendu des hommes circoncis parler de traumatisme de quelque ordre ?

      Avez-vous entendu des femmes juives ou non fréquentant des hommes circoncis, dire que ceux-ci, sont « particuliers », ou qu’il leur manquerait quelque chose ?

      Croyez-vous que l’on verrait des nourrissons vraiment souffrir et que l’on aurait perpétué la tradition. L’enfant pleure même pas un petit quart d’heure, et se calme tout à fait ensuite, sans plus rien après…

      Sauf de rarissimes cas, où ce sont des imbéciles qui mériteraient la prison qui ont pratiqué cet acte, sans avoir les compétences nécessaires.

      Alors que la mutilation des femmes est d’un tout autre ordre. Une véritable souffrance au moment de l’acte, et tout au long de leur vie de femme.

      Quand à Paul de Tarse…En effet, il a fait ce que vous dites, et c’est d’ailleurs à lui que l’on doit la scission entre les juifs et les Chrétiens.

      Jésus ne s’est jamais prononcé contre la circoncision – Bien au contraire, aujourd’hui, il serait considéré comme un juif orthodoxe tellement, il observait les Lois à la lettre.

      Faites un peu de recherches, et pas chez les Chrétiens extrémistes. Je vous conseille davantage de vraies encyclopédies.

      Voici le premier lien que j’ai trouvé en tapant : Jésus essénien – Je n’ai lu que celui-ci, mais vous trouverez d’autres et qui confirmerait encore mieux ce que je raconte.

      https://www.webnietzsche.fr/essen.htm

      C’est d’ailleurs cette raison qui explique sa rage pour les marchands du Temple, tellement observant de la religion qu’il n’a pas accepté que des Prêtres Juifs se comportent comme des marchands. Il leur reprochait en plus de trop frayer avec les Romains et de trop s’assimiler de cette façon à des personnes que Jésus jugeait profanes.

      Par ailleurs, celui qui deviendra Saint Paul, a persécuté la descendance de Jésus et de ses apôtres, parce que ceux-ci, justement n’étaient absolument pas d’accord avec lui, pour convertir au judaïsme, sans passer par la circoncision et l’étude très poussée des Textes.

      Connaissez-vous l’Histoire des Saintes Marie de la Mer ?

      Ce sont toutes des femmes de la descendance de Jésus qui ont été jetées à la Mer, par les adeptes de Paul et elles se sont retrouvées, exilées, sur les rives des Saintes-Marie, en France.

      Faites un peu de recherches, et pas chez les Chrétiens extrémistes. Je vous conseille davantage de vraies encyclopédies.

      J’ai désactivé les deux liens, pour que mon commentaire soit publié sans problème. Il vous suffit de les copier coller et de les mettre en recherche tout en haut.

      Bonne soirée, sans rancune

    7. Moshé Anielewicz

      @ @Malcom Ode et Debout : je suis circoncis et je peux vous assurer que c’est du pur délire de dire que la circoncision serait une « mutilation » !!!

      Depuis des milliers d’années les hommes juifs sont circoncis et aucun à ce jour ne s’est jamais plaint d’avoir été mutilé, de souffrir ou de manquer d’un quelque chose…

      Ne mélangez pas tout

    8. Malcolm Ode

      @ Aline et Moshé :

      Vous êtes hors sujet : vous nous parlez de rites, je vous parle de Dieu.

      Ceci étant, si l’on veut bien appelé un chat un chat, on conviendra qu’une mutilation est une mutilation, même si elle n’est pas handicapante. Perpétrée sans le consentement de la « victime » (si l’on veut bien continuer à appeler les choses par leur nom pour avancer un peu, n’est-ce pas), victime d’âge mineur, pour un dieu ethnique qui l’aurait prescrit… … … … devrait être interdite en Occident pour ne pas que les « autres » s’y engouffrent et réclament le droit à l’excision prescrit par un autre dieu ethnique.

      D’autre part, je ne dit pas dans mes textes précédents qu’il faut interdire la circoncision, je dit qu’elle est mal pratiqué depuis la nuit des temps alors qu’il ne s’agit pas de couper le prépuce, mais de le détacher de la couronne du gland en le décalottant au-delà du « scellé divin ». Cela peut-être fait sans risque par n’importe quel père… bien intentionné, sans risques éventuels autres qu’infectieux. Reproduit chez une femme, il correspondrait à un dépucelage tel qu’un doigt peut obtenir sans scalpel.

      Le résultat est « exactement » le même hygiéniquement (et mécaniquement). Relisez attentivement mes deux textes précédents et vous verrez.

      En me relisant ici, je constate que le sujet est passionnant car sanctionnant l’Alliance entre Dieu et son Peuple qui L’aurait mal compris ou mal retransmis. Comme d’autres choses que Jésus est venu préciser avec tant de grâce : « Pardonne-leur Père car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

    9. Malcolm Ode

      P.S. : c’est moins spectaculaire et il n’en reste aucun souvenir, sinon celui dans le secret des coeurs, d’avoir consacré son fils à Dieu.

    10. Aline1

      Hello Malcom Ode,

      Bien dit dans votre dernier commentaire, et je mettrais cette phrase de vous en parallèle avec celle de Amstrong quand il a mis le pied sur la lune.

      « Un petit pas pour moi, un grand pas pour l’Humanité »,

      c’est exactement ce que représente la circoncision d’un petit nourrisson, vraiment trop jeune (à huit jours après la naissance, pas avant et pas après -autant que c’est possible), pour qu’il en ait un quelconque souvenir…

      Sinon ce que vous laissez entendre : ce sentiment d’alliance.

      Maintenant pourriez-vous me dire ce que vous pensez des oreilles que l’on se fait trouer, quelques fois une dizaine de trous dans chaque oreille et au nom de quoi ?

      De la mode.

      Et la scarification que représente les tatouages, quelquefois jusqu’à ne plus rien voir du corps ?

      En quel nom, et avec quels risques, ici ? Qui s’en soucie ?

      Si le Docteur Cymes, qui officie tout de même dans les médias, et les chaines publiques en plus, s’est mis soudain à critiquer la circoncision, c’est simplement, pour faire comme tous les valets du Pouvoir. Tout juif, soit-il, il a joué comme le font beaucoup « au juif honteux ».

      Il aurait pu en parler depuis des lunes sinon – Mais non ! Puisque la circoncision était il y a 10 ans tellement reconnue pour bienfaisante, qu’elle se généralisait à tout ceux qui le voulaient, pour eux, ou pour leur enfant tout juste né – juif ou non juif.

      Allez pas grave, quand les rumeurs circulent…On en arrive des fois…Aux Protocoles de Sion.

      Bonne soirée, je vous aime bien quand même.

    11. Aline1

      @Malcom Ode,

      Et puisque vous donnez avec une certaine assurance des citations prêtées au Christ, je ne viendrais jamais vous contredire,

      Alors que j’ai des textes de vrais Chrétiens, qui démentiraient bien plus le concernant.

      Mais jamais je ne me permettrais de remettre la Foi de quiconque en question, tant qu’elle ne cherche pas à exterminer la mienne.

    12. Malcolm Ode

      @ Aline

      Non seulement je respecte votre foi, mais j’ai de l’estime et de la reconnaissance pour le Peuple juif.

      Que cela ne nous empêche pas d’échanger poliment comme nous le faisons, des idées différentes pour en extraire la substantifique moelle qui nourrira notre âme.

      Bonne soirée à vous également,

    13. Malcolm Ode

      P.S. : les chiffres concernant l’excision me stupéfient aux limite de l’entendement. Toutes les solutions pour mettre un terme à cette pratique épouvantable doit être envisagé sans état d’âme.

      + Les scarifications faites par des adultes sur eux-mêmes sont aussi de mutilations inutiles.

    14. Christian

      Bonsoir Malcolm,
      donc si je comprend bien Abraham n’a pas compris ce que Adonaï lui a commandé.

      Un exemple:
      « Exode 4: 25 Séphora prit une pierre aiguë, coupa le prépuce de son fils, et le jeta aux pieds de Moïse, en disant: Tu es pour moi un époux de sang! »

      Il semblerait bien que le prépuce est coupé…

      Un « chrétien » n’a pas obligation de se circoncire, Shaoul (Paul) le dit bien, mais il fait circoncire son compagnon de route Timotheé (Actes 16)
      En effet la circoncision du coeur est bien plus importante et bien plus difficile à faire.
      Comme le dit Aline, Yeshoua n’a pas donné d’enseignement sur ce sujet, lui même étant circoncis comme tout juif.
      Pour un juif c’est inconcevable de ne pas être circoncis. Et un juif qui a accepté Yeshoua comme le Mashiah, fera aussi circoncire son fils.
      La Bible est un livre écrit par des Hébreux, même la Brith Hadachah (nouveau testament).
      Le « christianisme  » est trop imprégné de l’esprit gréco-latin, il ne vient pas de Rome et Yeshoua n’est pas venu inventer une nouvelle religion, comme il l’a dit:
      « Matthieu 5: 17Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 19Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. »

      Et je vous assure ce n’est pas une mutilation, loin de là!

      Shalom

    15. Debout

      Suite et fin de mon commentaire (14) :

      Jérôme Segal, historien :

      « Soixante-dix ans après la Shoah, il devrait être possible de prôner des réformes dans le judaïsme sans remettre en question pour autant l’identité juive.
      Le contre-argument est souvent : «Mais c’est dans la Torah !». Bien sûr, on pourrait d’abord se demander pourquoi les femmes ne devraient pas, elles aussi, porter de signe de cette alliance avec Dieu ».

    16. Armand Maruani

       » Dez zizis il y en a de toutes les couleurs  » et pour tout le monde .
      Alors détendons nous un peu respectons le zizi de chacun y compris celui du Pape .
      Ecoutons Pierre Perret .

       » Des zizis y’en a d’toutes les couleurs
      Ô gué, ô gué
      Des boulangers jusqu’aux ramoneurs
      Ô gué, ô gué
      J’en ai vu des impusilfs
      Qui grimpaient dans les calcifs
      J’en ai vu de moins voraces
      Tomber dans les godasses
      Çui d’un mécanicien en détresse
      Qui a jamais pu réunir ses pièces
      Y a le zizi tout propre du blanchisseur
      Ô gué, ô gué
      Celui qui amidonne la main de ma sœur
      Ô gué, ô gué
      J’ai vu le zizi d’un curé
      Avec son p’tit chapeau violet
      Qui juste en pleine ascension
      Fait la génuflexion
      Un lever de zizi au crépuscule
      Et celui du pape qui fait des bulles  » .

    17. Armand Maruani

      Et pour les Juifs du sentier /

      Ô gué, ô gué
      Celui d’un marin breton
      Qui avait perdu ses pompons
      Et celui d’un juif cossu
      Qui mesurait le tissu
      Celui d’un infirmier d’ambulance
      Qui clignotait dans les cas d’urgence

    18. Christian

      à Debout,
      la Torah, la Parole d’Elohim est ce qui maintient ce peuple vivant. Sans Adonaï, ce peuple peu nombreux aurait disparu depuis longtemps.
      Les hommes depuis toujours ne cesse de contester la Parole d’Elohim, c’est l’œuvre du serpent ancien (le Satan) qui depuis le jardin d’Eden veut prendre la place d’Adonaï et les hommes sont bien plus prompt à obéir (souvent bien inconsciemment) à l’adversaire, plutôt qu’à leur Créateur.
      Shalom

    19. Aline1

      @debout

      Vous dites :

      « « Soixante-dix ans après la Shoah, il devrait être possible de prôner des réformes dans le judaïsme sans remettre en question pour autant l’identité juive »

      Alors que des réformes dans le judaïsme, il ne cesse d’y en avoir…Toujours dans l’esprit de rendre la Loi compatible avec l’époque et le lieu .

      C’est ainsi, que vous pouvez trouver parmi les chercheurs de nombreux juifs, et pourtant tout le monde sait à quel point la science et la religieux, peuvent se trouver confrontées à des contradictions…

      Pour autant, parmi ces chercheurs se trouvent souvent des rabbins (normal ce sont de très grands esprits, d’une immense culture) …C’est vous dire l’ouverture d’esprit.

      Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas encore à faire…

      Par exemple pour le divorce, cet histoire de Guet. Oui, cela existe encore, pour autant, les femmes qui désirent quitter un mari, sans obtenir ce guet, ont la possibilité, en allant vers la branche libérale du Judaïsme de se remarier.
      En attendant, on se bat pour abattre cette règle discriminatoire pour les femmes.

      Sans pour cela être sous le coup d’une fatwa ou autre…Cela reste la responsabilité, seule de la femme qui, alors doit choisir son chemin.
      Et en aucune façon, elle ne deviendra apostat pour autant.

      Et pour tout il en est ainsi.

      Ce qui fait que si une famille est contre la circoncision, et bien elle ne la fera pas pratiquer, elle ne sera pas jetée du peuple juif pour autant. Elle ne sera inquiétée – Sinon qu’il ne faudra pas tomber amoureux d’une compagne ou d’un compagnon qui tiendrait à sauvegardr sa judaïté et celles des enfants à venir.

      Et puis, si ce rituel agace, avec tous les autres, qui empêche ces juifs de lâcher la religion, voir d’en épouser une autre ? Chacun jouit de sa liberté en ce sens.

      Savez-vous que nous avons 613 commandements. C’est à dire 613 règles à suivre, qui s’appellent des les « misvoths » (bonnes actions).

      Il en est 248 que l’on appelle : affirmatives
      et 365 qui elles sont appelées : positives.

      Pour les étrangers, cela peut sembler exagéré et rébarbatif – mais pour qui connait bien toutes les misvoths, et bien l’on s’aperçoit, que pratiquement, presque dans tous les cas, les unes corrigent les autres :

      A savoir, que si l’on n’applique pas telle règle, par grâce à l’interprétation d’une autre règle, on peut trouver de quoi être absous.

      Par exemple : Le jour le plus saint chez nous : Le fameux jour du Grand Pardon, jour de jeune…Si nous avons le moindre petit bobo, il est considéré, alors comme plus profane et plus grave de jeûner en ne considérant pas sa santé.

      Et bien ces misvoths affirmatives ou positives, arrivent au même résultat. A savoir trouver des circonstances atténuantes dans les règles, entre elles.

      ———-

      Bien sur, il faut être un grand pratiquant pour connaître toutes ces règles, et personnellement si j’en connais une douzaine, tout au plus…Je ne me considère pas moins juive pour autant…Et aucun juif ne viendra me lancer à la figure que je serais une mauvaise juive…

      Vous remarquerez d’ailleurs, combien nous sommes nombreux à intervenir sur le net, le jour de Shabbath qui commence le vendredi soir et se termine 25 heures après…Être sur un ordinateur, serait grave, car Shabbath et le Jour du Grand Pardon, sont vraiment les deux éléments les plus importants de notre religion.

      Qui va nous considérer comme apostat ?

      J’ai de la considération pour ceux qui arrivent à respecter toutes les Lois, et je considère même que si les juifs ne sont pas éteints et se perpétuent c’est grâce à eux, mais je n’ai pas le courage et la possibilité de faire tout ce qu’ils font et au moins 85 % parmi nous sont ainsi. Nous sommes ce qu’on appelle les traditionalistes.

      Et celui qui me dira que je ne suis pas juive, il a intérêt à se trouver loin de moi.

      Alors en fin de compte, où voyez-vous, le dogme, les impératifs, etc…Que tous les antisémites pointent pour dire que c’est une religion extrémiste ?

      Il y a bien sur, une toute petite minorité d’excités, quelques uns comme les Néturei Karta, qui sont de grands malades…Jusqu’à avoir approuvé la Shoah, parce que nous nous serions éloignés de la Thora, comme il faudrait la respecter : à la Lettre.

      Mais les Néturei Karta, ne nous représentent pas – Ils représentent plutôt Dieudonné.

      Lol et pour terminer, je vais approuver Mr Armand Maruani lorsqu’il dit :

      « « Touchez pas à mon zizi , on l’a payé assez cher en 40 . » »

      Et je vais rajouter : Pas seulement en 40, mais depuis plus de 2000 ans ! C’est à ce courage et cette volonté de ne pas se soumettre, question circoncision que le peuple juif, existe encore aujourd’hui.

      Et je vais vous avouer une chose : Le jour de la circoncision d’un enfant – L’acte on ne le craint pas, car pour rien au monde, nous ferions souffrir réellement un nourrisson, même pas au nom de Dieu. En revanche, en même temps que l’on fait pratiquer cette circoncision, dans nos cœurs de parents se trouve une très grande angoisse…

      Savez-vous, à quoi elle tient, et d’où elle vient ?

      C’est que nous avons conscience en appliquant ce rite, du fond de notre cœur, que dorénavant notre enfant dépendra de l’antisémitisme séculaire qui n’a jamais cessé de sévir.

      Et pour cela : Il faut un très grand courage.

      L’enfant ne l’a pas décidé ? Très facile pour lui de se désolidariser dès qu’il est en âge de comprendre.

    20. Roland

      C’est CHOUETTE …Encore une raison de plus pour être accueilli ALL IN en Belgique le pays du « Tout gratuit » sauf pour les belges de souche…Des allocations trés supérieures aux salaires des pays d’origines, soins gratuit, allocations importantes pour les enfants, logements sociaux. Vous n’avez jamais cotisés??? Pas de problèmes, le Belge lui cotise, la Belgique est le pays le plus taxé d’Europe….P.S: Lorsque vous obtiendrez la double nationalité, n’oubliez pas de voter socialiste si vous voulez que la belle vie continue….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *