toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A Gennevilliers, ces électeurs de gauche qui votent pour « contrer Sarkozy »


A Gennevilliers, ces électeurs de gauche qui votent pour « contrer Sarkozy »

Au pied des barres d’immeuble et des tours du quartier des Agnettes… un bureau de vote, un peu caché.

Bienvenue à Gennevilliers, jour de primaire de la droite et du centre, dans cette ville communiste où le Front de gauche n’avait eu besoin que d’un tour (61,43 % des suffrages) pour conserver la mairie lors des dernières municipales.

À 13 heures, pourtant, le sourire était franc au sein de l’un des deux bureaux de vote ouverts dans la commune. « On a déjà eu 110 électeurs, et plus de 200 à la Ferme de l’horloge (NDLR : l’autre bureau de vote de la ville)… On a déjà fait à la mi-journée ce que l’on pensait faire sur toute la journée », s’enthousiasme Jacqueline Cléro, la responsable LR locale. Dans le bureau, la foule n’est pas au rendez-vous, mais le flux d’électeurs franchissant la porte du Club des Agnettes ne s’interrompt pas.

« Voter à droite, à Gennevilliers, ce n’est pas facile »

Parmi les votants, certains assument, fièrement : « Dans mon immeuble, tout le monde sait que je vote à droite, clame Christian, 52 ans. Et aujourd’hui, je suis venu voter « N.S. » (Nicolas Sarkozy). Il va montrer aux jeunes que le social, c’est bien, mais le travail, c’est mieux. Il va les bousculer ! »

À la sortie du bureau de vote, d’autres se font plus discrets. « Voter à droite, à Gennevilliers, ce n’est pas facile, reconnaissent Murielle et Gérard, qui habitent les Agnettes. J’ai été un peu surprise de voir autant de gens voter, car ce n’est pas évident. On se cache un peu. Quand on va au bureau pour les municipales, on n’a pas d’étiquette sur le front. Là, c’est différent. »

« Votre contre lui, c’est voter utile »

Un commerçant, lui, préfère d’ailleurs garder l’anonymat. « Je ne veux pas que cela pénalise mon travail », souffle-t-il. Il ne se dit « pas forcément de droite. » Ni de gauche. Mais il est venu car il « ne veut pas que Sarkozy revienne. » « Ce ne serait pas bon pour le pays. Il a fait trop de bêtises. »

De leur côté, Hichem et Nour – père et fille – annoncent d’ailleurs la couleur. Ils sont « de gauche », et sont venus ici « voter Juppé, pour contrer Sarkozy. » « Ça m’a fait un peu bizarre de signer une charte d’adhésion aux valeurs de la droite », reconnaît Nour, 24 ans. Et de payer 2 € ? « Ça, je m’en fiche, c’est mon père qui a payé ! » Pourquoi sont-ils venus « contrer » Sarkozy ? « Il a gouverné cinq ans, beaucoup parlé et on n’a pas vu grand-chose, explique Hichem. Voter contre lui, c’est voter utile. »

Sa fille, évoque, elle, les « affaires », et fait un parallèle… footballistique. « Benzema, mis en examen, il n’a pas eu le droit de jouer pour l’équipe de France. Alors Sarkozy, il n’aurait même pas dû avoir le droit de se présenter. »

Source

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “A Gennevilliers, ces électeurs de gauche qui votent pour « contrer Sarkozy »

    1. Aline1

      Ces gens ne font que prouver leur bêtise et leur esprit de clan.

      S’ils avaient été un tantinet intelligents, de bonne foi, et moins haineux envers Sarkozy. S’il s’étaient renseignés de ce que pensaient tous les hommes politiques Européens qui ont subi en même temps la crise pétrolière de 2008, et qui ont rendu hommage à Sarkozy, le déclarant comme celui qui en Europe à su gérer le mieux la crise, et c’est la France donc qui s’est le mieux sorti de cette crise.

      Mais avant même son élection, Sarkozy a tellement été bafoué, insulté, de toutes les manières, ce qui s’est aggravé, après son élection…Je n’ai vu d’ailleurs jamais un homme politique en France être insulté de la sorte, sur son physique, ses déclarations,ses enfants, sa femme, qui pourtant est une belle femme, etc.etc.

      Et il n’a pas eu lui, des artistes bisounours, commeles 60 imbéciles qui sont venus à la défense de Hollande, alors que le bilan à Hollande est indéfendable.

      Il n’a pas eu la crise que Sarkozy a affronté. Dès son arrivée au pouvoir le pétrole avait doublé de prix…Quand on connait l’influence du prix du pétrole, sur l’indice du coût de la vie européenne ensuite, on réalise combien Sarkozy a bien surmonté cet obstacle énorme.

      Sur la politique étrangère et Israël, il m’a mécontentée…Mais j’habite la France et non pas Israël, et franchement quand on aime son Pays, comme j’aime la France – c’était vraiment Sarkozy qu’il aurait fallu voter…Voilà c’est mon avis ! Là !

      Maintenant Fillon est vraiment le moindre mal, vu que la haine pour Sarkozy pas éteinte, à tel point que cela a réveillé des ambitions de Républicains proches de lui ( tous des opportunistes) – Quels étaient les différents entre Fillon et Sarkozy, nous ne le savons pas vraiment, étant donné que jamais Fillon n’a montré le moindre désaccord avec Sarkozy, durant tout le mandat…Ce qui me fait personnellement penser à une certaine capacité de dissimulation…

      Si ce que faisait Sarkozy lui déplaisait et était mauvais pour la France, pourquoi l’a t-il suivi de manière si servile, jusqu’à la fin ?

      Enfin, je le redis dans la situation : Fillon c’est bien.

      – Cela aurait pu être pire.

    2. filouthai

      Hichem qui par son voté pro-Juppe et anti-Sarkozy veut venger Benzema, la FRANCE est vraiment mal en point.
      Il va falloir faire un gros ménage…

    3. MisterClairvoyant

      OK. J’ai bien retenu le courage de Nicolas Sarkozy; dans la prise d’otages dans une école maternelle de Neuilly ou de dire « ‘il faut passer le karcher » car c’est cela qui demandait de dire la situation, (Bayrou a donnait une bonne claque à un gamin qui fouillait dans ses poches, et on ne lui a pas reproché, comme a Nicolas Sarkozy ses mots ou sa taille, une presse de minables politiques et les médias, qui lui ont fait traîner des casseroles injustes. Quand les gens sont de mauvaise-foi (et en France ne manquent pas) vont oublier son coté positif, pour ne retenir que le négatif.
      Certains sont toujours dans la vengeance, comme des gauchistes pour aller voter contre Nicolas Sarkozy, et des Tarek en France ne manquent pas.
      Ceci-dit, François Fillon sera un bon candidat.
      Sue la gauche qui soutien Alain Jupé Il ne faut pas le publier, car ont ne sait pas où certains sont avec leurs vengeances, car il y a trop des Tarek, etc.en France.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap