toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Zurich. Un imam radical : «Les lois suisses ne m’intéressent pas. Les lois islamiques règnent sur tous les pays.»


Zurich. Un imam radical : «Les lois suisses ne m’intéressent pas. Les lois islamiques règnent sur tous les pays.»

La mosquée de Winterthour (ZH) s’est séparée d’un prédicateur subversif. Elle invoque des soucis d’argent, mais une enquête permet d’en douter.

«Une femme ne doit pas faire la guerre. Mais un homme doit y aller. C’est son jihad. La femme doit rester à la maison, c’est ça le jihad des femmes.»

Ces mots sont de Shaikh Wail, ex-imam de la mosquée An’nour de Winterthour, connue pour ses liens présumés avec l’islam radical. Ils ont été rapportés par un journaliste allemand, Shams Ul-Haq.

Ce spécialiste des questions terroristes, qui voulait «déterminer l’étendue de la radicalisation dans les lieux de prière en Suisse», a livré hier dans la «SonntagsZeitung» un récit qui laisse perplexe.

Entré en se présentant comme un entrepreneur, et moyennant une donation, il a assisté à des prêches dans lesquels l’imam égyptien déclarait aussi:

«Les lois suisses ne m’intéressent pas. Les lois islamiques règnent sur tous les pays.» L’infiltré note encore que le prédicateur ne parlait qu’en arabe, «de façon très agressive».

Mis au courant de l’enquête journalistique en cours, le comité de la mosquée a renvoyé l’imam, officiellement «pour des raisons financières». Il dit qu’il lutte de toutes ses forces contre l’islam radical, mais qu’il ne peut exclure que, «comme dans un aéroport», des personnes dangereuses entrent chez lui.

Fait piquant, Shaikh Wail avait déjà pris la place d’un prêcheur controversé. Le nom de son remplaçant n’est pas encore connu.

Plusieurs jihadistes morts, rentrés en Suisse ou arrêtés avant de partir viennent de Winterthour.

C’est le cas, entre autres, des deux ados, un frère et une sœur, de retour depuis fin 2015. Un recruteur a été arrêté ce printemps.

Il est lié à An’nour, à un club d’arts martiaux local, dont une des «stars» est morte en Syrie, et à l’association Lies!, qui distribue des corans dans la rue.

La mosquée a cependant toujours nié être impliquée de quelque façon que ce soit dans ces cas de radicalisation.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Zurich. Un imam radical : «Les lois suisses ne m’intéressent pas. Les lois islamiques règnent sur tous les pays.»

    1. michel boissonneault

      quel belle exemple d’intégration …. de vouloir vivre tous ensemble avec un respect mutuel …… et les muzz ne comprend pas pourquoi il y a de l’islamophobie !!!!

    2. Aline1

      Ils peuvent le dire !

      S’ils le font d’ailleurs, c’est qu’ils sentent bien que les Autorités, partout, ne font que de la poudre aux yeux, et que dans les faits, on les laisse en effet faire en sorte que ces énormités qu’ils avancent, deviennent des réalités.

      En dehors de quelques mots très frileux, ils ne trouvent pas vraiment d’empêchement face à eux.

      Alors ils ne se gênent pas, nous le voyons bien. Tandis que si les mesures nécessairement réelles étaient prises, ils craindraient tout de même de faire ce genre de déclaration s’ils sont assurés que cela ne sera pas impunément.

      Parce que en sanctionner un de ci-de là, ne sert à rien – C’est l’ensemble d’un coup, de tout ceux qui proclament cette idéologie que l’on doit « soumettre' » aux lois de tout pays vraiment républicain.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap