toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Viry-Châtillon : un des policiers agressés raconte l’attaque d’une violence surréaliste


Viry-Châtillon : un des policiers agressés raconte l’attaque d’une violence surréaliste

4 jours après la violente attaque subie par les policiers à Viry-Châtillon, la tension n’est pas retombée. L’un d’eux est toujours plongé dans un coma artificiel.

C’est son collègue, Sébastien, 38 ans, qui est immédiatement sorti de la voiture et s’est couché sur lui pour éteindre le feu, ce qui lui vaut des brûlures au second degré aux mains.

« Je dois prendre des calmants et des somnifères » raconte-t-il au Parisien. « Je n’arrive plus à dormir et j’ai du mal à sortir de chez moi. Dimanche, quand je suis allé à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) pour être entendu, j’ai demandé à ma femme de prendre une autre sortie sur l’autoroute A 6.

 Je ne voulais pas passer par la Grande-Borne. »
Pour lui l’attaque de leur véhicule n’a rien d’un hasard. « On n’a pas vu les jeunes arriver, explique-t-il. Ils ont été malins, c’était bien préparé » précise-t-il. « On était stationnés devant la Grande-Borne, mais ils ont fait un grand tour en traversant devant le magasin Leclerc, puis ils ont longé le mur de la caserne de pompiers pour nous surprendre. »
Le guet-apens d’une violence surréaliste peut débuter :
« Ils ont cassé les vitres, leur ont donné des coups de poing pour les empêcher de sortir et leur ont jeté les cocktails Molotov sur les genoux » raconte Sébastien à propos du blessé grave et de sa collègue. « 
Nous sommes sortis et ils sont venus sur nous. Ils ont essayé de mettre KO ma collègue qui était côté conducteur en lui donnant des coups de poing. Ils ont ensuite lancé un cocktail Molotov dans notre voiture. Je suis allé dans le coffre pour chercher des grenades défensives, mais ils étaient déjà partis.
Mon expérience des émeutes dans le quartier de la Grande-Borne m’a permis de rester lucide. Les riverains nous ont ensuite aidés, ils ont appelé les secours. Ils ont fait un super travail. » Et de conclure : « Quand nous venons à la Grande-Borne, nous savons que nous pouvons être caillassés et que nous allons recevoir des cocktails Molotov.
Mais on ne s’attendait pas à ce qu’ils viennent au contact au niveau de nos portières et qu’ils veuillent nous tuer. »

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Viry-Châtillon : un des policiers agressés raconte l’attaque d’une violence surréaliste

    1. Debout

      Je pense qu’ il y a en partie des islamo-mafias dans ces quartiers…
      Et avec la mafia, on ne discute pas : ou on est tué, ou on tue….

    2. sergeb

      Peu importe ce que c’est; c’est une attaque terroriste mafia ou pas mafia, mais qu’est ce que se sera en 2017 surtout avec l’année 2016 qui s’achève dans un
      qu’a y chaos. A mon avis ce sera soit une guerre civile ou un conflit généralisé mondial.

    3. JEAN PN

      CAZENEUVE va nommer des policiers pour protéger les policiers !…
      Les véhicules des policiers vont être blindés en partie. Lesdits policiers ne sortiront donc pas de leurs véhicules mais alors à quoi serviront-ils ?
      A quoi sert-il aussi que les policiers soient armés ?
      La France est devenue la pute du monde en s’islamisant. Elle se donne aux islamistes qui égorgeront ses citoyens.
      Et les français, ils laissent faire en attendant que leur tour de se faire égorger arrive.
      La France, quel pays de CONS !!!!!

    4. Aline1

      Dans le quartier les citoyens ne doivent pas être à la fête. Plutôt avoir l’impression de se retrouver en pleine guerre civile.

      Je compatis pour eux de tout coeur, cela doit être très angoissant.

      D’autant plus que les réactions « à minima » des Responsables politiques doivent les désespérer davantage.

      Jusqu’où….Jusqu’à quand ?

      Notre fin ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap