toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Le journaliste Jean-Paul Ney brûle son passeport pour protester contre sa condamnation


[Vidéo] Le journaliste Jean-Paul Ney brûle son passeport pour protester contre sa condamnation


Le journaliste Jean-Paul Ney a manifesté son écœurement vis à vis de sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffusé le 7 janvier 2015 l’identité des frères Kouachi après l’attentat contre Charlie Hebdo.

Condamné pour « recel de violation du secret de l’enquête. » Jean-Paul Ney et Pierre Martinet, un ancien de la DGSE, avaient publié sur les réseaux sociaux les éléments d’identification des frères Kouachi provenant d’un dossier interne à la police, ainsi qu’une fiche concernant Chérif Kouachi. Ainsi , dns la soirée du 7 janvier 2015, Jean-Paul Ney avait notamment tweeté un cliché de la carte d’identité de Saïd Kouachi, en écrivant: « On vous tient enfants de putain ».
jean-paul
Cette décision a fait entrer Jean-Claude Ney dans une colère noire. Dans la foulée de sa condamnation, le Jean-Paul Ney s’est enragé sur Twitter: « Je suis donc condamné par la justice pour avoir fait mon job ».
Après le verdict du mercredi 12 octobre, ce dernier , qui ne strouve plus se trouver en France, brûlé son passeport français dans une vidéo – en direct – sur l’application Périscope, comme il est possible le voir dans la vidéo ci-dessous.

 

 

 

  Pierre pour Europe-Israël

Enregistrer







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “[Vidéo] Le journaliste Jean-Paul Ney brûle son passeport pour protester contre sa condamnation

    1. Malcolm Ode

      Que chacun vaque à ses occupations dans le respect des lois et tout ira bien.

      Si les journalistes font la Police sans respecter les lois eux-mêmes (embargo sur l’info notamment), « que fera la Police? ».

      Elle devra arrêter des journalistes alors qu’elle a bien autres choses à faire.

      Entre lancer une alerte civile et alerter des terroristes recherchés, il y a le terme « civile » que devrait bien connaitre, même un pseudo journaliste pour faire honneur à la profession.

      Tout le monde n’est pas Edward Snowdon.

    2. Jacques B.

      Le job d’un journaliste est d’informer. Il y a trop de restrictions à l’information de nos jours, trop de censure et d’autocensure pour accabler encore ce journaliste qui n’a manifestement effectivement fait que son travail.

      S’il y a des fuites dans la justice, ou la police, et que des fonctionnaires de ces administrations fournissent des informations confidentielles, dont la divulgation entraînerait de VRAIS problèmes dans le cours de la justice d’un pays démocratique, alors ces fonctionnaires doivent être démasqués et sanctionnés. Encore une fois, la justice – et beaucoup de politiques – se trompe de cible en accusant les journalistes, probablement pour ne pas avoir à faire le ménage en interne : quelle hypocrisie !
      Et si un journaliste s’est rendu coupable de corruption de fonctionnaire pour obtenir des infos qui devaient VRAIMENT rester secrètes, alors il existe des textes de loi pour sanctionner de tels comportements – heureusement.

      Il ne faut pas tout mélanger : ce journaliste a manifestement fait son travail, et il a raison d’être en colère, la justice et les politiques préférant le condamner lui, plutôt que de faire le ménage en interne ; voire voulant intimider, une fois de plus, ceux qui combattent l’islam conquérant, comme c’est manifestement le cas de ce journaliste.

    3. Jacques B.

      La justice et la meute politico-médiatique feraient bien mieux de s’inquiéter et de s’occuper des djihadistes, des gens dangereux, les vrais – pas d’un journaliste qui donne une VRAIE info, au contraire de nombre de ses confrères.

      Ce qui est arrivé à Ney est symptomatqiue de l’évolution de ce pays : on s’attaque à Zemmour, à Valeurs Actuelles, à Dreuz, et à bien d’autres qui donnent de VRAIES infos, pour des motifs futiles voire loufoques, et pendant ce temps l’islam conquérant s’implante, se renforce, assassine, agresse, nargue les Français. Mais ça, non, non… c’est très secondaire, sans doute.
      Les Français, et l’Histoire, jugeront.

    4. Malcolm Ode

      Un soi-disant journaliste détient une information sensible propre à supprimer toute vie sur Terre… « LE » scoop d’une carrière!

      Doit-il en informer l’humanité?

      Avant de répondre, allez donc prendre la place des otages du SuperCacher lors des attentats de janvier 2015… (Alauda No 3 ci-dessus)

      On nous gave de désinformations à tel point qu’on ne distingue plus l’information de l’irresponsabilité civique, ni la course au scoop du pousse-au-crime. Tout devient de l’information alors qu’il s’agit essentiellement de manipulation.

      Tout citoyen reste responsable de ses actes et de leurs conséquences, toutes professions confondues, sauf en cas de démence avérée. Est-ce le cas de Ney?

      Non? Alors, qu’il mange sa quiche! S’il ne peut respecter des règles de fonctionnement convenu, qu’il adopte une religion compatible avec le chaos! Ce ne sont pas les scoops qui manquent.

    5. alauda

      @Malcolm Ode,

      BFM tv est regardé par des millions de gens. Personnellement, j’ai suivi le fil des événements et sur BFM et sur Twitter, la nuit du vendredi. Ce que j’ai entendu à la télé m’avait vraiment choquée. Ces journalistes auraient du la fermer.

      Pour le jeune signalé sur Twitter, j’ai eu un doute, levé cet été quand il a été arrêté. Combien de gens ont réellement vu passer le tweet de Ney ? Très peu à la vérité.

    6. Malcolm Ode

      @ alauda

      Je partage volontiers votre sens des responsabilités et de la mesure exprimé dans votre premier paragraphe. Pour la suite, personne ne peut dire ce qu’il advient d’une (information) une fois qu’elle est divulguée sur un média, dont la fonction principale est tout de même la diffusion.

      Vert, on passe ; rouge on arrête, orange on attend…

      Un secret reste un secret tant qu’une seule personne le connait ; ce n’est un secret pour personne!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap