toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand les Frères musulmans et l’UOIF essaient de faire la loi au tribunal de Nanterre…


Quand les Frères musulmans et l’UOIF essaient de faire la loi au tribunal de Nanterre…

C’est l’histoire d’un petit prof arabe du nom de Soufiane Zitouni. Et pour un petit prof arabe, le code de conduite qu’il doit respecter est tout entier contenu dans le Coran et l’exégèse qu’en font les Frères musulmans.

Soufiane Zitouni enseignait la philosophie au lycée Averroès de Lille. Un lycée musulman. Un lycée bienveillant puisqu’il accueille les jeunes filles mal reçues dans l’enseignement public pour cause de voile.

Recruté pour enseigner la philosophie conformément au programme de l’Éducation nationale, et non pas le Coran conformément au programme des Frères musulmans, le petit prof découvrit assez vite la marchandise frelatée qui était introduite dans l’établissement.

Du fondamentalisme musulman ouvertement affiché, du salafisme en veux-tu en voilà, et une dose virulente d’antisémitisme… Il alerta les services de Najat Vallaud-Belkacem. Démissionna et raconta ce qu’il avait vu et entendu dans une tribune publiée par Libération.

 Cela fit beaucoup de bruit, et l’UOIF qui couve de ses ailes douces et tièdes le lycée Averroès et qui est l’émanation française (et polie) des Frères musulmans, décida de faire un exemple. Il fallait écrabouiller Soufiane Zitouni. Le contraindre au silence. Et en tout cas démontrer aux musulmans de France qui était le plus fort : l’UOIF ou le petit prof ? Le lycée Averroès porta donc plainte pour diffamation.
 L’affaire se plaidait donc hier au tribunal correctionnel de Nanterre. Et un rouleau-compresseur fut convoqué pour aplatir le petit prof. Pas de pitié pour un kouffar, un renégat, un mécréant. Et qui fut appelé pour soutenir le lycée Averroès, donc l’UOIF, donc les Frères musulmans ? François Burgat et Raphaël Liogier. Deux islamologues notoires. Connus et réputés pour leur inlassable combat contre tous ceux qui touchent à l’islam !
C’est qu’on ne rigole pas à l’UOIF quand la réputation de l’islam est en jeu. A la guerre comme à la guerre…
Ce procès fait irrésistiblement penser à une très célèbre affaire des années 1950 : le procès Kravchenko. Ce dernier avait fui l’Union soviétique et avait publié un ouvrage retentissant, J’ai choisi la liberté, où tout était dit sur le goulag et les exécutions sommaires.
En haut lieu, c’est-à-dire à Moscou, il fut décidé de faire un exemple. Pour la parution de la traduction française de J’ai choisi la liberté, on demanda au PC français de se bouger. Il se bougea et porta plainte pour diffamation contre Kravchenko. Pour l’appuyer, deux généraux soviétiques bardés de médailles furent envoyés de Moscou comme témoins.
La main sur le cœur, ils affirmèrent que Kravchenko n’était qu’un calomniateur qui racontait des mensonges. Je n’ai pu retrouver leurs noms. Alors on se contentera de ceux de François Burgat et de Raphaël Liogier…

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Quand les Frères musulmans et l’UOIF essaient de faire la loi au tribunal de Nanterre…

    1. Debout

      De même que Victor SERGE (« livre « s’il est minuit dans le siècle »), André GIDE « livre « Retour d’ URSS ») qui traitaient des horreurs du stalinisme, KRAVCHENKO, réfugié politique en France en 1949, fut traîné devant les tribunaux notamment par les journaux  » l’ Humanité » et  » Les Lettres Françaises », magazine dirigé par André Wurmser, pour avoir attaqué le régime stalinien. A charge, il eut un défilé d’ imposteurs et de naïfs, scientifiques et intellectuels (hélas,déjà !!!) notamment, Emmanuel d’ Astier de la Vigerie, Vercors, Joliot-Curie,Pierre Cot etc ….De faux témoins vinrent également d’ URSS….
      Kravchenko gagna son procès, puis partit aux USA. Il mourut en 1966, probablement assassiné, comme Trotsky !!!…..

      Il ne fait pas bon de dire la vérité, y compris aujourd’ hui !….

      Et les assassins, en paroles ou en action, existent toujours !!

    2. judith

      Ces avocats n’ont pas encore tout compris de l’Islam : Les musulmans, une fois au pouvoir, les premiers qu’ils assassinent? ce sont toujours les intellectuels, ceux qui ont fait des études qui ont de l’instruction et qui réfléchissent, ces avocaillons ne pèseront pas lourd une fois leurs besognes accomplis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap