toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour sa sécurité, la grande mosquée de Genève choisit un fiché S


Pour sa sécurité, la grande mosquée de Genève choisit un fiché S

Deux imams de cette mosquée financée par l’Arabie saoudite sont déjà fichés S. L’homme recruté pour assurer la sécurité est lui aussi soupçonné de radicalisme.

« Des problèmes, moi ? Jamais ! » C’est le discours que continue de tenir Ahmed Beyari, le superviseur-directeur général de la Fondation culturelle islamique de Genève, en charge de la plus grande mosquée de Suisse, inaugurée en 1978 en présence du roi Khaled d’Arabie saoudite.

Pourtant, deux des trois imams de cette mosquée sont fichés « S » par les services de renseignements français. Le numéro de téléphone de l’un d’entre eux, un Français converti, figurait à sept reprises dans la liste des appels entrants et sortants du téléphone de Mohamed Merah, emprunté à sa mère.

SWISS-MINARETS/ © Denis Balibouse / Reuters

Deux jeunes qui fréquentaient sa mosquée, installée au Petit-Saconnex, dans la banlieue de Genève, sont partis faire le djihad en Syrie au printemps 2015. Deux autres jeunes, dont l’un des futurs assassins du père Jacques Hamel, se sont arrêtés dans cette mosquée en mai 2015, avant de rejoindre l’aéroport de Genève, et s’envoler vers la Turquie. Dans son édition du 26 octobre,

Le Temps révèle en une que la Fondation culturelle islamique n’a rien trouvé de mieux pour assurer sa sécurité que d’engager un fiché S

Loading...

« Pauvre mosquée, pauvre islam et pauvres musulman(e)s »

« À en rire ou en pleurer ? » s’interroge le quotidien suisse, qui constate que les dirigeants de la grande mosquée de Genève s’évertuent à traiter d’un ton badin cette accumulation de faits préoccupants.

Après les deux imams fichés S, c’est au tour du responsable de la sécurité d’être « agrafé lui aussi sur des soupçons de radicalisme. Celui-là même chargé de veiller à ce que l’islamisme fondamentaliste ne s’infiltre plus subrepticement sous les tapis de prière », écrit Le Temps de Lausanne. Même sentiment d’impuissance de la part d’Hafid Ouardiri, l’ancien porte-parole de la mosquée : « Pauvre mosquée, pauvre islam et pauvres musulman(e)s », écrit-il sur sa page Facebook, dénonçant « l’aveuglement coupable » de la direction de la plus grande mosquée du pays.

Ahmed Beyari, le directeur général, n’est décidément jamais au courant de rien. « Rien chez cet employé n’indique un mauvais comportement », affirme-t-il dans la presse. Malgré plusieurs tentatives, nous n’avons pas pu joindre Ahmed Beyari. Quant au responsable de la sécurité, qui réside en Haute-Savoie, il ne savait pas qu’il était fiché. « J’hallucine ! Je suis loin d’être un radical. J’ai appelé le tribunal de Bonneville, tous les gendarmes que je connais. Ils n’ont rien sur moi ! » répond-il dans La Tribune de Genève.

Sur son site internet, la Fondation culturelle islamique préfère s’en prendre à une « certaine presse qui œuvre à son discrédit ». Elle déclare que ni les imams ni le directeur ne savaient qu’un groupe de jeunes qui fréquentaient la mosquée se préparait à partir en Syrie rejoindre Daech.

Tensions franco-suisses

« Si un tel projet avait été connu de la Fondation, il est évident qu’elle s’y serait fermement opposée par tous les moyens à sa disposition », écrit la Fondation, qui dépend de la Ligue islamique mondiale, fondée à La Mecque en 1962.

Concernant le recrutement de ce chargé de la sécurité, la grande mosquée peut renvoyer l’ascenseur au canton de Genève. N’est-ce pas lui qui a accordé un permis de travail frontalier à ce fiché S ? Le problème, c’est que les relations entre la France et la Suisse, deux pays pourtant amis, passent par des hauts et des bas.

Learn Hebrew online

Pendant longtemps, Paris n’a pas averti son voisin que des Français, employés de l’aéroport de Genève, en particulier des bagagistes, avaient peut-être des profils à risques. De son côté, la cité de Calvin ne communiquait pas forcément les noms des apprentis djihadistes français qui empruntaient ses pistes pour rejoindre l’organisation État islamique.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Pour sa sécurité, la grande mosquée de Genève choisit un fiché S

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *