toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nouvelle pantalonnade à l’ONU : L’Arabie saoudite, qui décapite à tour de bras, élue au Conseil des droits de l’Homme


Nouvelle pantalonnade à l’ONU : L’Arabie saoudite, qui décapite à tour de bras, élue au Conseil des droits de l’Homme

.

Décidément après le vote révisionniste à l’UNESCO, c’est autour du Conseil des droits de l’homme de l’ONU de se couvrir de ridicule en élisant l’Arabie saoudite, plus grand pays décapiteur de la planète.

Dans le vote pour le continent asiatique, l’Arabie saoudite s’en est sortie avec 152 voix et représentera donc la région en matière de droits de l’Homme aux côtés du Japon, de la Chine et de l’Irak pour les trois prochaines années.

Les élections se sont déroulées sur fond de polémique, plusieurs ONG de défense des droits de l’homme assurant que le Conseil a été pris en otage par des régimes oppressifs cherchant à se défaire des critiques et à privilégier leur propre agenda.

En effet, les organisations Human Rights Watch et Amnesty International ont publié un communiqué conjoint en juin 2016, dans lequel elles appellent à suspendre l’Arabie saoudite du Conseil des droits de l’Homme, dont elle est membre depuis sa création en 2006.

Dans l’appel, les deux ONG reprochent à Riyad «un bilan effroyable de violations» des droits humains au Yémen, où la Monarchie mène une campagne de bombardements contre les rebelles chiites Houthis depuis 2015. Au cours de celle-ci, près de 4 000 civils ont trouvé la mort.

La monarchie saoudienne a par ailleurs mis en œuvre quelque 157 exécutions en 2015, soit le nombre le plus élevé de peines capitales effectuées depuis deux décennies, et elle est bien partie dépasser ce chiffre en 2016.

Pourtant, dans sa brochure officielle de campagne, publiée avant le vote, Riyad se targue de son bilan en matière de droits de l’Homme, assurant notamment soutenir «l’habilitation des femmes à tous les niveaux» en accord avec la «loi de la Charia, qui garantit selon elle une «juste égalité de genre».

Une pétition signée par 80 ONG, dont Human Rights Watch et Refugees International, et publiée il y a quelques jours, conseillait aux pays votants de «se demander sérieusement si le rôle de la Russie en Syrie, qui inclut le soutien et l’engagement d’actions militaires qui ont régulièrement ciblé des civils […] la rend apte à servir dans la première institution inter-gouvernementale de droits de l’Homme des Nations unies».

Dans la foulée, Moscou a qualifié cet appel de «cynique» et «déshonorant», assurant que ces accusations étaient plutôt motivées par des objectifs politiques que par la défense des droits humains. La Russie, qui mène des frappes aériennes en Syrie depuis de nombreux mois, indique agir légalement, en réponse à une demande officielle d’assistance provenant du gouvernement syrien, et souligne que ses efforts de guerre se concentrent sur les terroristes.

Au total, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies compte 47 places, réparties par régions. Un tiers des membres siégeant est renouvelé chaque année, à l’issue d’un vote.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Nouvelle pantalonnade à l’ONU : L’Arabie saoudite, qui décapite à tour de bras, élue au Conseil des droits de l’Homme

    1. geo

      Ne nous étonnons pas de cela. Il est écrit dans les évangiles,  » que le bien, sera considéré en mal, le mal en bien « . Les temps arrivent où la morale sera mal vue, le monde se complaira de plus en plus à l’injustice et au mensonge, nous ne connaissons aujourd’hui que le début.

    2. capucine

      l’Onu et l’ Unesco sont corrompue ! ils ont touchés combien de pots de vin
      pour faire élire l’ arabie saoudite au conseil des droits de l’homme ????
      c’est inadmissible ….

    3. Chaves

      Quelle absurdité….une telle décision est admissible que chez les personnes atteintes de démence, leur place n’est pas là, mais dans un hôpital psychiatrique.
      Le poulailler sera bien protégé … par le renard !!!!

    4. Debout

       » L’ argent n’ a pas d’ odeur » ( propos tenu par Vespasien ) , y compris à
      l’ UNESCO et à l’ ONU !!!……

    5. Samuel RIBOUT

      on dirait que les occidentaux ont de la merde dans les yeux au d’avoir des couilles pour refuser de servir de tapis à ces pays ou la charia domine

    6. zanaroff

      le monde entier voit désormais qui dirige le monde. les pétro dollards achètent la planète. Ils ont vendu leur âme au diable pour quelques barils de pétrole. Fini les droits de l’homme, désormais cela sera les droits de la charia et là vous allez moins rire, même rire jaune. Vous avez laissé faire maintenant démerdez vous avec la Bête immonde. Elle va déchiqueter, déchirer, décapiter… et vous aurez participé à votre propre mort en pactisant, en collaborant. Il fallait vous lever, entrer en résistance, intervenir pour défendre les chrétiens d’Orient, hurler votre désaprobation, indignation devant tant d’horreurs.

    7. joke ka

      l’ONU et l’Unesco UNICEF devraient être dissous … ces organismes corrompus n’ont plus lieu d’être ..

    8. María

      Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer… Le Conseil des droits de l’homme barbare, ça oui ! Arabie Saoudite=Daesh.
      Le commentaire d’Armand est intéressant parce que se passer du pétrole est indispensable. Mais il faut aller plus loin en boycottant les sociétés saoudiennes en France et dans le monde, les Saoudiens ayant déjà bien anticipé l’après-pétrole en investissant dans l’hôtellerie de luxe et les loisirs entre autres.
      Par ailleurs, ce qui est valable pour l’Arabie Saoudite est évidemment valable pour d’autres pays tel le Qatar.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap