toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Menaces de mort sur la directrice de l’Unesco après son discours de mécontentement quant au vote « révisionniste » sur Jérusalem


Menaces de mort sur la directrice de l’Unesco après son discours de mécontentement quant au vote « révisionniste » sur Jérusalem

L’ambassadeur d’Israël à l’Unesco a affirmé lundi que la directrice générale de cet organisme avait été menacée de mort après avoir émis des réserves sur un projet de décision concernant les lieux saints de Jérusalem.

Ce texte, présenté par sept pays arabes, a été adopté jeudi par une commission de l’Organisation des Nations unies pour la culture et l’éducation (Unesco) et aussitôt dénoncé en Israël comme niant le lien millénaire entre les juifs et Jérusalem. Il doit faire l’objet mardi d’un autre vote, cette fois pour une éventuelle adoption définitive par le Conseil exécutif de l’Unesco, réuni en séance plénière.

« Les pays arabes se conduisent avec des manières odieuses de voyou contre le reste du monde et la direction de l’Unesco. La directrice générale (Irina Bokova) a reçu des menaces pour sa vie et sa protection a dû être renforcée », a indiqué lundi l’ambassadeur Carmel Shama-Cohen à la radio publique israélienne.

« Ces menaces lui ont été adressées à la suite des critiques qu’elle a émises » contre les votes intervenus jeudi en commission, a ajouté le diplomate israélien.

Loading...

Après leur vote jeudi en commission de deux projets de décision sur « la Palestine occupée » (24 voix pour, 6 contre et 28 abstentions), Israël avait annoncé la suspension de sa coopération avec l’Unesco, basée à Paris.

La colère d’Israël porte notamment sur des dispositions concernant le Mont du Temple.

Le jour du vote, Mme Bokova avait pris ses distances avec ce texte, estimant que « le patrimoine de Jérusalem est indivisible » et que « chacune de ses communautés a droit à la reconnaissance explicite de son histoire et de son lien avec la ville ».

« Nier, occulter ou vouloir effacer l’une ou l’autre des traditions juive, chrétienne ou musulmane revient à mettre en péril l’intégrité du site », avait-elle dit.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Menaces de mort sur la directrice de l’Unesco après son discours de mécontentement quant au vote « révisionniste » sur Jérusalem

    1. Lanah

      Il y a un conte de Grimm intitulé « Le Clair soleil le révélera ua grand jour » qui montre que les menteurs finissent toujours par être punis et la vérité par triompher. Ici il en ira de même avec, pour corrélat, la perte des menteurs opportunistes qui n’ont pas conscience que, parce qu’ils se savent monothéistes, leur conscience se débrouillera pour les cloeur tôt ou tard au pliori sans parler de leurs enfants.

      Le temps jouera encore une fois pour Israël et les gens honnêtes n’en doutons pas.

    2. Pinhas

      Voila donc ce qui se passe lorsque avec les voleurs arabes vous répondez NON ! , ils menacent de vous tuer .

      Ti mi donne tes biens sinon ti i tué .

      Ti ti soumi à l’islam sinon ti i mort ,

    3. zanaroff

      Refusez de pendre en considération TOUTE demande FARFELUE ET MALSAINE. DIEU lui va voter, et cela va faire du bruit, beaucoup de bruit…

    4. sergeb

      Irina Gueorguieva Bokova, née à Sofia le 12 juillet 1952, est une femme politique bulgare. Elle est élue directrice générale de l’UNESCO lors de la 35ᵉ session de la Conférence générale de l’UNESCO, qui a pris fin le 23 octobre 2009. Wikipédia
      Naissance : 12 juillet 1952 (64 ans), Sofia, Bulgarie
      Père : Georgi Bokov
      Formation : Institut d’État des relations internationales de Moscou
      Époux : Lubomir Kolarov, Kalin Mitrev
      Enfants : Pavel Lyubomirov Kolarov, Naia Lyubomirova Kolarova
      Livre : Art for Peace

      Pas surprenant sachant d’où elle vient…une socialiste et surement communiste…

    5. Claude

      Il ne peut y avoir vote sous la pression

      Si la directrice de l’UNESCO sait se montrer ferme , elle doit refuser de prendre ce vote en considération , en déclarant ouvertement qu’elle a reçu des menaces de mort !!

      Pour le moment nous sommes encore en France, du moins je l’espère !! et il y a des lois !

    6. Aline1

      Entre ses prises de positions, les résolutions qu’elle fait voter en ce qui concerne Israël et ses différentes déclarations, un jour pour justifier la résolution ignoble, un autre pour l’expliquer, etc…

      A force d’essayer de se démener pour défendre l’indéfendable, Irina Bokova devient inaudible, indéchiffrable et obscure – si bien que je ne comprends plus rien de ses messages. Et de toute façon, dans une telle situation honteuse, nous pouvons répliquer de façon légitime et sans se montrer impolis :

      – « Cause toujours »

      Car ses mots n’ont plus aucun sens, aucune validité, aucune véracité.

      Seuls comptent les actes. Et ceux-ci seront inscrits dans l’Histoire, parmi les plus ignobles.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *