toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le sondage de l’Investor’s, l’un des plus fiables, donne Trump en tête avec 43% contre 41% pour Clinton, contrairement à ce qu’affirment les médias français


Le sondage de l’Investor’s, l’un des plus fiables, donne Trump en tête avec 43% contre 41% pour Clinton, contrairement à ce qu’affirment les médias français

.

Les sondages aux Etats-Unis sont sans cesse plus nombreux… et plus contradictoires. Mais contrairement aux affirmations des médias français, c’est bien Donald Trump qui est en tête.

Plusieurs sondages, dont le très sérieux Investor’s Business Daliy, donnent Trump en tête. L’institut Rasmussen le donne vainqueur avec 43% des voix.

A deux semaines de l’élection présidentielle américaine du 8 novembre, les sondages se multiplient. Mais l’incertitude demeure sur l’issue du scrutin car les résultats des enquêtes d’opinion ne cessent de varier, jour après jour.

Le 22 octobre dernier, un sondage de l’Investor’s Business Daily-TIPP (IBD-TIPP) donnait Donald Trump légèrement en tête avec 43% contre 41% pour Hillary Clinton.

Loading...

investors

L’IBD-TIPP étant réputé pour avoir été le baromètre le plus proche des résultats finaux lors des trois dernières élections présidentielles, l’annonce de ces résultats a eu pour effet de redonner le moral aux troupes de Donald Trump, qui craignent avant tout une démobilisation de son électorat face au sentiment que tout est joué d’avance.

Convaincus que les sondages peuvent influencer ses électeurs, les soutiens indéfectibles de Donald Trump, tels l’animateur de talk-show Bill Mitchell, y ont vu un signe, et en ont profité pour accuser «les médias qui refusent [de] faire état» des résultats de ce sondage.

Reprenant le sondage de l’IBD-TIPP du 21 octobre dans un tweet, le candidat républicain a donc décidé d’adresser un «rappel» aux Américains dès le lendemain, les incitant à aller voter pour «nettoyer le marécage».

Donald Trump dénonce régulièrement le «système truqué» auquel il s’estime confronté, incluant dans cette catégorie les instituts de sondage et la classe médiatique de manière plus générale. Ces sondages plus favorables témoigneraient, selon lui, d’un revirement de situation.

Le vainqueur reste incertain : seule certitude, la défiance des électeurs

Donald Trump, qui admet lui-même qu’il est en train de jouer sa «dernière chance», ne risque pas de se laisser abattre pour autant. Deux autres sondages l’ont récemment donné vainqueur. Le premier, publié par l’institut Rasmussen, le créditait de 43% d’intentions de vote le 20 octobre dernier.

Le 23 octobre, un autre sondage publié par l’USC Dornsife prédisait également une victoire du camp républicain avec 0,3% d’avance sur le camp démocrate (44,4% contre 44,1%)… avant de mettre à jour ses chiffres deux jours plus tard et de donner Hillary Clinton en tête avec 45% des voix, contre 44% pour Donald Trump.

Learn Hebrew online

Les deux candidats semblent parfaitement convaincus des enjeux stratégiques des sondages et de l’influence que ceux-ci peuvent exercer sur l’électorat. Pourtant, avec des marges d’erreur presque toujours supérieures à l’écart annoncé entre les candidats, la lisibilité des résultats se révèle très difficile et la confusion quasi totale. Seule constante : la défiance des Américains à l’égard d’Hillary Clinton et de Donald Trump. D’après une enquête du Pew Research Center, ils sont plus de 40% à considérer qu’«aucun des deux ne ferait un bon président».





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le sondage de l’Investor’s, l’un des plus fiables, donne Trump en tête avec 43% contre 41% pour Clinton, contrairement à ce qu’affirment les médias français

    1. Jacques B.

      Et il faut toujours garder à l’esprit que l’élection américaine est différente de la française, à savoir une élection au suffrage universel INDIRECT, les citoyens votant pour des grands électeurs, état par état, ces grands électeurs élisant ensuite le Président.

      Pour l’instant selon le site RealClearPolitics, considéré comme l’un des plus fiables, avantage Clinton. Mais je note que ce matin, Clinton régresse dans 7 états incertains sur 14, tandis que Trump progresse dans l’Ohio, ce qui est très bon signe car la tendance était jusqu’ici favorable à Clinton.

      Il ne faut pas oublier non plus que Trump est tellement vilipendé par les médias américains, qui à l’instar des français sont presque tous de gauche, qu’un certain nombre d’électeurs de Trump n’osent pas dire aux sondeurs qu’ils s’apprêtent à voter Trump. Ce qui fausse un peu les sondages, en faveur de Clinton.

      Rien n’est donc encore joué et c’est tant mieux. Il faut absolument faire barrage à la sorcière Hillary !

    2. michel boissonneault

      je souhaite de tout Coeur que Trump gagne , je prie a chaque jour depuis 1 an
      car il est le seul qui a parlé des victimes de la crise des * * SUPREME * * qui avait fait expulser 8 millions de famille de leurs maisons + les banques avaient reçu des centaines de milliards de $$$$ et saisi les maisons donc j’espère que ses pauvres bougre pourront pouvoir ce venger en Novembre + il est un alliée fiable avec la communauté Juive ….. c’est dans les moments terrible que l’ont reconnait ses vrai amis

    3. sergeb

      D’après une enquête du Pew Research Center, ils sont plus de 40% à considérer qu’«aucun des deux ne ferait un bon président».
      COMMENT PEUT-ON EN ÊTRE SI SUR…
      LES MERDIAS DE GAUCHES que ce soit en france ou aux USA sont inféodés
      a clinton, le troisième pouvoir fait en sorte de truquer les élections car non objectifs dans leurs analyses aussi bien que leurs papiers pourris jusqu’à l’os
      Ils n’ont fait que prendre parti pour clinton et chier dans la face de TRUMP.
      Les lendemains de cette élection risque d’apporter bien des désillusions pour les gauchistes de merde.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *