toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le désastre démographique européen – une menace pour le monde ?


Le désastre démographique européen – une menace pour le monde ?

Depuis une quinzaine d’année la France s’enorgueillissait de sa vitalité démographique. Vers la fin des années 2000, elle était un des rares pays développés à approcher le seuil de 2,1 enfants par femme en âge de procréer.

Depuis 2010, c’est reparti en baisse sensible. En 2015, le nombre de naissances en France métropolitaine a péniblement atteint 762,000 contre 802,000 en 2010. L’accroissement naturel n’a été que de 175,000 personnes, le chiffre le plus bas depuis 1945 et le taux de natalité n’était que de 11,9 pour 1000 – le plus bas depuis 1917 quand la natalité s’était effondrée parce que les hommes étaient à la guerre.

2016 ne s’annonce pas mieux avec une baisse de presque 2% des naissances sur les 8 premiers mois de l’année.

Malheureusement les chiffres ne nous donnent pas de répartition religieuse et ethnique – contrairement à la plupart des autres pays développés – donc on peut difficilement dire si cette baisse est générale ou affecte plus certains secteurs.

Il est quand même possible d’avoir une petite idée. Selon l’INSEE, le nombre de naissances dont les deux parents sont nés en France est passé de 583,600 en 2010, à 535,300 en 2015 tandis que les naissances dont les deux parents sont nés hors de l’Union Européenne (essentiellement Maghreb, Afrique etc…) sont passées de 79,659 a 96,750. Si on ajoute les naissances dont au moins un parent est né hors de l’UE – on est passé de 191,000 à 196,000. Tous ces gens hors-UE ne sont pas musulmans, mais en recoupant avec d’autres statistiques c’est la grande majorité et cela n’inclut pas les enfants des musulmans nés eux mêmes en France.

Il semble donc que l’effondrement de la natalité touche les Français dits « de souche » ou d’origine européenne qui s’alignent sur l’ultra-basse natalité générale du continent tandis que la communauté musulmane, supposément 6 à 9% de la population, représente au moins 25% des naissances.

Et dans le reste de l’Europe, la situation n’est guère meilleure. Les Pays-Bas ont une population d’environ 17 millions d’habitants, le double d’Israel, et pourtant ils ont fait en 2015 moins d’enfants que l’Etat hébreu (170,000 contre 180,000). Le pays publie des statistiques ethniques. On apprend que la part de Hollandais ethniques est tombée à 78% en 2015 et que les naissances non-européennes dépassent 20%.

L’Autriche est un pays de 8,7 millions d’habitants, à peu près comme Israel. Le nombre d’enfants n’a été l’an passé que de 84,000. La natalité s’est effondrée au début des années 70 et depuis la croissance démographique est quasi nulle. Mais le pays a quand même connu une croissance démographique de 1,2 million d’habitants. 20% des habitants de l’Autriche sont aujourd’hui immigrants ou fils d’immigrants.

Loading...

Ces exemples reflètent la situation des 28 pays de l’Union européenne et de ses 510 millions d’habitants. Hors immigration, la croissance démographique naturelle était négative en 2015 – ce qui signifie qu’il y a eu plus de décès que de naissances. Malgré tout, la population a légèrement augmenté grâce à l’arrivée de près de 2 millions d’immigrés extra-européens.  Il y a évidemment des différences entre les pays, certains, à l’est surtout, conjuguent basse natalité et forte émigration, tandis qu’à l’ouest la situation est plus variée au niveau de la natalité (de très basse à juste basse) mais l’immigration (intra et extra européenne) est généralement positive.

Au vu de ces chiffres, certains s’inquiètent d’une possible islamisation de l’Europe et d’un « grand remplacement » de sa population par des immigrés à forte natalité venus d’Afrique et d’Asie. La situation est plus complexe et le risque de voir une Europe musulmane de notre vivant est quasi nulle sauf bouleversement imprévisible. Par contre, cette faiblesse démographique aura de lourdes conséquences économiques et géopolitiques qu’il est aujourd’hui difficile à évaluer.

Sur le plan économique, le Japon nous montre la voie. Premier pays du monde à avoir vu sa population baisser pour cause de non-natalité et refus d’accepter l’immigration, il connait depuis 25 ans une stagnation économique complète couplée à une dette qui dépasse maintenant 200% du PIB. Le PIB par habitant du Japon, autrefois un des plus élevés du monde, est maintenant inférieur à celui d’Israel. Chaque pays réagira différemment, mais ce qui est certain c’est que le vieillissement général entraine une hausse des dépenses de santé et une baisse de l’innovation et de la créativité. Comme ce qui est en train de se passer est unique dans l’histoire de l’humanité, impossible d’en dire plus pour le moment.

Une chose est certaine par contre, la civilisation occidentale traverse la plus grave crise de son existence et c’est sa survie, au sens physique du terme, qui est remise ne question.

© Benjamin Lachkar pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Le désastre démographique européen – une menace pour le monde ?

    1. Elia

      «  »Le désastre démographique européen » »
      «  »et c’est sa survie, au sens physique du terme, qui est remise ne question » ».
      —————————————————————-

      Mais quel désastre ?

      Quel absurdité ! Des têtes d’épingles qui sortent des grosses conneries pour faire passer la pillule de l’immigration !
      Le seul désastre est l’absence des frontières !

      Sa survie ne sera pas remise en question s’il y avait des frontières !
      Sa survie est remise en question par l’absence des frontières qui permet le remplacement de la population par des hordes musulmanes ! Point.

      S’il y avait des frontières, même s’il y a une baisse de natalité pour une certaine période, ça pourrait rebondir si le pays va bien et que les gens retrouvent confiance dans l’avenir.
      Mais ils ont tout abandonné depuis 40 ans. C’est celà le désastre !

    2. capucine

      cet article pour nous faire accepter les migrants comme en Allemagne où
      la population vieillie et c’est pour ça que Merckel a fait rentrer des milliers de migrants pour augmenter la démographie … belle réussite il n’y a que des hommes qui sont là pour profiter des avantages sociaux au lieu de défendre
      leur pays , ils ne se gênent pas pour violer les jeunes filles et des femmes !!
      alors voilà qu’il se passe la même chose en France ?????
      le gouvernement veut nous faire avaler des couleuvres !!! encore quelques mois
      à les supporter …c’est long

    3. Jacques B.

      Qui a écrit cet article ? Il n’est pas signé.

      Je retrouve dans la première partie de l’article un commentaire que j’ai écrit sous l’article intitulé « les chiffres de l’INSEE confirment le grand remplacement » du 30 septembre, à savoir :

      En suivant le lien d’origine (Atlantico), on peut lire que la fécondité des femmes d’origine maghrébine (nées en France ou non) ont en moyenne 3,4 enfants, tandis que les femmes d’origine européenne, nées ou non en France, ont en moyenne 1,8 enfants : donc un rapport qui va pratiquement du simple au double. (les femmes d’origine africaine subsaharienne ayant en moyenne 2,8 enfants)

      […]

      Je suis allé sur le site de l’INSEE, d’où on peut télécharger des tableaux de données :

      – en France métropolitaine, en 2015 : 760.000 naissances
      – sur ces 760.000 naissances, 22,7% ont un père né à l’étranger, dont 14,4% nés dans un pays majoritairement musulman (les 3 pays du Maghreb + la Turquie + les Comores + quelques autres pays africains comme le Mali, le Sénégal…)

      A ce chiffre il faudrait ajouter les enfants de pères nés en France de parents musulmans (en gros, dans les années 80, les enfants de parents maghrébins), hypothèse 10% soit environ 60.000 pères d’enfants nés en 2015.

      On peut donc dire sans grand risque de se tromper qu’environ 170.000 enfants nés en 2015 ont un père musulman ; autrement dit, 22,7% des enfants nés en France métropolitaine en 2015 sont musulmans par leur père.

      …………….

      Bref, autant je suis d’accord pour dire que la faible natalité des Français « de souche » n’est pas bon signe, autant je suis réservé sur votre phrase : « La situation est plus complexe et le risque de voir une Europe musulmane de notre vivant est quasi nulle sauf bouleversement imprévisible. »

      Si 22% des enfants nés en 2015 en France métropolitaine sont musulmans de facto (de par leur père), cela signifie que la population va rapidement, à échéance d’une génération, être composée d’une part significative – de 30 à40 voire 50% – de musulmans.
      Or on sait, toute l’Histoire, y compris récente (ex. Liban) le montre, qu’une telle proportion de musulmans signifie de graves problèmes, de type balkanisation ou guerre « civile » (ou guerre de religion).

      Il y a donc lieu de s’inquiéter, surtout quand on voit le laxisme, et même la complicité de nos politiciens avec les islamistes – cf également l’article de ce jour consacré à l’interview d’Alain Wagner.

    4. Dhoby

      Le problème n’est pas la faiblesse démographique de l’occident. C’est au contraire une bonne chose. Le problème c’est l’explosion démographique en Afrique et en Asie. En effet, la population mondiale ne peut pas continuer à croitre exponentiellement afin de respecter les équilibres écologiques.

      Ce qui est essentiel, c’est de contrôler les naissances. Sinon, ce sera la guerre pour le partage des ressources. D’ailleurs, les prémisses de cette guerre sont déjà là : les migrants viennent en Europe parce qu’ils réclament leur part du gâteau qu’ils sont incapables de fabriquer par eux mêmes.

    5. Roland

      L’explication est simple/ L’Européen avant de « Pondre » aime à être bien installé afin de donner un maximum de chances à son enfant de « Vivre bien ».. Les maghrébins eux surtout s’ils profitent de la sécurité sociale des mécréants, pondent , pondent…Le « Pondage » devient un revenu…..Les migrants hurlaient aux « Méchants colonialistes » qui faisaient fortunes.. Indépendants depuis longtemps, qu’attendent t’ils ???? Notre système de « Sécurité sociale » n’est pas compatible avec ces pondeurs pour un revenu qui savent trés bien que le fiston sera prit aussi en charge par l’état des mécréants s’il ne travaille pas…STOP…..

    6. Debout

      Il y a encore un certain temps, j’ ironisais bêtement sur Malthus et ses théories…

      Mais depuis, je n’ ironise plus du tout !

      Quelques chiffres : 1er milliard d’ humains vers 1820 (Chateaubriand en parle)
      Années 60 : 3 milliards
      Aujourd’hui, plus de 7 milliards
      On arrivera bientôt à 10 milliards….
      C’ est exponentiel et logarithmique…
      Avec les revendications pour les ressources, matières premières, eau, énergie, revendications territoriales, on va vers des explosions…
      L’ humanité est quasiment incapable de se réguler…
      Ses folies, ou la Nature s’ en chargeront….. 🙁 🙁

    7. le p=puisqu'elle serait opposée à l'article 8à des la Charte des Natiuons unies.

      La croissance démographique est en baisse en France? BONNE nouvelle car en hausse elle ne repré »sentait qu’un chiffre favorable aux…musulmans! Les français de souch cela fait longtemps qu’ils n’augmentent pas. Si c’est le tour des arabes eh bien cela veut dire que c’est mieux pour nous.

    8. Sarah

      @Elia

      « et que les gens retrouvent confiance dans l’avenir » : c’est à mon avis le point clé de la natalité. Le reste, contraception, avortement, allocations, crèches etc. n’a pas d’influence décisive.

    9. Sarah

      @Salmon

      «Il y a qu’a regarder les poussettes dans la rue »
       

      En effet ; ils peuvent interdire les statistiques ethniques tant qu’ils veulent, ils ne peuvent pas empêcher les gens de voir autour d’eux dans la rue, les écoles, les trains…

    10. Sarah

      @Jacques B.
       

      « Or on sait, toute l’Histoire, y compris récente (ex. Liban) le montre, qu’une telle proportion de musulmans signifie de graves problèmes, de type balkanisation ou guerre « civile » (ou guerre de religion). »
       
       
      Il n’y aura pas de balkanisation en France puisque maintenant le gouvernement les répartit partout jusque dans les plus petits villages de montagne.
      Il n’y aura bientôt plus aucune zone où les blancs européens (chrétiens, juifs, athées etc…) ne bénéficieront plus de la vie « animée » des « cités ».
        
      Il n’y aura pas de guerre civile comme au Liban ou en Yougoslavie car pour cela il faut deux populations jeunes ennemies l’une en face de l’autre.
      Or, en France, d’un côté il n’y a qu’une majorité de vieux ayant tout à perdre et de l’autre des jeunes de plus en plus nombreux à qui leurs meneurs font croire qu’ils vont pouvoir tout gagner.

    11. Sarah

      Un article plus complet ici : http://www.causeur.fr/insee-immigration-grand-remplacement-40347.html

      Si c’est l’INSEE qui le dit, on peut le croire !

      Extrait : « Cette évolution est plus marquée depuis 2011, souligne l’INSEE. Impossible de ne faire un rapprochement avec la politique antinataliste des divers gouvernements de la présidence Hollande. Réduction des allocations familiales, abaissement du quotient familial, abaissement des prestations d’accueil au jeune enfant, tout a été mis sous condition de revenus, c’est-à-dire qu’il s’agissait d’une attaque en règle contre la natalité des classes moyennes, qui sont pour l’essentiel formées de ”caucasiens”. »

      J’ajoute : ce plafonnement du quotient familial a été fait au motif de « solidarité » et « d’effort »par ces temps difficiles de l’écomonie française.
      Or, il ne rapporte qu’environ 700 millions d’euros par an, une misère par rapport aux dizaines de milliards gaspillés ailleurs et aux centaines de milliards de déficit.
      Ces « économies » ne sont donc qu’un prétexte.
       
      La véritable mesure juste, équitable, égalitaire et économique serait de les supprimer totalement (de n’en donner à personne).

    12. Didier Barthès

      Je ne comprends pas l’obsession de l’auteur à vouloir une natalité toujours plus forte. Les Pays Bas ont déjà une densité de l’ordre de 400 personnes par kilomètre carré ! Le monde a multiplié par 4,5 sa population depuis 1900, en Afrique c’est par 20 qu’aura été multipliée la population entre 1950 et 2100 (selon les prévisions de l’ONU).
      Dans le même temps le dernier rapport de Planète Vivante, explique qu’en seulement 42 ans le nombre de vertébrés sauvages a chuté de 58 %
      La folie est aujourd’hui de continuer dans cette direction, il nous faut au contraire diminuer notre fécondité et rendre des territoires à la nature. L’explosion démographique doit même être au cœur de toutes les discussions ayant trait à l’environnement et d’ailleurs l’association Démographie Responsable vient de lancer une pétition pour que ce thème soit à l’ordre du jour de la prochaine COP 22 à Marrakech.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *