toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hypocritement le monde s’offusque de vieux propos sexistes de Trump, mais silence sur les perversions sexuelles de Bill Clinton


Hypocritement le monde s’offusque de vieux propos sexistes de Trump, mais silence sur les perversions sexuelles de Bill Clinton

.

Aux Etats Unis comme en Europe, les politiques et les médias s’offusquent de vieux propos sexistes de Trump tenus en privé il y a 10 ans. Ces réactions de l’intelligentsia tentent de détourner l’attention des frasques de la famille Clinton: compromission, malversation, enrichissement personnel, perversions sexuelles, etc… 

Linda Tripp révèle que Bill Clinton a eu des aventures avec « des milliers de femmes » – dont un autre membre du personnel de la Maison-Blanche – et que la vie de Monica Lewinsky était en danger

  • L’ancienne amie de Monica Lewinsky donne une interview radio exceptionnelle où elle dit qu’Hillary Clinton savait que son mari a eu de nombreuses aventures au cours de son mandat
  • Selon Linda Tripp, qui a secrètement enregistré les appels téléphoniques de Lewinsky avant de les rendre publics, Bill Clinton a, lors de sa présidence, eu des liaisons amoureuses en série avec « des milliers de femmes »
  • Elle affirme également qu’Hillary Clinton a essayé de détruire les femmes avec qui son époux la trompait et dit avoir tout mis sur la place publique pour protéger Monica Lewinsky du danger qu’elle courait

La femme qui a dévoilé la liaison de Bill Clinton avec Monica Lewinsky, l’ex stagiaire de la Maison-Blanche, menant à la mise en accusation de celui-ci par la Chambre en 1998, a donné dimanche une interview radio dans laquelle elle critique sévèrement la conduite du couple Clinton pendant ses huit ans de présidence.

Linda Tripp, l’ancienne confidente de Lewinsky qui a secrètement enregistré ses conversations téléphoniques et les a remises à un procureur fédéral, a déclaré que l’ancien président avait des aventures avec des « milliers » de femmes et que l’ancienne première dame était au courant.

Loading...

Tripp a également justifié ses révélations sur l’affaire Lewinsky-Clinton, affirmant les avoir faites pour sauver sa vie, car elle s’inquiétait à l’époque du danger auquel elle se trouvait exposée.

Tripp a donné dimanche une interview au journaliste de radio Aaron Klein. Dans l’interview, elle a affirmé que le président avait une liaison permanente avec un autre membre du personnel comme avec Lewinsky.

304D5AF400000578-0-image-a-18_1453134180216

L’ancienne stagiaire de la Maison-Blanche Monica Lewinsky, ici à New York en Octobre, a eu une brève liaison avec le président Bill Clinton dans les années 1990 qui a finalement conduit à la destitution de Clinton par la Chambre

Voir la vidéo

304D5B0300000578-0-image-a-17_1453134169451

Linda Tripp, montrée ici dans une photo non datée, a accablé la famille Clinton dans une interview à la radio dimanche

L’ancienne première dame non seulement connaissait la mauvaise conduite de son mari, mais « elle s’est donné comme mission personnelle de divulguer l’information et de détruire les femmes avec lesquelles il badinait, » dit Tripp.

Learn Hebrew online

Clinton se prétend défenseuse universelle des droits des femmes dans le monde, pourtant quand je vois toutes les femmes qu’elle a détruites pendant toutes ces années pour assurer sa survie politique, je suis écœurée, dit-elle.

Interrogée par Klein, Tripp a dit qu’elle a donné des cassettes de ses conversations avec Lewinsky à l’avocat indépendant Kenneth Starr parce que Lewinsky menaçait Clinton de dévoiler l’affaire, mettant ainsi sa vie et celle de Tripp en danger.

« Je dis aujourd’hui et je continuerai à dire que je pense que Monica Lewinsky est encore vivante aujourd’hui grâce à mes choix et à ce que j’ai fait, » a affirmé Tripp à Klein.

Loading...

« Cela peut paraître mélodramatique à vos auditeurs, mais j’affirme que, d’après moi, je crois qu’elle et moi à l’époque étions en danger, parce que rien ne doit se mettre en travers de ces gens qui pourrait les empêcher d’atteindre leurs objectifs politiques. »

« Si cela n’avait pas été rendu public tout de suite… Nous aurions très bien pu être victimes d’un accident. C’est une situation qu’on ne peut comprendre que si on a vécu ce que j’ai vécu. »

Tripp avait un emploi non sensible dans l’administration Clinton pendant environ un an et demi. Son bureau se trouvait au début à l’extérieur du bureau ovale, puis plus tard près du bureau de la première dame au second étage.

Outre Lewinsky, Tripp a dit que Clinton avait une autre affaire pendant sa présidence – une affirmation qu’elle avait déjà faite durant ses dépositions dans le cadre de l’affaire Lewinsky, mais qui n’a pas été rendue publique. Elle n’a pas voulu révéler l’identité de la femme.

Tripp n’hésitait pas à critiquer Clinton pour son inconduite sexuelle – elle a continué de le faire, autant pour le président que pour la première dame, pour différents scandales pendant la durée du mandat.

Elle a affirmé à Klein qu’elle a vécu « des années de crainte avec ce qu’elle a vu à la Maison-Blanche des Clinton, particulièrement Hillary, avec des scandales divers, qu’il s’agisse du Filegate, Travelgate, Whitewater, Vince Foster. »

Voir la vidéo

« Tous les scandales précédents ont été totalement oubliés par les Américains du fait de la manière dont ils ont tous été présentés au public. »

« Ainsi j’observais un président menteur et une première dame menteuse débiter des mensonges au peuple américain, » dit-elle.

« Donc je savais déjà à quoi m’en tenir quand le scandale Monica Lewinsky a éclaté. Pour moi c’était très important que les Américains voient ce que je voyais tous les jours. Mes années avec les Clinton ont été pour moi inquiétantes à tous les niveaux. »

Tripp disait que tandis que Lewinsky « s’imaginait amoureuse, » le Président « s’imaginait dans son droit. » La stagiaire a finalement dit à Clinton que Tripp aussi était au courant de leur liaison, ce qui les a alors, selon Tripp, mises toutes deux en danger.

« Ce n’était rien de plus qu’un échange de services. Elle a idéalisé l’histoire en s’imaginant qu’il s’agissait d’une liaison. Et quand ça ne s’est pas passé comme elle l’aurait espéré… Elle a complètement perdu la tête et a commencé à agir de manière erratique et effrayante. Elle n’a jamais réalisé les risques qu’elle prenait en menaçant un président ou par son comportement. Moi, si. »

Tripp a poursuivi en disant que « tout le monde savait ce qui se passait dans l’aile ouest, en particulier ceux qui ont passé des années avec [le président], les milliers de femmes… Ce comportement a duré des années. Et l’abus des femmes pendant des années. »

« Donc, ce qui se passait dans l’aile ouest était de notoriété publique, c’est un fait. Et c’était encore plus de notoriété publique qu’Hillary était au courant. »

Jusqu’à présent, l’ancienne première dame a toujours refusé pendant sa campagne de parler du passé de son mari, et l’ancien président lui-même a également refusé de répondre aux questions le concernant, qui ont été soulevées notamment par le leader républicain Donald Trump.

Source : Daily Mail, le 18/01/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.


Sinon, WikiLeaks a sorti des mails de 2014 de Colin Powell, l’ancien Secrétaire d’État sur Bill Clinton :

Un email intercepté : L'ancien secrétaire d'État américain Colin Powell sur Bill Clinton.

“Je préfèrerais ne pas avoir à voter pour elle, bien qu’elle soit une amie que je respecte. Une personne de 70 ans, avec plein de casseroles,  une ambition débridée, cupide, qui ne changera pas, avec un mari qui baise toujours des bimbos à la maison (selon le New York Post)” [Colin Powell, 26/07/2014]

Et puis pas toutes super consentantes les femmes :

trump-viol

Trump a sorti ce témoignage de Juanita Broaddrick, laquelle accuse (depuis longtemps) Bill Clinton de l’avoir violée dans une chambre d’hôtel en 1978 :

“J’ai essayé de le repousser, mais il était très grand. Je lui ai dit ‘Non Je ne veux pas du tout’. Il m’a à nouveau attrapée, avec force. Il a commencé à mordre ma lèvre supérieure. C’était très douloureux […] Et il m’a poussée sur le lit. [pleurs] C’est tellement dur d’y repenser. [pleurs] J’ai toujours peur de lui. […] Surtout si elle [Hillary] devient présidente.”

Dans une seconde partie de l’entretien publié par Breibart, Broaddrick affirme d’ailleurs qu’elle aurait à l’époque subi des pressions d’Hillary Clinton pour se taire, des pressions que Broaddrick situe plusieurs semaines après l’agression. Lors d’une levée de fonds des époux Clinton, Hillary Clinton lui aurait glissé à l’oreille, “Est-ce que vous comprenez tout ce que vous faites.” Question du journaliste de Breibart : “Pensiez vous qu’à ce moment-là elle savait que Bill Clinton vous avait violé ou savait-elle juste que quelque chose était arrivé ?” Et Broaddrick d’affirmer :“Je pense quelle savait. Oui et elle me disait de me taire.” ‘Source : @si)

Mais à part ça, (je tombe dessus) on a encore notre couillon de Ministre des Affaires Étrangères qui est assez stupide pour vomir sur Trump, alors que le type a peut-être 25 % de chance de remplacer Obama – mais quand on ne sait pas fermer sa grande bouche sur des sujets qui ne nous regardent pas, on reste prof d’allemand dans un collège de banlieue, on ne prend pas la tête de la Diplomatie française !

ayrault

Du grand art !

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Hypocritement le monde s’offusque de vieux propos sexistes de Trump, mais silence sur les perversions sexuelles de Bill Clinton

    1. C ANTOINE

      Mais oui… des milliers de femmes dont… 3 (?) sortiraient du bois aujourd’hui, pile poil quand Trump est en difficultés.

      Qu’a-t-on en réalité ? Un discours pro-viol de Trump, qu’il tente de minimiser et de masquer, et un adultère dans l’autre. Consenti.

    2. MisterCairvoyant

      Avec Trump il y a des mots mais avec Billl il y a des gestes, on peut tergiverser longtemps, bill à était trainait en justice, étant président, Trump ne l’est pas encore et on juge plus de mots en privé; il faut comparer ce qui est comparable, Si les démocrates n’ont pas plus d’argument que cela c’est minable.

    3. sergeb

      Je retiens ceci particulièrement:
      Vous savez, je suis effrayé maintenant par l’arrivée de Mme Clinton à la Maison blanche, parce qu’elle est psychorigide, c’est une femme blessée, c’est une femme trompée… etc, et face à elle, on a un Poutine qui est aussi un psychorigide. Les deux auront le bouton atomique, et moi je suis effrayé par ces perspectives. Poutine est partisan du « œil pour œil, dent pour dent », et cela vient de son enfance. Et puis, une autre hantise en lui consiste à penser que la Russie a été écrasée, qu’elle a été méprisée par l’Occident, et que cela doit être mis en parallèle avec tout ce qu’ont fait les voleurs avec la Russie.

    4. Franck

      terrible d’ appuyer un TRUMP uniquement parque qu’ il s’ aligne sur la politique Israelienne (faut pas me prendre pour un con),et ce, non pas par conviction (ce qui serait tout à son honneur) mais par pur opportunisme !

      cet homme à la tête des états unis nous ramenera que la guerre : méconnaissance en geopolitique / politique internationale et affairisme effréné représente une bombe à retardement !

      alors les histoires de cul des uns et des autres franchement , …..je vais finir par retourner au gogoboy de Pattaya et par demander mon Passeport RUSSE !

      francky le Judeo Bolchévique hic hic lol

    5. Julien732

      Triste de voir que beaucoup n’ont pas compris le danger que cette femme peut représenter. Je ne dis pas que TRUMP est un modèle pour l’Amérique ou que CLINTON est parfaitement mauvaise (bien que). Je pense qu’il est clairement malheureux pour les Américains de n’avoir pas d’autre choix que ces deux-là. Un peu à l’image des Français lorsqu’ils ont voté pour HOLLANDE. Cela dit, CLINTON reste très porté sur l’interventionnisme extérieur a contrario de TRUMP qui est principalement centré sur les USA… A choisir je préfère un type qui est d’accord de discuter avec POUTINE plutôt qu’une femme qui veut en découdre (sans jeu de mots 😉 )
      A force de voter pour des médiocres ont fini tôt ou tard, par avoir le DIABLE aux commandes !…. :-/
      Maintenant, ce qui est encore plus étonnant, c’est que les Européens se mêlent de politique étrangère qui ne les concerne en rien alors qu’ils sont incapables de faire avancer (en bien) la politique de leurs propres pays !…. Quand aux médias qui sont de parfaits petits collabos de la médiocratie (de gauche) en place dans nos pays, ils souhaitent voir arriver celle qui a leurs yeux sera la plus facile à manipuler. CLINTON vaut largement le caractère trempé de THATCHER avec une situation tendue comme nous la connaissons actuellement, le mieux serait de trouver un homme ou une femme d’État et non de pâles politiciens. Dans ce cas-ci, le pis-aller reste TRUMP pour l’Europe. Je n’ai pas envie du tout de me retrouver en plein milieu d’un champ de bataille avec les Russes… :-/

    6. Robert Davis

      Toutes ces histoires pisseuses que shilery fait Trump avec la comlplicité des médias de gauche n’ont aucun intérêt pour les Américains qui veulent un bont Président qui protège l’Amérique

    7. Robert Davis

      …et non une vieille chouette qui ne fait pas le poids contre la Russie, la Chine et d’autres ennemis et ne sait parler que de pipi…

    8. Robert Davis

      Comparer shitllery à Thatcher est inadmissible : elle n’a rien à voir avec Thatcher! Vous voyez Mme Thatchery parler pipi du matin au soir et du ,soir au matin? Shitlery fait la maline chez elle soutenue par les médias mais à la première crise elle va s’éffondrer, il suffit de la regarder rire jaune en montrant le fond de son estomac. c’est une SOTTE!

    9. Robert Davis

      Franck : ce ne sont pas les hommes d état au caracvtère aussi bien trmpé comme Trump qui amènent la guerre d’autant plus qu’il est isolationiste mais les abrutis trouillards comme vous et shitlery.

    10. Nadine 56

      En parlant de « diable aux commandes », Julien ne croit pas si bien dire….
      On y est ! Hyllary Clinton prodiguait les conseils deux diable en « faisant tourner es tables » et autres sorcelleries du genre, cela a été exposé lors des révélations des frasques et destitution de son mari ! Malheureusement l’affaire a été assez vite étouffée par les médias…. toujours bien pensants….
      Donc, si elle est élue, ce sera sous la gouvernance directe du diable !

    11. sergeb

      Il faut voir la petite fille chérie a son papa le regardant comme s’il était le modèle du mâle qu’elle aimerait bien mettre dans son lit. Pauvre fille, cervelle d’oiseau.

    12. Claude

      N’oublions pas que Bill Clinton, président des Etats Unis, à propos de l’affaire Lewinski, s’est parjuré publiquement ! Nous l’avons vu à la TV ! et çà, normalement, les états Unis ne pardonnent pas !

      En ce qui concerne Mme Clinton, j’ai entendu à la radio, il ya quelque temps , la mère du malheureux ambassadeur mutilé, humilié et assassiné à Benghazi !! cela a été une horreur !

      Cette femme accusait Obama et sa Secrétaire d’Etat, à l’époque , Hillary Clinton , de n’avoir rien fait pour sauver son fils, alors qu’ils auraient pu le faire !

      Il l’ont abandonné, ils l’ont laissé assassiner d’une façon ignoble !

      Et cette mère n’oubliera jamais comment il a été abandonné alors qu’il demandait du secours ! mais personne n’est venu !

      Je pense qu’elle devrait être présente, lors du dernier débat , et dire tout ce qu’elle pense de ces êtres méprisables !

    13. Paula Koiran

      Je crois que le gouvernement fait tout pour enfoncer Trump, pour élire Hillary, elle n’est pas responsable des frasques de son mari; mais elle a fait elle-même tellement de fautes, sans parler de sa grande amie et sa principale secrétaire, Huma Abedin, qui est une islamiste, et elle reçoit beaucoup d’argent des pays arabes, c’est ce qui compte le plus pour elle.

    14. sergeb

      Julien732

      Le problème est que TRUMP n’est pas issu du sérail républicain et cela n’est pas normal pour un républicain bon genre, il est indépendant de fortune, n’a pas besoin de l’argent des lobbys donc indépendant dans ses décisions future et cela ne plais pas a l’establishment du parti qui sont redevable envers les uns et les autres qui ont fournis pour leur élection. a 75 ans c’est la première fois que je vois un tel bordel pour une élection présidentielle US. Si clito est élue ça va drôlement bardé en plus d’avoir son ex président de mari qui l’a cocufié décider pour elle, ils va y avoir une lutte de pouvoir au sein de la maison blanche entre ces deux maniaques sexuel.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *