toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Djihad diplomatique et révisionnisme: Le Comité du patrimoine mondial va aussi voter un texte litigieux sur Jérusalem


Djihad diplomatique et révisionnisme: Le Comité du patrimoine mondial va aussi voter un texte litigieux sur Jérusalem

Seulement une semaine après l’adoption de l’Unesco d’une résolution qui ignore les liens historiques qui unissent les Juifs et les Chrétiens au site du Mont du Temle à Jérusalem (esplanade des Mosquées pour les musulmans), c’est au tour du Comité du patrimoine mondial de se prononcer sur un texte similaire, rapporte dimanche le site Times of Israel.

Les 21 Etats membres de cet organisme affilié à l’Unesco doivent voter mercredi à Paris la résolution appelée « La Vieille ville de Jérusalem et ses remparts ». Comme le texte controversé ratifié la semaine dernière, la résolution devrait être adoptée avec une confortable majorité.

Le texte, dont le Times of Israel a obtenu une copie, désigner une nouvelle fois le Mont du Temple par ses noms musulmans, « Al-Aqsa / Al-Haram Al-Sharif », et le définit seulement comme « un lieu de culte saint musulman ». Pourtant, le site sacré est également le lieu le plus saint dans le judaïsme.

Alors que le texte de la semaine dernière comprenait un passage mentionnant l’importance de la Vieille ville de Jérusalem pour « les trois religions monothéistes », le texte de la résolution du Comité du patrimoine ne fait à aucun moment référence aux liens juifs ou chrétiens avec les sites saints de la ville.

Loading...

Selon des responsables israéliens, il y a de fortes chances que les pays arabes à l’origine de la résolution (le Koweït, le Liban et la Tunisie) donnent leur d’accord pour insérer un passage similaire dans le projet final, afin d’assurer que les pays occidentaux votent pour la résolution, ou au moins s’abstiennent.

Si la résolution de la semaine dernière désignait Israël comme « la puissance occupante » des lieux saints, il n’en est rien pour ce nouveau texte. Les guillemets autour de l’expression « Mur occidental, » une ponctuation considérée Israël comme méprisante à l’égard du site le plus sacré du judaïsme, sont également absentes de la résolution.

L’envoyé d’Israël auprès de l’Unesco, Carmel Shama-Hacohen, a toutefois déclaré ce week-end que ces modifications, apparemment mineures, dans un texte aussi hostile représentent des concessions importantes de la part des pays arabes, qui n’auraient pas été possibles il y a seulement quelques mois.

« Djihad diplomatique »

Shama-Hacohen a indiqué que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lui a demandé de travailler pour convaincre les pays susceptibles de s’abstenir d’aller plus loin et de voter contre la résolution, en faisant valoir que l’abstention revenait à soutenir le texte.

« Si les Palestiniens continuent dans cette voie dangereuse, qui est en fait un djihad diplomatique contre le peuple juif, le judaïsme et le christianisme, ils découvriront que les surprises de la semaine dernière venant du Mexique et de l’Italie ne sont qu’un début, a-t-il déclaré.

Vendredi, le chef du gouvernement italien a vivement critiqué l’adoption de la résolution et assuré que l’Italie, qui s’était abstenue, allait dorénavant s’y opposer. Il a également promis d’essayer de convaincre d’autres gouvernements européens à adopter sa position

Learn Hebrew online

Shama-Hacohen a ajouté que l’ambassadeur d’un Etat arabe leader lui avait confié ne pas comprendre pas ce que les Palestiniens essayaient d’obtenir avec leurs résolutions, mais que les pressions politiques contraignait son gouvernement à soutenir la ligne palestinienne.

Présenté par l’Algérie, l’Egypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan, la résolution controversée de l’Unesco a été validée par les 58 Etats membres du Conseil exécutif de l’Unesco réunis la semaine dernière en assemblée plénière au siège de l’organisation à Paris.

Son adoption jeudi dernier en commission (avec 24 voix pour, six contre et 28 abstentions) avait suscité une levée de boucliers en Israël : le gouvernement israélien avait immédiatement annoncé la suspension de sa coopération avec l’Unesco en signe de protestation.

Loading...

La classe politique israélienne s’était unanimement offusquée des formulations retenues dans le texte.

« Dire qu’Israël n’a pas de liens avec le Mont du Temple et le Kotel (mur des Lam)entations), c’est comme dire que les Chinois n’ont pas de liens avec la muraille de Chine », avait dénoncé le Premier ministre Benyamin Netanyahou la semaine dernière.

Mercredi, le Parlement tchèque a adopté un texte condamnant la résolution de l’Unesco qui « nie les liens historiques entre les Juifs et leurs lieux saints, discrédite l’Unesco et attise l’antisémitisme ».

La directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, avait pour sa part exprimé ses réserves : « le patrimoine de Jérusalem est indivisible et chacune de ses communautés a droit à la reconnaissance explicite de son histoire et de son lien avec la ville ».

A la suite de ce communiqué, elle a été menacée de mort, a assuré lundi l’ambassadeur israélien à l’Unesco, ce que les services de Mme Bokova n’ont souhaité ni confirmer ni démentir.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Djihad diplomatique et révisionnisme: Le Comité du patrimoine mondial va aussi voter un texte litigieux sur Jérusalem

    1. Salmon

      L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (en anglais United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization, UNESCO2) est une institution spécialisée de l’Organisation des Nations unies créée le 16 novembre 1945 à la suite des dégâts et des massacres de la Seconde Guerre mondiale.

      WIKIPEDIA

    2. Aline1

      Et allons y !

      Ce n’était que des débuts.

      Les vannes vont s’ouvrir et la réécriture de l’Histoire judéo-chrétienne, va marcher dare dare – tous les jours de nouvelles pages à réécrire.

      Du boulot en perspective, mais qui ne semble pas les effrayer.

      Autant de preuves de leur HONTE, quand la raison sera revenue en Europe, mais après quel prix ?

    3. Tizi Aviv Tel Ouzou

      L’araboislamisme est en train d’achever la construction des derniers étages de sa tour de Babel-oued. Il va bientôt prétendre toucher le ciel. Grand bien lui face, plus on tombe de très haut, mieux on s’écrase par terre façon viande hachée. Encore quelques mètres vers le haut et la chute de cette création néfaste pour l’Humanité mordra le sable du désert à pleines dents.

    4. ralph

      Tous ces Organismes pourront voter ce qu’ils voudront cela ne changera rien aux faits. Ces lieux font partie du patrimoine historique,religieux et culturel juif depuis des millénaires.
      Un jour ils voteront aussi que le soleil tourne autour de la terre comme l’a récemment proclamé un Imam.

    5. lucid

      c’est tellement absurde qu’on se demande si cette défausse des occidentaux n’a pas pour arrière pensée de se défausser des financements incontrôlés ou incontrôlables en faveur palestinienne, ceux ci sentant la source se tarir,

      Un organisme non-étatique tampon qui refait passer sur le culturel ce qui est du politique? c’est un bol d’air pour les occidentaux. on dirait que seul les Japonnais en coupant leur financement, l’ont compris, peut-être qu’il n’étaient déjà pas compromis, donc les seuls vraiment neutres

    6. Riton

      Je suis d’accord avec vous sur ce point là l il est absurde et malhonnête de nier le caractère sacré de du mont du temple pour les juifs et les chrétiens. Nier , c’est faire reculer la paix.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *