toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le candidat complotiste Jean-Frédéric Poisson, qui voit des « sionistes partout », pourrait être exclu de la primaire à droite


Le candidat complotiste Jean-Frédéric Poisson, qui voit des « sionistes partout », pourrait être exclu de la primaire à droite

.

Le candidat à la primaire de la droite Jean-François Poisson qui voit «lobbies sionistes» partout pourrait être sanctionné et exclu de la primaire.

Le «petit candidat» à la primaire de la droite et du centre Jean-Frédéric Poisson aurait dû, mercredi, se réjouir d’apparaître dans les colonnes de Nice-Matin. Au lieu de ça, il s’est attiré des ennuis. «La proximité de Mme Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France», déclarait-il dans cet entretien où il livrait son point de vue sur l’actualité.

Bien que l’interview n’ait pas été publiée sur le Web, comme le relève le Parisien, elle n’est pas passée inaperçue aux yeux du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui a estimé, dans un communiqué, qu’«au-delà de leur caractère insidieusement antisémite, ces propos relèvent des thèses conspirationnistes dont on sait qu’elles sont le fonds de commerce des extrémistes les plus violents. Jean-Frédéric Poisson se place en dehors du cadre de la primaire et s’installe aux côtés d’un Alain Soral ou d’un Dieudonné, dont il épouse les thèses». 

Le mot d’antisémitisme a aussi été lâché par Nathalie Kosciusko-Morizet, également candidate à la primaire de droite, qui a annoncé qu’elle saisirait ce vendredi la Haute Autorité de la primaire. Jeudi soir sur France 2, Bruno Le Maire, autre candidat, s’est à son tour indigné :«Il y a dans notre pays des actes antisémites qui vont jusqu’à l’assassinat et je ne comprends pas qu’on puisse tenir de tels propos. Je le condamne et ce sera aux électeurs de juger.»

Ce vendredi matin, Christian Estrosi qui, lui, ne se présente pas à la primaire mais soutient Nicolas Sarkozy, a aussi commenté, sur France Info, les propos«insupportables» du député : «Je demande très fermement, en tant que membre de la famille des Républicains, à M. Poisson, dont peut-être les paroles ont dépassé sa pensée, de bien vouloir s’en excuser, les retirer.» Et de demander à la Haute Autorité de convoquer le candidat et de «prendre les dispositions nécessaires» – sans préciser lesquelles.

«J’aurais dû dire « groupe de pression »»

Il n’y avait «aucune intention malicieuse», s’est défendu sur la radio de la communauté juive RCJ le député des Yvelines et président du très conservateur Parti Chrétien-démocrate : «Je veux redire ici toute l’amitié que j’ai pour l’Etat d’Israël et pour le peuple juif dans son ensemble […] Il y a un lobby sioniste aux Etats-Unis, notamment l’Aipac [American Israel public affairs committee], qui est une organisation très connue, très ancienne, qui d’ailleurs fait profession d’exercer son travail de pression sur les responsables politiques américains. Peut-être qu’à la place de « lobby », j’aurais dû dire « groupe de pression » mais c’est exactement la même chose.» 

Et d’ajouter, ce vendredi sur France Info :«De me traiter de la sorte, je ressens comme une injure, au fond.» Dans l’après-midi, il a écrit au Crif pour regretter l’interprétation de ses propos et déclaré : «Cette haine m’est totalement étrangère, je la combats, et je condamne, comme je l’ai toujours fait, l’antisémitisme tout autant que l’antisionisme».

Ce sera à la Commission d’organisation de se prononcer sur la bonne foi du député. Le 26 octobre, la prochaine réunion de la commission verra donc le cas Poisson placé à son ordre du jour. Des remontrances pourraient lui être faites. Jusqu’à l’exclusion ?







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le candidat complotiste Jean-Frédéric Poisson, qui voit des « sionistes partout », pourrait être exclu de la primaire à droite

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap