toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Au grand dam de ses contribuables, l’EU  hausse ses aides pour Tunis  (300 millions d’euros pour 2017).


Au grand dam de ses contribuables, l’EU  hausse ses aides pour Tunis  (300 millions d’euros pour 2017).

 

Combien de temps encore les citoyens européens vont-ils supporter, non seulement l’aveuglement et l’irresponsabilité des dirigeants de l’Union européenne, mais également leur arrogance et leur mépris à l’égard des peuples européens dont l’avis ne compte pas ?

 

Alors que 25% des Européens risquent de franchir le seuil de pauvreté en 2017, le Conseil de l’Union Européenne vient de hausser cette semaine  le soutien financier à la Tunisie pour atteindre en 2017 les 300 millions d’euros.

 

Le Conseil de l’UE a également décidé de maintenir le haut niveau de financement jusqu’en 2020 et ce en raison des réformes annoncées par le gouvernement dans le plan stratégique de développement.
Le Conseil de l’Union Européenne s’est engagé à continuer à soutenir la Tunisie en matière de financement en augmentant de cent millions d’euros le programme d’aides qui a été annoncé récemment et dont la valeur était estimée à 200 millions d’euros.

 

Le nouvel ambassadeur de l’UE à Tunis, Patrice Bergamini,  a indiqué que ce geste représente une augmentation substantielle de l’aide de l’UE à Tunis au cours des deux dernières années avec cette nouvelle enveloppe financière qui atteint 300 millions d’euros pour 2017.

 

 

L’Union européenne avait adopté, le mois dernier, une communication conjointe de la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, et du Commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d’élargissement, Johannes Hahn, intitulée « Renforcer le soutien de l’UE à la Tunisie ». Cette communication affirme l’engagement européen en faveur « de la transition démocratique en Tunisie ».

 

En plus de l’augmentation de l’aide financière proposée par l’Union européenne (UE) de l’ordre de 300 millions d’euros en 2017, une aide supplémentaire de 800 millions de dinars par an pourrait être mobilisée en faveur de la Tunisie auprès des institutions financières européennes, d’ici 2020, soit 4 milliards d’euros.

 

Chaque année, l’Union européenne consacre une partie considérable de son budget à l’aide au développement. Celle-ci apparaît comme un pilier de sa politique extérieure. Les premiers destinataires de telles actions sont les pays arabes. Ce soutien financier apporté a souvent été dénoncé comme un « gaspillage »  en raison de la corruption dans  ces pays musulmans.

 

De plus cette aide au développement n’a pas réussi  à contrôler les migrations illégales  vers l’Europe. Comme preuve les tragédies de Lampedusa du 3 octobre 2013 ou le naufrage de centaines de migrants au large de Reggio Calabria, dans le sud de l’Italie. Depuis la tragédie de Lampedusa, l’Italie a enregistré l’arrivée de plus de 467.000 migrants, dont 132.000 cette année.

 

Et les contribuables de l’EU ?

Chacun le constatera : Depuis le début de la crise migratoire, la pauvreté a progressé en Europe suite à une récession économique et à des restrictions fiscales. Selon les estimations de l’Organisation internationale du travail, 123 millions d’habitants de l’Union européenne risquent de se retrouver au-dessous du seuil de pauvreté en 2017.

 

Les dirigeants de l’Union européenne considèrent, en outre, que les citoyens n’ont pas à s’exprimer, et surtout qu’ils ne doivent pas s’exprimer sur la question des aides étrangères car ils pourraient désapprouver leur stratégie, même si elle est contraire aux intérêts des peuples européens.

 

Deux possibilités se présentent dans le futur aux peuples européens : la résignation, c’est à dire la soumission au diktat de ces technocrates de Bruxelles qui conduisent les nations européennes à leur perte, ou la révolte. Cette dernière semble devoir être la seule voie pour le salut de l’Europe.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les contribuables de l’EU ?

 

 

Chacun le constatera : Depuis le début de la crise migratoire, la pauvreté a progressé en Europe suite à une récession économique et à des restrictions fiscales. Selon les estimations de l’Organisation internationale du travail, 123 millions d’habitants de l’Union européenne risquent de se retrouver au-dessous du seuil de pauvreté en 2017.

 

Les dirigeants de l’Union européenne considèrent, en outre, que les citoyens n’ont pas à s’exprimer, et surtout qu’ils ne doivent pas s’exprimer sur la question des aides étrangères car ils pourraient désapprouver leur stratégie, même si elle est contraire aux intérêts des peuples européens.

 

Deux possibilités – pas trois – se présentent dorénavant aux peuples européens : la résignation, c’est à dire la soumission au diktat de ces technocrates qui conduisent les nations européennes à leur perte, ou la révolte. Cette dernière semble devoir être la seule voie pour le salut de l’Europe.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Au grand dam de ses contribuables, l’EU  hausse ses aides pour Tunis  (300 millions d’euros pour 2017).

    1. capucine

      c’est inadmissible car les retraites n’ont pas augmentés d’ un centimes depuis quelques années ….honte à ce gouvernement socialo !!! vivement qu’il dégage

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap