toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Moins de 4 millions de musulmans en France ? On nous prend pour des idiots, selon Azouz Begag « Nous sommes en réalité 15 à 20 millions de musulmans »


[Vidéo] Moins de 4 millions de musulmans en France ? On nous prend pour des idiots, selon Azouz Begag « Nous sommes en réalité 15 à 20 millions de musulmans »

.

Une enquête « rassurante » de l’IFOP a été effectuée pour l’Institut Montaigne, think tank d’obédience libérale, publiée dimanche 18 septembre affirmant qu’il y avait 4 millions de musulmans en France. Azouz Begag conteste ce chiffre « Nous sommes en réalité 15 à 20 millions de musulmans ».

Azouz Begag revient sur le chiffre officiel de 5 millions de musulmans en France « On nous fait croire depuis 40 ans que les musulmans sont 5 millions. Comme si ces 5 millions n’avaient jamais fait d’enfant… Nous sommes en réalité 15, 20 millions dans cette société ».

Azouz BEGAG est né le 5 février 1957 à Lyon (Rhône), est un homme politique, écrivain et chercheur français en économie et sociologie et est chargé de recherche du CNRS à l’université Paris-IV. Il a été ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances du 2 juin 2005 au 5 avril 2007 dans le gouvernement Dominique de VILLEPIN,

Loading...

Dans son ouvrage, il dénonce les nouveaux périls identitaires français dans son livre : « C’est quand il y en a beaucoup… »

D’autre part, il corrobore les propos d’Éric ZEMMOUR sur les chiffres non avouable de Français d’origine nord africaine et ainsi met le pied au nez des journalistes télévisuel et écrite qui ne cessent d’inventer et de nous prendre pour des imbéciles.

Déjà en 2010, Martine Aubry, lors d’un discours de prononcé devant la conférence islamiste à Lille, affirmait déjà qu’il y avait 12 millions de musulmans en France et qu’elle en était heureuse.

Selon l’enquête de l’IFOP, la population musulmane est estimée à moins de quatre millions en France.

Comment oser avancer un chiffre aussi fantaisiste alors qu’il n’y a pas, en France, de recensement des individus en fonction de la religion.

Mais surtout, dans les années 1990, les médias, les gouvernants s’accordaient sur environ cinq millions de musulmans en France.
Par exemple, La Croix du 10 décembre 1996 rapportait les propos tenu par M. Charles Pasqua à l’émission 7 sur 7 de l’avant-veille où, s’exprimant à propos des attentats terroristes, il soulignait« l’existence [en France d’une] importante communauté musulmane : cinq millions de musulmans, un million de pratiquants, 50.000 intégristes et probablement 2.000 radicaux ».

Learn Hebrew online

Or, chaque année depuis 30 ans, il faut ajouter aux cinq millions de M. Pasqua l’arrivée de 200.000 immigrés légaux annuels (certes pas tous musulmans, mais c’est sans compter les clandestins) et les apports d’une natalité bien supérieure. Les retours au pays définitifs étant négligeables, le nombre de musulmans a sans doute doublé depuis les années 1990.

Enfin il suffit d’ouvrir les yeux dans les rues françaises pour constater que les musulmans sont très nombreux…

Et si l’objectif de la publication des chiffres faux serait de rassurer le bon peuple afin qu’il ne vote pas « trop à droite » ?

Loading...





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “[Vidéo] Moins de 4 millions de musulmans en France ? On nous prend pour des idiots, selon Azouz Begag « Nous sommes en réalité 15 à 20 millions de musulmans »

    1. sergeb

      Voila comment la France authentique s’écroulera. Celui qui se sert de l’épée périt par l’épée tout comme les COLONISATEURS périront par leurs colonisés.
      Qui dit mieux…

    2. Jacques B.

      Effectivement, entre 3 millions selon l’institut Montaigne, et 15 à 20 millions selon Begag, il y a une légère différence.

      A ce sujet, ma curiosité a été attirée hier par la listes des prénoms les plus utilisés l’an dernier en France.
      J’ai fouillé sur le net et il semble que les sources se recoupent : il y a moins de prénoms d’origine arabo-musulmane que je ne le pensais. Or les musulmans donnent quasi-systématiquement un prénom musulman à leurs enfants, notamment les garçons.

      En 2009, selon ce site http://www.infobebes.com/prenoms/top-prenoms-garcons/2009/page-2 le premier prénom musulman, Mohamed, arrivait 39ème, tandis que le prénom Rayan (manifestement arabo-musulman d’après ce que j’ai lu) arrivait 40ème.

      En 2015, le prénom Mohamed arrivait 26ème ; aucun autre prénom musulman dans le top 40.

      Donc soit les organismes qui effectuent ces classements nous mentent effrontément, soit il n’y a pas tant que ça de prénoms musulmans de donnés (à la louche 5 %, peut-être 7 à 8% maxi), ce qui voudrait dire qu’il n’y a pas tant que cela de musulmans en France.

      Quant à Begag, j’ai déjà écrit ce que je pensais de ce chiffre de 15 à 20 millions : en bon communautariste qu’il est, il grossit le chiffre, peut-être même outrageusement.
      Autre chose : la France n’est pas Paris, ni sa banlieue, ni seulement ses grandes villes et leurs banlieues. Et l’impression visuelle que peuvent donner quelques voilées et barbus, qui aiment à faire dans l’ostentatoire et à choquer, n’est pas forcément le reflet des chiffres réels.

    3. Armand Maruani

      J’aimais bien Depardieu , au début il me faisait marrer , je l’ai même soutenu quand z’Ayrault l’a attaqué .

      Il a le droit de vivre où il a envie , il a le droit de dire tout ce qu’il veut mais il y a des limites .

      Etre un bon français ce n’est pas seulement d’avoir la chance de payer beaucoup d’impôts dont l’ISF .

      La France lui a tout donné , il est en en,train de lui tourner le dos et l’abandonner pendant qu’elle est malade .

      Ce n’est pas beau , il est temps qu’il arrête son cirque car il devient pitoyable

      Il a le droit de régler ses comptes avec qui il veut mais on ne crache pas sur la France :

      on résisite et on se bat car la France est en grand danger .

    4. Pinhas

      Mais non , ils ne sont que quelques dizaines .

      Le gourverne ment .

      Le cheval de Troie continue de déverser son ventre en notre pays et partout en Europe .

      Toute cette vermine attend les ordres de son grand commandeur pour entrer en guerre totale .

    5. alauda

      Selon les sites, les résultats différent pour une même année.
      Exemple en 2009 :
      Nathan : 6041 enfants (info bebe)
      6 998 naissances (journal des femmes)

      Depuis 1900, on compte 56231 naissances avec le prénom MOHAMED (dictionnaire-prénom bebevallee .com), donné autour de 2000 fois pour une classe d’âge (sur 800.000 bébés annuels).

      Donc Momo va devoir mettre les bouchées triples pour rattraper la popularité des Nathan.

    6. Jacques B.

      Ce que je trouve assez étrange, c’est que Mohamed était le premier prénom attribué en 2014 en Grande-Bretagne : http://www.dreuz.info/2014/12/18/le-prenom-le-plus-donne-aux-nouveaux-nes-moh/ (avec le lien vers l’article original du Guardian), alors que selon les chiffres « officiels » qui circulent régulièrement, la Grande-Bretagne ne compterait pas tant de musulmans que cela – autour de 3% si ma mémoire est bonne, pas plus de 5% en tout cas et moins qu’en France.

      Alors cet article du Guardian est-il bidon ? Ou les Britanniques sont-ils devenus fous et se sont-ils convertis en masse à l’islam ?

    7. alauda

      @Jacques B.

      L’article du Guardian précise bien que « le tableau des noms de bébé classe les noms CHOISIS par 56,157 MEMBRES de BabyCentre .co .uk » en 2014. Les membres d’un site ne constituent pas un échantillonnage précis d’une population donnée à un instant T, comme cela se pratique dans les sondages.

      Les sites français (qui comportent des erreurs puisque les résultats ne sont pas les mêmes) précisent en général que leur source est l’INSEE. Pour bien faire, il faudrait avoir accès directement à cette source : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=collections-nationales/presentation-cdrom-prenoms-noms.htm

      C’est un travail colossal que d’étudier l’évolution des prénoms. A raison de 800 000 naissances annuelles, on ne peut guère se faire qu’une toute petite idée.

    8. Jacques B.

      Exact alauda, je n’avais pas fait l’effort de lire l’article du Guardian, ou seulement le premier paragraphe.

      Ces chiffres d’un seul site internet, se basant sur moins de 60.000 naissances, sont à prendre pour ce qu’ils sont : pas loin d’être farfelus.

      Les chiffres donnés par infobebe.comm (mon commentaire 3.) pour 2009 me semblent en revanche précis : rien que pour les 100 premiers prénoms, on a aux alentours de 220.000 enfants (calcul rapide fait sur tableur, sur la base de 10 chiffres correspondant aux classés 5, 15, 25, 35 … 95), soit environ la moitié des garçons nés en 2009 en France.

      Le % de musulmans dans notre pays semble donc loin des 15 à 20 millions claironnés par Begag, ou alors on est face à une manipulation absolue des chiffres.

    9. alauda

      @Jacques B.

      Sans parler de ceux qui ont un nom et/ou un prénom d’origine arabo-musulmane mais qui sont loin d’être musulmans, soit parce qu’ils sont laïcisés, soit parce qu’ils reviennent à leur foi antéislamique : un crypto-judaïsme ou un crypto-christianisme d’autant plus caché qu’ils sont pourchassés. Ce phénomène n’apparaît évidemment pas dans les analyses, néanmoins il existe.

    10. alauda

      NB. Parfois je fais des statistiques à la louche (sur un échantillonnage très réduit) de taux de participation aux fêtes. Il m’est arrivé d’être franchement étonnée sur tel ou tel. L’habit ne fait pas le moine, comme on dit.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *