toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un logiciel espion israélien vendu à un pays arabe


Un logiciel espion israélien vendu à un pays arabe

.

Cela fait maintenant deux semaines que la société israélienne de logiciels NSO Group a suscité des craintes au niveau international, menant Apple à exhorter ses utilisateurs à mettre à jour la sécurité de leurs appareils. C’est cependant ce jeudi que le ministère israélien de la Défense a révélé que l’Agence de Contrôle des Exportations de Défense (Defense Export Controls Agency ou DECA) avait autorisé NSO à vendre son programme d’espionnage ‘Pegasus’ à une société privée basée dans un pays arabe.

Selon des sources de la Défense, nombreux sont les cadres à s’être insurgés contre une telle décision, alors qualifiée de “scandaleuse” et prenant en compte des considérations inhérentes à la sécurité nationale.

NSO, aujourd’hui contrôlée par la société américaine Francisco Partners, a été fondé par trois israéliens et emploie des vétérans des unités d’Intelligence Militaire, spécialistes de la recherche et du développement.

La société promet à ses clients que le programme Pegasus leur donnera la capacité de contrôler des appareils mobiles après l’implantation d’un ‘cheval de Troie’ par e-mail. Quand le programme est implanté, il donne accès au microphone (permettant des écoutes), ainsi qu’aux informations contenues dans le téléphone, comme les e-mails ou les données bancaires.

Les rivaux de NSO affirment que Pegasus constitue une concurrence déloyale, en ce qu’il serait issu de connaissances accumulées au sein des services d’espionnage israélien. NSO a cependant insisté sur le fait que le système soit bien le fruit de ses propres développements.

Le système vendu à la nation arabe devait inclure une mise à jour permettant d’accéder aux données sans même que la cible ne clique sur le lien contenu dans le mail malveillant. La DECA a cependant changé les termes de la licence, supprimant cette modification.

Au mois d’août dernier, c’est un militant des droits de l’homme qui a été touché par ce logiciel, vraisemblablement utilisé par le gouvernement des Emirats Arabes Unis. Selon The Guardian, le message contenant le lien malveillant promettait la révélation de “nouveaux secrets” concernant la “torture des détenus” aux Emirats. Malin.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Un logiciel espion israélien vendu à un pays arabe

    1. Aline1

      Je sais qu’Israël a de vrais besoins – et vendre son matériel de tout ordre lui permet de répondre à ces besoins, dont la sécurité n’est pas le moindre.

      Mais je n’arrive tout de même pas à m’habituer à ces compromissions, que tous les pays font – En guerre, ennemis, mais le commerce continue…

      Cela me choque toujours, même si pour certains, j’arrive à l’admettre (difficilement, mais c’est cela le pragmatisme)

      Mais quand je pense qu’à cause de cela – Israël n’est pas signataire pour aider la reconnaissance du génocide arménien, vraiment cela me dérange et même, honte.

      C’est comme le rapprochement avec Erdogan, maintenant…Cela me fait penser aux pauvres Kurdes et je me dis, qu’Israël devrait plutôt être à leurs côtés…

      Mais c’est la politique, et la politique est une chose affreuse. Quelqu’un pourrait-il inventer un moyen de s’en passer ?

    2. sergeb

      C’est très décevant en effet qu’Israël soit complice de la turquie et du monde arabe , qu’est ce qu’Israël a a prouver avec ce genre de transaction…
      “d’un logiciel espion israélien vendu à un pays arabe”

    3. natan

      Pour ceux qui connaissent un peu mieux cette application, elle ne fonctionne pas exactement comme décrit dans l’article.

      NSO accorde des accès à ses services, en aucun cas, l’utilisateur a accès au logiciel, mais obtient un accès auprès d’un serveur contrôlé par NSO !

      Ensuite c’est NSO qui transmet les données à l’utilisateur, rien de plus !!!

    4. ISRAEL

      AU HAUT NOM SACRÉ
      EL I.H.V.H. D’ISRAEL ROI SION
      /JERUSALEM
      N’AUTORISE PAS
      AUCUNE DU CES COMMERCES
      NI DES CONVENTIONS MONDIALES, AVEC DES PAYS BARBARES,
      DES ENNEMIS ANTISÉMITES HOSTILES A LA PAIX ET DÉMOCRATIE.
      -AUCUNE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES NE SONT PAS PRÉVUS AUX PAYS ENFERMÉS DANS SON TEMPS NOCTURNE LUNAIRE D’UN CALENDRIER DE MOYEN-AGE D’INQUISITION ISLAMISTE, RADICALE, NAZIE, TERRORISTE ET BARBARE. CAR CES CRÉATURES NE SONT PAS DANS UN BON ESPRIT, NI EN RÉELLE VÉRITÉ, NI EN RESPECT A LA VIE HUMAINE, NI AUX FEMMES SA DIGNITÉ, LIBERTÉ ETC.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *