toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Paris : piégée sur Facebook et violée par cinq Algériens après un rendez-vous « amical » à Barbes


Paris : piégée sur Facebook et violée par cinq Algériens après un rendez-vous « amical » à Barbes

C’est un guet-apens par Internet. Et un viol collectif d’une sauvagerie sans nom dans l’un des plus beaux parcs du centre de Paris.

Une femme, jeune majeure, s’est fait violer par quatre hommes dans la nuit de dimanche à lundi, vers 5 heures du matin, en plein Champ de Mars (VIIe). Les policiers du 3e DPJ (District de police judiciaire), à qui le Parquet de Paris a confié l’enquête criminelle, sont dans une course contre-la-montre pour retrouver et interpeller ses auteurs qui envisageaient de partir le lendemain… en Allemagne.

Les faits ont eu lieu au niveau de l’avenue Charles Risler (VIIe), juste derrière la crèche de la Fondation de la Croix de Saint-Simon. Mais le drame se dessinait avant… La jeune fille, en différend familial, chassée de chez sa mère à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), s’est fait piéger deux jours avant par un prédateur, rencontré sur Facebook. Ils ont entamé une correspondance amicale. Il lui a donné rendez-vous dans la journée de dimanche à Barbes (XVIIIe). Ils ont finalement « fini la soirée sur le Champ de Mars » à « boire du coca, manger des fraises et des raisins ».

Sauf que là, ils étaient cinq de nationalité algérienne. Et le piège s’est refermé. Les quatre agresseurs, tous la vingtaine, certains connus des services de police, auraient, d’après les premiers éléments de l’enquête, prémédité le viol en positionnant avant des couvertures dans le bosquet…

C’est ici dans le bosquet au fond, derrière la crèche de la fondation Saint-Simon au niveau de l’avenue Charles Risler que la jeune victime a été violée. Champ de Mars (VIIe), ce jeudi.

C’est un couple de joggeurs canadiens, qui lors de son footing matinal, a entendu des cris et a mis fin au calvaire. « Sans eux, je ne sais pas si on aurait retrouvé la jeune fille vivante ! », souffle une source proche du dossier. Ils ont alors vu trois hommes s’enfuir puis ont appelé les secours. La victime était « hébétée », « partiellement dénudée et en pleurs ». Ses violeurs l’ont également frappé, bâillonné, menacé de mort…

Dans le quartier et sur les réseaux sociaux, le drame du Champ de Mars s’est transformé en rumeur. Meurtre ? Viol ? « Lundi, se souvient une riveraine qui dénonce une montée de violences, de nuisances sonores et de beuveries au Champ de Mars, on se serait cru dans une mauvaise série policière avec des hommes de la police scientifique en combinaison blanche ratissant les bosquets ». « On nous a dit de ne pas approcher », poursuit une puéricultrice de la crèche.

Les enquêteurs sont en possession de photos, d’adresses à Paris, d’adresses Web, d’images de la vidéo surveillance et surtout… de traces ADN.

Reste à trouver ces violeurs et à établir leur profil… Sont-ils mêlés au milieu de la prostitution à Barbes ? La victime s’est entendue dire : « On te tue si tu ne viens pas faire la pute avec nous »

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Paris : piégée sur Facebook et violée par cinq Algériens après un rendez-vous « amical » à Barbes

    1. capucine

      merci Yael pour le renseignement , mais je m’en doutais que c’était des arabes
      tous des obsédés sexuelles …il faudrait les castrés chimiquement …
      c’est malheureux mais ce genre d’incident ne sera certainement pas le dernier surtout avec la faune qui grouille à Barbès …Cela donne une mauvaise image aux touristes qui viennent visiter Paris , le Moulin-Rouge et la Butte-Montmartre !

    2. Debout

      Je compatis avec la victime !

      Viol, un des enseignements de l’ Etat islamique (voir Allemagne, Suède etc ….)

      Barbès : dans les années 60, j’ avais un ami qui disait  » on leur a rendu
      l’ Algérie…qu’ ils nous rendent Barbès !…. »

      Mais maintenant, ils veulent la France entière, sa soumission et sa mise en esclavage… Ces inclinations durent depuis 1400 ans….

    3. Armand Maruani.

      Un mec armé témoin de ce genre de crime ne devrait pas hésiter une secondre à leur tirer dessus car ils recommenceront à n’en pas douter .

      De vrais prédateurs qui ne méritent pas de vivre .

      Cette jeune femme est marquée à vie et eux poursuivront leur vie d’ordures Hallal .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap