toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lorraine : le hacker israélien Ulcan se fait passer pour un policier et obtient des renseignements sur des millitants néo-nazis fichés « S »


Lorraine : le hacker israélien Ulcan se fait passer pour un policier et obtient des renseignements sur des millitants néo-nazis fichés « S »

Ulcan, hacker franco-israélien, se fait passer pour un policier de Bar-le-Duc auprès d’une gendarmerie de la banlieue de Nancy, obtient des renseignements sur des militants néo-nazis fichés « S » et diffuse la vidéo sur internet.

Nancy. Un mur blanc. Casquette, torse nu. Assis sur une chaise, Ulcan (son pseudonyme) plante le décor. Face caméra. La sienne. Pour une conversation enregistrée d’une durée de 21’41’’. Soit la totalité de son entretien téléphonique avec le gendarme d’une brigade de l’agglomération nancéienne.

« Bonjour, gendarmerie de… » Ulcan, alias Grégory Chelli, un Parisien installé en Israël depuis trois ans, enchaîne. En toute décontraction. Avec une assurance et un aplomb à toute épreuve. « Bonjour, c’est le commissariat de Bar-le-Duc, à l’appareil. Les collègues viennent de procéder à l’interpellation d’un individu fortement alcoolisé. On aurait souhaité le passer au FNPC (N.D.L.R. : Fichier national des permis de conduire) mais on a un problème avec Cheops (N.D.L.R. : logiciel d’accès aux fichiers police), il est en croix ».

Ulcan, un as de l’engineering social, maîtrise le jargon policier et sa jungle de sigles sur le bout du clavier. Le hacker déroule son scénario. « On va devoir le passer au TAJ (N.D.L.R. : fichier de traitement d’antécédents judiciaires) car il n’a pas de CNI (N.D.L.R. : carte nationale d’identité) sur lui… ». Bombardé de demandes crédibles, le gendarme vacille sur son socle de vigilance et bugue. « Je vous passe ma collègue car je n’ai pas accès au TAJ ». Ulcan vient de s’engouffrer dans un trou de souris…

Loading...

Enquête internationale

La « collègue », elle, tique un peu et réclame identité, grade, numéro de matricule et téléphone du commissariat à son interlocuteur. Du travail de pro. Un pare-feu toutefois habilement contourné par le hacker qui lui répond du tac au tac. Le gendarme va commettre l’erreur de ne pas raccrocher. Pour procéder – à minima – à un contre-appel. Le militaire se serait alors rendu compte qu’Ulcan venait de lui donner le numéro de téléphone du commissariat de… la Baule (Loire-Atlantique). Le Franco-Israélien qu’on retrouve décrit notamment comme « militant sioniste », donne trois (vrais) noms d’activistes qui appartiennent au groupuscule d’extrême droite « Lorraine nationaliste ». Groupe qui, fin août, s’était réjoui sur son site internet de l’état de santé désespéré de Simone Veil.

Les trois noms sont entrés et digérés dans la base de la gendarmerie et le faux policier meusien se voit alors délivrer une foule de renseignements confidentiels. Age, adresse, noms des parents, antécédents judiciaires… Face caméra, Ulcan jubile, danse avec un masque des Anonymous sur le visage, gonfle les biceps. « On les check au FPR (N.D.L.R. : fichier des personnes recherchées) pour vérifier ? », relance-t-il. Quelques secondes d’attente. « On a bien fait de les passer… », lâche le gendarme, en confiance. Ulcan apprend que deux des trois Lorrains sont fichés S. Avant de couper sa caméra, il clôt l’échange de façon amicale. « Je te remercie, c’est toujours un plaisir… »

Depuis le 26 août, la totalité de l’entretien filmé est toujours accessible en ligne (le cas hier encore) par le biais des partages, même si des démarches ont été engagées pour le supprimer. Au moins l’un des trois individus, un Nancéien, cités par Ulcan, a déposé plainte. Contactée, la gendarmerie n’a pas souhaité s’exprimer. Le parquet a ouvert une enquête qui dépasse les frontières. Car le Franco-Israélien n’en est pas à son coup d’essai. Dans le Grand Est, il a par exemple déjà sévi auprès des policiers bisontins il y a deux ans.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Lorraine : le hacker israélien Ulcan se fait passer pour un policier et obtient des renseignements sur des millitants néo-nazis fichés « S »

    1. sergeb

      Cela prouve hors de tout doute que les systèmes de sécurité français ont des failles et que même la collaboration entre les divers organismes eux ne fonctionne pas plus.

    2. yael

      Ulcan, vous êtes formidable !

      Je vous souhaite avec un peu d’avance une très belle, bonne et fructueuse année !

      Rosh HaShana sameah ! ראש השנה שמח !

    3. Aline1

      Ulcan, c’est notre Robin des Bois.

      Ce qu’il fait est largement moins pire que ce qu’ont fait d’autres qui ont piraté les secrets internationaux et qui les divulguent petit à petit, selon que le vent tourne d’un côté ou de l’autre.

      J’ai remarqué, en effet, que c’était leur méthode.

      Tandis que Ulcan, c’est un spontané – Une injustice ? Il croit que lui peut y remédier ? Alors voilà notre ami, entrer dans une toute petite illégalité, qui ne fait pas grand tort, mais en revanche qui rend Justice par ailleurs.

      Si sur Terre en France on le juge comme un délinquant, je suis sure que le Responsable, là-haut, doit être tout content de voir la justice divine, interprété par Ulcan.

    4. mariel

      Ben non, Ulcon, moi je suis pas d’accord, tu aurais pu le faire pour pister les trois crétins fichés S, ou pour une autre noble raison. Ou mettre tes talents au service de la prévention à défaut de rendre service à ton pays. Au lieu de cela, tu frimes sur internet ; et ça sert à quoi ?
      Désormais les gendarmes en France ne te rendront plus ce service.

    5. Jg

      Pour ce pays ulcan est considere comme un terroriste , les nazis ou autres barbares arabes sont de braves gens .Normal la collaboration on connait !

    6. michel boissonneault

      mariel , je n’aime pas ça lorsque tu insulte Ulcan par Ulcon car pour moi les con sont du coté des antisémites + Ulcan prend tellement de risque pour la communauté qu’il mérite notre respect ….. pas d’être traiter de con

    7. Jacques B.

      mariel : il ne « frime » pas sur internet, il donne publiquement des noms d’antisémites (fichés S), afin que cela refroidisse lesdits antisémites et les fasse réfléchir à deux fois avant de cracher leur venin sur les Juifs.

      Donc bien vu Ulcan, et tant pis pour les gendarmes humiliés par cette vidéo, qui apprendront à faire correctement leur métier et à ne pas divulguer ainsi des renseignements confidentiels au premier venu. Coup double en quelque sorte.

    8. capucine

      Bravo Ulcan de faire tomber dans le piège les personnes dont vous voulez avoir des renseignements ,vous très fort ! bravo

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *