toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’imam de Brest pour qui « la musique peut vous transformer en porc ou en singe » s’est inscrit à l’université afin de se «déradicaliser» !


L’imam de Brest pour qui « la musique peut vous transformer en porc ou en singe » s’est inscrit à l’université afin de se «déradicaliser» !

.

Rachid Abou Houdeyfa, prédicateur ayant défrayé la chronique pour des propos sulfureux sur les femmes ou la musique, s’est inscrit au cours universitaire «Religions, droit et vie sociale», promu par le gouvernement pour déradicaliser les imams.

L’imam de Brest, connu pour ses saillies ultra-conservatrices, entend-il mettre de l’eau dans son vin ? C’est ce que suggère le journal Libération, qui a révélé mardi 20 septembre que Rachid Abou Houdeyfa s’était inscrit en début de mois à une formation du type «Religions, droit et vie sociale», dans une faculté de droit et de sciences politiques. Le cursus, comprenant cent vingt heures réparties de septembre à février, est suivi par une vingtaine de personnes souhaitant se conformer aux règles de laïcité et aux valeurs du vivre ensemble promues par l’Etat français. La formation fait partie des diverses initiatives soutenues par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la radicalisation, et s’adresse tout particulièrement aux imams.

Un imam pour qui la musique peut vous transformer en porc ou en singe

L’inscription du fameux imam de Brest à ce cursus de «déradicalisation» est à même de ravir les autorités : le responsable religieux est en effet connu pour avoir tenu des discours radicaux, qui sont parvenus à générer plusieurs polémiques. En septembre 2012, par exemple, Rachid Abou Houdeyfa avait déclaré : «Si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là.» Trois ans plus tard, en 2015, il avait affirmé dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux que la musique était prohibée par l’islam et que ceux qui l’écoutaient pouvaient être transformés par Allah en porc ou en singe.

Loading...

Cette vision rigoriste de l’islam n’a pas empêché l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) d’appeler à son assassinat, en août dernier. Ce dernier avait en effet tenus des propos concernant la participation des musulmans à la vie politique française. Une menace de mort qui, peut-être, a joué quelque rôle dans la décision du Brestois de suivre une formation de «désalafisation»…

Le prédicateur, en outre, a fait l’objet en mai dernier d’une enquête préliminaire concernant la source de ses revenus, dans le cadre de poursuites judiciaires.

L’imam de la mosquée Sunna de Brest «est inquiété, il est poursuivi et il est dans une procédure judiciaire», avait affirmé le chef de l’Etat le 14 avril dans l’émission télévisée «Dialogues citoyens», assurant par ailleurs que sa mosquée avait été fermée.

Une perquisition administrative a eu lieu dans cette mosquée de la périphérie de Brest en novembre 2015, quelques jours après les attentats de Paris et Saint-Denis, mais elle n’a donné lieu à aucune interpellation, et le lieu n’a jamais été fermé.

Le jeune prédicateur Rachid Abou Houdeyfa est à l’origine de nombreuses vidéos qui ont à plusieurs reprises fait polémique sur les réseaux sociaux en raison des propos intégristes qu’il y tient.

L’enquête en cours, menée sous l’autorité du parquet de Brest a été «ouverte après les propos de François Hollande», a déclaré une source proche du dossier, sans plus de détail. Le Télégramme cite la date du 21 avril.

Learn Hebrew online

L’enquête viserait l’activité économique de l’imam, selon le quotidien, dans la mesure où ses propos concernant la musique ou le statut de la femme ne tombent pas sous le coup de la loi. Seraient ainsi visés les dons reçus pour financer l’école coranique qui devrait ouvrir dans les semaines à venir sur le site de la mosquée, les revenus de ventes en ligne ou générés par les vidéos postées sur internet, ou encore l’activité de voyagiste de l’imam.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “L’imam de Brest pour qui « la musique peut vous transformer en porc ou en singe » s’est inscrit à l’université afin de se «déradicaliser» !

    1. michel boissonneault

      il en connaît un rayon en ce qui concerne les singes car il est un descendant direct mais refuse de l’admettre

    2. Yéochoua

      Ils vont luil faire écouter de la musique sous administration de calmants et le mettre devant une glace pour lui prouver que ça ne transforme pas les gens en porcs ou singes?
      Mais il ne va jamais les croire!!!!

    3. Roland

      Arrêtons de rigoler. Ce type est un fanatique prêt à user de « Toutes les ficelles » misent à sa disposition par les gauchos pour rester en Occident et continuer son oeuvre totalitaire. Le mot déradicalisation a été inventé par les gauchos pour rassurer le citoyen de souche qui s’inquiétait du retour de tous ces fanatiques islamistes en France.C’est une utopie de faire changer un fanatique.

    4. i

      Heureusement que la connerie ne tue pas, il serait déjà mort. Ces propos arriérés, complètement débiles sortent tout droit du Moyen Age. Qu’il écoute un bon disque de Vivaldi, cela le réconciliera avec la musique… Et puis il n’est pas obligé d’écouter certaines chansons ou musiques, il est vrai un peu débilitantes, mais les gouts et les couleurs ne se discutent pas et regardent chacun.

    5. Jacques B.

      Pour se faire déradicaliser ? Mon oeil !

      C’est plutôt pour faire sa propagande islamiste parmi les étudiants oui !
      Nul doute qu’il va créer le scandale en réclamant de pouvoir prier cinq fois par jour, manger hallal au restaurant universitaire, contester tout enseignement n’allant pas dans le sens de la charia, etc.

      S’il voulait vraiment se « déradicaliser », ce serait très facile : le coran à la poubelle ! Le reste suivrait.

      Aucune confiance en ce type. Qu’il commence par s’habiller à la française, on verra après.

      Sinon, comme dit Armand : dehors à coup de pompes dans le c..

    6. o.icaros

      Les autorités s’en réjouissent! Des couilons!
      En fait, il s’inscrit pour se foutre de nous, pour s’instruire sans payer et pour retourner contre nous ce qu’il aura appris.

    7. maujo

      Encore un chômeur de moins dans les statisques, en stage de réinsertion payé 2200€ par mois (montant communiqué par une personne actuellement en stage) et puis pendant ce stage il pourra apprendre la manière dont ils sont enseignés pour mieux radicaliser ses ouailles à la mosquée.

    8. judith

      Tellement il craint de se faire expulser qu’il a inventé avec des complices une menace sur sa tête de la part de la daesh, et comme personne ne l a cru pour rester dans le plus beau pays du monde il promet aux imbéciles qui veulent bien le croire qu’il va se dé radicaliser.
      Si il y a des momos qu’ils viennent derrière lui parce que la prochaine étape il va baisser le pantalon et vu comme il sue cela va glisser tout seul.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *