toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le missile qui a abattu le vol MH17 venait de Russie


Le missile qui a abattu le vol MH17 venait de Russie

Le missile qui a abattu l’avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines le 17 juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine avait été acheminé de Russie avant d’être tiré, a affirmé mercredi le parquet néerlandais, soulignant avoir identifié une centaine de personnes ayant « joué un rôle actif » dans ce drame.

L’enquête a également confirmé que le missile avait été tiré d’un champ alors situé sur le territoire contrôlé par les séparatistes prorusses.

Les 298 personnes présentes à bord du Boeing 777 reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, passagers et membres de l’équipage, avaient été tuées. La majorité des victimes étaient de nationalité néerlandaise.

« Sur la base de l’enquête pénale, nous pouvons conclure que l’avion du vol MH17 a été abattu le 17 juillet 2014 par un missile BUK apporté du territoire de la Fédération de Russie et qu’après le tir, le système a été réacheminé en Russie », a affirmé Wilbert Paulissen, l’un des responsables de l’enquête.

Loading...

Les enquêteurs ont identifié une centaine de personnes « ayant joué un rôle actif dans l’armement du système BUK ou dans son transport, ainsi que des personnes qui ont facilité ou aidé » à son transport, a affirmé le coordinateur de l’enquête Fred Westerbeke.

« Aucune de ces personnes n’est automatiquement considérée comme un suspect », a-t-il ajouté, appelant celles-ci à contacter les enquêteurs pour expliquer leur rôle ou donner des informations supplémentaires.

Sur la base de photos, vidéos, témoignages, données de télécommunications et conversations téléphoniques, les enquêteurs ont recréé l’itinéraire emprunté par le convoi ayant transporté le BUK.

« Notre enquête a montré que l’endroit depuis lequel le missile a été tiré était aux mains des rebelles », a affirmé mercredi Wilbert Paulissen, l’un des responsables de l’enquête, au cours d’une conférence de presse de présentation des premiers résultats de cette enquête pénale.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a insisté mercredi sur le fait que la Russie avait fourni « des informations complètes » aux enquêteurs. « Les données sont sans équivoque et dans ces données, il n’y a pas de missile », a-t-il affirmé.

« Donc, s’il y a eu un missile, il n’aurait pu être tiré que d’un autre territoire », a-t-il ajouté.

Une autre enquête, coordonnée par le Bureau néerlandais d’enquête pour la sécurité (OVV), avait conclu l’an dernier que le Boeing 777 avait été abattu par un missile sol-air de fabrication russe BUK à partir d’une zone tenue par les séparatistes prorusses, sans identifier les auteurs du tir.

Moscou et les séparatistes démentent toutefois cette version et montrent du doigt les forces ukrainiennes.

Pour Kiev, «l’implication directe» de la Russie est démontrée

Les premiers résultats de l’enquête pénale, menée par une équipe internationale, sur l’écrasement du vol MH17, montre « l’implication directe » de la Russie, a affirmé mercredi le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

« Le rapport présenté aujourd’hui inclut un nouvel élément très important : une information sur la route par laquelle l’arme a été transportée en Ukraine depuis la Russie » puis, après le tir, redéployée en Russie en passant par « un secteur de la frontière ukraino-russe contrôlé uniquement par la Russie et ses militants. Cette information montre à nouveau l’implication directe de l’État agresseur dans l’écrasement de l’avion », est-il écrit dans un communiqué.

Moscou «déçu» par une enquête biaisée

 La Russie s’est dite « déçue » mercredi par les premiers résultats « biaisés » de l’enquête pénale internationale, qui affirment que l’avion a été abattu par un missile acheminé depuis la Russie.

« La Russie est déçue par le fait que la situation autour de l’enquête sur la catastrophe ne change pas. Les conclusions du Parquet néerlandais confirment que l’enquête est biaisée et politiquement motivée », a déclaré, dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Le missile qui a abattu le vol MH17 venait de Russie

    1. sergeb

      Ils ont tout de même identifié une centaine de personnes ayant « joué un rôle actif » dans ce drame. Il ne reste qu’a les nommer et citer chacune de leur déclaration sinon, il faut oublier cet incident et tourner la page.

    2. Dhoby

      @MisterClairvoyant
      C’est en effet la bonne question. Le contrôle aérien ukrainien a fait preuve d’une négligence incroyable en autorisant un avion de ligne à traverser une zone de conflit. Par ailleurs, il est quasiment évident et les derniers éléments renforcent cette évidence, que ce sont les pro-Russes qui ont tiré le missile en croyant avoir affaire à un avion de l’armée ukrainienne. L’inverse étant improbable puisque les pro-Russes n’avaient pas d’aviation. Le responsable principal de ce drame est l’Ukraine par sa négligence.

    3. Malcolm Ode

      @ Dhoby (correction)

      « Le RESPONSABLE PRINCIPAL de ce drame » c’est la Russie qui a armé des factions pseudo-séparatistes infiltrées par des agents russes incompétents à distinguer un avion de ligne d’un avion de chasse qui ne volent pas à la même altitude pour commencer : il s’agit concrètement d’un acte de guerre volontaire et délibéré perpétré par la Russie contre l’Europe.

      Quand Poutine demande des dédommagements à Erdogan pour son chasseur abattu au-dessus de la Turquie en 2015, est-il disposé à dédommager les familles néerlandaises pour le vol vol MH17?

      Tant que les adversaires de la démocratie bombarderont des « Fromagemous » sans représailles, il pourront faire de nous une fondue au fromage!

      Qu’aurait-il fallut faire? Raser tout le dispositif militaire campé des deux côtés de la frontière ukraino-russe comme frein « diplomatique » aux égémonies poutiniennes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *