toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : Un père se suicide sur la tombe de son fils mort au combat au Liban


Israël : Un père se suicide sur la tombe de son fils mort au combat au Liban

.

Son fils était tombé dans les années 1990 au Liban, et depuis sa mort, le père consacrait son temps à  commémorer sa disparition. Au cours des deux dernières années, le père avait également du lutter contre un cancer.

Un de l’ami du père a raconté que c’était un enfant unique. L’ami a ajouté que ces derniers mois, chaque fois que le père ne se sentait pas bien, il passait la nuit à dormir sur la tombe de son fils, disant que le lendemain il se sentait beaucoup mieux et préférait cela au traitement de la médecine conventionnelle.

Un autre ami, Shmuel Maniv, a expliqué: «Son fils c’était tout son monde, et après sa mort il était en deuil perpétuel. Le père a déménagé dans une petite communauté et fait construire un parc au nom de son fils. Il avait prévu de transformer l’endroit en un site éducatif pour les écoles où les enfants pourraient en apprendre davantage sur l’histoire israélienne. Il ne parlait que de ça. Mais il n’a pas réussi à faire aboutir le projet dont il rêvait. Au cours des deux dernières années, son cancer est arrivé en phase terminale; son état se détériorait, et il dormait sur la tombe du fils parfois.» 

Loading...


Maniv dit que le fils mort au combat servait dans les Golani (unité de combat), avait fait pression sur ses parents pour signer la dérogation requise des parents pour permettre son enrôlement dans une unité de combat, qui est interdite aux fils uniques sauf dérogation écrite des parents. « Pendant son service, il est tombé lors d’un échange de tirs « , a déclaré Maniv.

Le meilleur ami du père a dit qu’il y a trois semaines à peine, ils avaient parlé: Il était encore obsédé par le site de commémoration; Je ne pensait pas que celui pourrait en arriver là « .

Source : Ynet

Traduction JForum







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël : Un père se suicide sur la tombe de son fils mort au combat au Liban

    1. elcaramanchon

      Qu’elle tristesse; comment ne pas exprimer de la compassion et verser des larmes de douleurs devant un tel drame, une tragédie……Encore une fois nous constatons la misère de notre monde. Il n’y a aucune solution si ce n’est celle du secours Divin.
      Les anesthésistes du système à grand renforts de propagande publicitaire humanitaire pseudo fraternelle et égalitaire veulent nous faire croire le contraire. Humainement c’est faux. Rien de nouveau sous le soleil. Dans mille ans si cette humanité existe encore ça sera toujours pareil….Drames Meurtres, Guerres,Famines, etc…etc…L’homme est un prédateur.

    2. C.A

      Cette triste histoire nous rappelle à quel point, pour des parents, la mort d’un enfant est le pire des malheurs.

      La longue dépression de cet homme me fait remonter le temps. C’était dans les années 58 ou 59, j’étais un gamin, en plein été, sous le soleil. Un ami de mon père s’approche de nous, un journal à la main. Mon père le salua et lui demanda  » comment vas-tu ? « .

      L’homme, exhiba le journal  » Ángel, regarde ce qu’ils ont fait à mon fils « .

      Une demie page était consacrée à la mort de ce caporal-chef, tué dans les Aurès lors d’une embuscade du FLN.

      Mon père ne trouva pas les mots pour réconforter son ami.
      Parce que la mort d’un enfant est trop cruelle, trop injuste.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *