toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël: les ventes de burkini dopées par la controverse en France


Israël: les ventes de burkini dopées par la controverse en France

.

Le désormais célèbre vêtement de bain couvrant tout le corps et la tête, est aujourd’hui l’objet d’une forte demande en Israël de la part des femmes juives et musulmanes religieuses.

Selon l’agence de presse AP, la polémique qui a enflammé la France cet été, sur l’interdiction du burkini dans une dizaine de villes côtières a eu un effet positif sur les ventes du vêtement en Israël.

Marci Rapp, une Israélienne juive orthodoxe, originaire du Canada, a été l’une des pionnières dans l’industrie du burkini, dès son installation à Jérusalem en 2008, rapporte AP.

Loading...

A la recherche d’une solution permettant d’être à l’aise dans une tenue intégrale, sous le soleil plombant d’Israël, Rapp a lancé « MarSea Modeste », une marque de maillots de bain pour toutes les parties du corps.

Rapp a raconté avoir vu son activité croître d’au moins 10% chaque année depuis le lancement de sa ligne vestimentaire. Mais ses clientes musulmanes sont peu nombreuses, celles-ci ayant besoin d’un vêtement qui couvre davantage que les maillots qu’elle propose, a-t-elle expliqué à AP.

Le burkini intègre une capuche, et couvre intégralement le corps et les membres, alors que les articles de « MarSea Modeste » ne couvrent pas tous les poignets et les chevilles.

Mais l’intérêt pour son entreprise a fortement augmenté avec la polémique en France, a-t-elle noté.

Une autre société israélienne, SunWay, a également vu ses ventes augmenter avec l’affaire du burkini.

Lancée par Ana Yahav en 1998, dans le but de proposer des vêtements de protection anti-UV aux enfants, Yahav a affirmé à AP avoir commencé à recevoir des demandes de clientes musulmanes pour une version destinée aux adultes qui couvrirait la tête, les bras et les jambes.

Learn Hebrew online

Elle a également été approchée par des femmes juives qui souhaitaient des maillots de bain intégraux. Son entreprise n’a depuis cessé de grandir, et elle est propriétaire aujourd’hui de trois magasins en Israël, ainsi que d’une succursale en charge des exportations vers la Grèce, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande et aux États-Unis.

Un des magasins se trouve à Tira, une ville arabe du centre d’Israël, et où les ventes de burkini ne faiblissent pas.

Pour la propriétaire du magasin, « le burkini a permis (aux femmes arabes) d’aller à la plage, de passer du bon temps avec leur famille, d’aller dans les piscines mixtes, de nager avec leurs familles, tout en se sentant à l’aise, à l’abris des critiques ».

Loading...

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Israël: les ventes de burkini dopées par la controverse en France

    1. judith

      Alors nous aussi on a nos détraquées ?
      Mis a part la feuille de vignes Dieu nous a fait naitre nu et tout le reste n’est que littérature et inventions…
      Que les humains sont pire que des bêtes lorsqu’ils font autant de simagrées en croyant être plus méritant que les autres si ils s’infligent des contraintes…
      A quand la flagellation ?

    2. c.i.a.

      Je croyais les femmes, plus solidaires entres elles, alors qu’ en faite, elles ne font que s’ enfoncers!
      Au Québec, une con-vertie ose dire que le bikini  » dégrade  » la femme, alors que le burkini est  » noble  », à toutes les gourdes islamiques, le bikini n’est pas un emblème à la soumission, à la charia et les barbaries de l’islam! Pour une nième fois, greffée leur une cervelle!!!!

    3. c.i.a.

       » en bikini dans un pays à 99% musulmans  », lequel ?
       » pour ou contre la lapidation de la femme violée  », étrange question, venant d’une femme et plus encore en démocratie!
      Si nos politiciens  » récupère  » le burkini en hypocrite comme elle dit, parfait au moins on en parle, vous madame youssef, parlez dont de l’hypocrisie de l’islam, merci a vous.

    4. SIMON J M

      Un anti-islam prononcé sauf quand il s’agit de défendre l’idée de la « tsniout » : n’est-ce pas contradictoire ? Le commandant Cousteau serait-il le précurseur du burkini ?

    5. Pot-au-feuj

      bonjour ,

      alors sur le Burkini et surtout sur la guerre de civilisation qui menace l’Europe et Israel ( donc Europe-Israel ) , notre compagnon d’arme Guillaume Faye , vient de sortir un texte remarquable ( encore une fois ) , que je vous recommande si vous le souhaitez ;
      vous êtes cités dans cet article d’ailleurs :
      « L’ONU est une organisation qui a toujours été favorable à l’invasion migratoire de l’Europe et a toujours défendu les pays arabo-musulmans contre Israël. » ( fin de citation )

      http://www.gfaye.com/burkini-terrorisme-et-invasion-meme-combat/

      amitiés.

    6. doudou

      j’en reste « baba » que des femmes israeliennes ,se baignent en burquini,…le gouvernement israelien,devrait l’interdire,à mon avis,les ultra-orthodox sont des inutils,puisqu’ils ne font pas de service militaire pour défendre le pays,et je crois qu’ils ne payent pas d’impots,puisqu’ils ne travaillent pas,c’est bien beau de passer son temps à etudier,alors que les pauvres soldats se font tuer !…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *