toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Insécurité, terrorisme, délinquance, islamisme, Calais, Marseille : la France sombre dans le chaos


Insécurité, terrorisme, délinquance, islamisme, Calais, Marseille : la France sombre dans le chaos

.

Deux personnes ont été tuées dans des réglements de compte à Marseille alors que la situation à Calais s’aggrave de jour en jour. Pour Xavier Saintcol, l’ensemble de la classe politique a fait du mot «délinquance» un nouveau tabou.


Xavier Saintcol est juriste.


Nous vivons une période étrange. Bien sûr le terrorisme a frappé la France à cinq reprises en 18 mois: 7 et 9 janvier, 13 novembre 2015, 14 et 21 juillet 2016. 250 personnes ont été tuées.

Mais au-delà de ces tragédies épouvantables, la violence et la barbarie se répandent dans l’indifférence générale, noyées dans le maelström de l’actualité. L’hécatombe se poursuit à Marseille: deux meurtres supplémentaires dans la nuit de lundi à mardi. Cela porte à 25 le nombre des tués depuis le début de l’année dans la cité phocéenne livrée à la loi des gangs.

Mais il y a pire. Le 30 août, dans la même ville, un retraité de 80 ans, Eugène, qui effectuait sa promenade quotidienne en face de chez lui, a été dépouillé de sa chaîne en or et roué de coups jusqu’à la mort, sans que ce lynchage n’indigne ni ne fasse réagir. On pourrait aussi parler de ce couple de personnes âgées, de 77 ans, dans le Maine-et-Loire, agressé à son domicile, dont l’homme, victime de sept coups de couteau, s’en est sorti par miracle. Dimanche des milliers de personnes d’origine chinoise ont manifesté pour protester contre les persécutions dont leur communauté fait l’objet, à la suite du meurtre de l’un des leurs, dans le silence des intellectuels et des associations antiracistes. La violence, dirigée contre les personnes, surtout en état de faiblesse, donne le sentiment de se banaliser insidieusement.

La situation du Calaisis amplifie ce sentiment d’impuissance de l’autorité que ressentent les Français. Près de 10 000 personnes en situation illégale, n’ayant pas le droit de demeurer sur le territoire français, ont développé une zone de non droit livrée à la violence, aux trafics de personnes humaine, aux meurtres et à la violence anti-policière, mettant en place une économie parallèle dans un climat d’impuissance radicale de l’Etat, allant jusqu’à couper des arbres pour bloquer le trafic autoroutier. D’ailleurs, s’il est principalement question du Calaisis, on ne peut ignorer que ce genre de situation de bidonvilles insalubres se répand ailleurs, par exemple à Paris.

Ces événements ont un lien entre eux: ils reflètent le déclin de l’autorité, de l’Etat de droit en France et la montée de la barbarie.

On aimerait connaître les chiffres de la délinquance. Dans les années 2002 à 2012, les statistiques des dépôts de plainte étaient rendus publiques chaque mois par le gouvernement dans un climat de transparence. Bien sûr, ces statistiques n’étaient pas parfaites, mais au moins les Français avaient le sentiment d’un suivi du nombre de cambriolages, meurtres, attaques à main armée, violences gratuites… Aujourd’hui, ces données font l’objet d’une relative discrétion en dehors d’un bilan annuel aussitôt oublié après avoir été diffusé. D’ailleurs, en dehors de la presse écrite régionale, l’insécurité qui empoisonne la vie des Français n’occupe plus qu’une place marginale sur les écrans de télévision et les émissions de radio. Un mot d’ordre semble être tombé sur ces sujets: silence! La question est redevenue taboue: surtout, ne jamais en parler pour tenter de la faire oublier.

Elle n’intéresse même plus la classe politique française, noyée dans ses postures, ses haines et ses ambitions carriéristes. Les candidats à la primaire de droite en parlent à peine, comme si la question risquait de salir les mains ou de renvoyer aux échecs des uns et des autres. Même l’extrême droite n’en fait plus comme jadis ses choux gras. Tout se passe comme si la France dite d’en haut, la France de la politique nationale et médiatisée, de l’extrême droite à l’extrême gauche, avait délibérément choisi de laisser «la vile multitude» – la France des quartiers sensibles, du monde rural et des zones urbaines, des enfants et des personnes âgées en état de faiblesse – seule avec ses misères du quotidien. Il est tout de même étonnant que les questions de sécurité soient à tel point ignorées des plus hautes autorité de l’Etat. Le mot «délinquance» a-t-il jamais été, même une fois, prononcé par un chef de l’Etat qui parle quasiment tous les jours? La gauche, engoncée dans ses oripeaux idéologiques, veut éviter toute stigmatisation des «classes dangereuses» et baigne plus que jamais dans l’angélisme et le culte de l’excuse. La droite et l’extrême droite ont jugé plus efficace, en termes électoralistes, d’enfourcher le combat «identitaire» plutôt que celui de l’autorité de l’Etat. Dès lors, la sécurité dans la vie quotidienne n’intéresse plus personne et les Français les plus humbles, les plus fragiles, les plus exposés à la barbarie quotidienne, se sentent abandonnés par le monde politique alors que la France sombre imperceptiblement dans une zone de chaos banalisé.

Source

Learn Hebrew online




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Insécurité, terrorisme, délinquance, islamisme, Calais, Marseille : la France sombre dans le chaos

    1. Salmon

      Le 30 août, dans la même ville, un retraité de 80 ans, Eugène, qui effectuait sa promenade quotidienne en face de chez lui, a été dépouillé de sa chaîne en or et roué de coups jusqu’à la mort, sans que ce lynchage n’indigne ni ne fasse réagir »

      le marchand de journaux m’a dit que les faits divers comme celui là devait pas etre en page 1 du journal mais à la fin
      j’ai été indignée , révoltée !

      MARSEILLE EST DEVENU LA CAPITALE DES AGRESSIONS ET TOUT LE MONDE S’EN FOUT
      LA FAUTE AU PREFET AU MAIRE ET SON ADJOINTE ETC …………

      LES HONNETES GENS NE VEULENT PLUS SORTIR POUR SE FAIRE AGR2SSER !

      COMBIEN DE FICHES S SONT A MARSEILLE ?
      IL DOIT Y EN AVOIR PLEIN PLUS TOUS CEUX QUI NE SONT PAS REFERENCER

      LES DROITS DE L’HOMME FONDAMENTALE DE L’ART 1 C’eST QUE LE CITOYEN VIVE EN PAIX
      CE N’EST PLUS LE CAS
      L4ETAT DE NON DROIT , PLUTOT !

    2. capucine

      si la France est dans le chaos c’est de la faute de nos dirigeants et de ceux dirigent l ‘europe comme Junker et Merckel !! l’immigration est incontrôlable !
      les frontières sont grandes ouvertes , et les italiens sauvent tous les jours des migrants qui arrivent sur leur embarcation de fortune , jusqu’ à QUAND ???
      Marseille est devenu le Chicago de la France …il y a tous les jours de règlements de compte et des morts …jusqu’à QUAND ????
      la police a besoin l’aide de l’ armée pour se faire respecter par toutes les racailles qui ont envahie le pays !

    3. sergeb

      Un cas aussi sérieux que celui-la n’est pas du ressort de la police mais de l’Armée ayant les effectifs et le matériel approprié.

    4. Aline1

      Que dire de plus, que les contributeurs plus haut ?

      L’article n’est pas mensonger, hélas – Ni populiste comme le prétendraient certains, et nous savons lesquels.

    5. Debout

      Je suis heureux que le site Europe-Israel ait repris in extenso cet article dont
      j’ avais mis déjà le lien ici il y a plusieurs jours….

      Sans faire de catastrophisme et en essayant malgré tout de ne pas être trop
      pessimiste, il suffit de voir la progression et la montée en puissance des périls,et en faire la synthèse, pour voir que tous les paramètres sociaux, économiques,politiques, moraux, de notre pays et de l’ Europe sont là pour un collapsus et un clash final, avec d’ un côté des esprits complètement désorientés, désarmés, anesthésiés,ou dévoyés, mêlés à de « l’ idiotie utile, » et de l’ autre, un totalitarisme conquérant, revanchard, vindicatif et mortifère qui ne reculera devant rien, y compris nos Droits de l’ Homme, nos délicatesses démocratiques, et nos abdications successives. Avec l’ Europe, nous sommes un « ventre mou  » qui va se laisser crever par la violence, les armes, et la submersion démographique exogène….

      Nous n’aurons plus longtemps à attendre désormais, à moins d’ un formidable sursaut d’instinct de survie, et d’hommes (ou de femmes) forts,
      justes mais fermes, à tous niveaux….
      Mais je n’ y crois pas !!….

      Par ailleurs, je suis d’ accord avec ce que dit depuis longtemps Eric Zemmour, homme courageux. Mais dans son livre, il n’aurait pas dû parler
      des possibles préparatifs militaires (opération Ronces) évoqués.
      Ce n’ était pas la peine de donner des renseignements supplémentaires à
      l’ ennemi…

      NOUS SOMMES EN ETAT DE GUERRE !!!…..

      Par ailleurs, mes amitiés à tous nos amis juifs de France et d’ ailleurs, qui
      sont dans le m^me combat !!!…..SHALOM !!

    6. Jg

      Je ne vois pas comment un pays autrefois la france peut retrouver sa force et sa vitalite ! Il n y a pas de nouveaux medicaments pour cela ,et je pense aussi ,pas assez de bons medecins .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *