toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France, crise migratoire : les expulsions de clandestins en chute libre tandis l’accueil d’Afghans grimpe de 964%


France, crise migratoire : les expulsions de clandestins en chute libre tandis l’accueil d’Afghans grimpe de 964%

.

Selon un document confidentiel consulté par Le Figaro, elles ont chuté de près de 20 % sur six mois. Les demandes d’asile de la part d’Afghans, ont, elles, grimpé… de 964% !

Les éloignements de clandestins ont chuté en France de presque 20 % sur six mois. Le cumul 2016 des «retours», «réadmissions» dans l’espace Schengen et autres «renvois» a concerné 8 660 illégaux du 1er janvier au 30 juin 2016, contre 10.800 étrangers en situation irrégulière éloignés durant la même période de l’année précédente.

Le Figaro a eu accès aux données confidentielles du «tableau de bord» de la Direction générale des étrangers en France pour le premier semestre 2016. Un document confidentiel réalisé par le Département des statistiques, des études et de la documentation (DSED) de cette administration directement rattachée au ministère de l’Intérieur.

En voici les enseignements:

LIRE Les expulsions de clandestins en nette diminution

Pour le secrétaire national du syndicat Alliance (majoritaire chez les gradés et gardiens), Olivier Hourcau, cette baisse des éloignements n’est guère étonnante. «Depuis le début de l’état d’urgence, les frontières font l’objet d’une vigilance accrue et consomment un nombre d’effectifs considérable, particulièrement ceux de la PAF. L’administration ponctionne ainsi des fonctionnaires dans les services procéduriers, chargés notamment des reconduites, pour aller renforcer les points soumis à forte pression, comme le secteur de Menton dans les Alpes-Maritimes. La mission d’éloignement devient une mission secondaire. En somme, on déshabille Paul pour habiller Jacques…»

LIRE «On n’a jamais connu une telle situation de tension»

Par ailleurs, le nombre de demandeurs d’asile issus d’Afghanistan a bondi en cinq mois… de 964 %! Le 10 juin dernier, Bernard Cazeneuve en personne a saisi par courrier le directeur général de la police nationale (DGPN) pour des explications. Et une étude, dont Le Figaro a eu connaissance, a été envoyée au ministre dix jours plus tard. Elle donne quelques pistes d’explications…

LIRE Le nombre de demandeurs d’asile afghans bondit… de 964 %





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “France, crise migratoire : les expulsions de clandestins en chute libre tandis l’accueil d’Afghans grimpe de 964%

    1. Aline1

      La volonté de qui ?

      Toutes ces personnes au Pouvoirs de tous les pays, qui déjà économiquement avaient du mal à intégrer et même à gérer socialement tous les citoyens, immigrés ou de souche, déjà présents…

      Par quel miracle pensent-ils pouvoir gérer cela ?

      Recevoir des migrants qui fuient (je parle des vrais malheureux, qui fuient les guerres) – ce n’est pas seulement les accepter dans le pays, c’est aussi pouvoir leur donner véritablement asiles et emplois.

      Pour l’instant, il semble qu’en Europe on arrive à le faire, au détriment des habitants sur place des pays – mais le déclin de la situation des citoyens, combien de temps, peut elle être supportée ? Et ceci, sans prétendre que ce serait par sentiment de racisme…

      Ce prétexte est honteux, car il est normal que lorsque l’on se voit décliner et prêt à devenir SDF, dans un pays où l’on a cotisé toute sa vie – ce n’est pas du racisme que de vouloir recevoir en retour ce qui est dû pour avoir une vie avec un minimum de dignité.

      Ceux qui assimilent le refus des citoyens à vouloir plus de migrants, à du racisme et à des sentiments d’extrême-droite, – sont non seulement des menteurs, mais aussi, potentiellement les responsables de guerres civiles, que l’on entend gronder partout en Europe.

      On ne peut donner plus que ce que l’on a ! Cela semble logique. Et dire le contraire, c’est provoquer de la rancoeur et des clivages qui vont mener à des guerres sanglantes.

      Merci les faux bisounours, qui ne font du bien à personne, sauf à aider les fondamentalistes qui profitent de la situation, pour faire souffrir leur peuples au points de les faire fuir – et ainsi réussir leur but : Islamiser le Monde.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *