toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Des imams ont empoisonné l’eau des puits israéliens »; « Les Palestiniens souillent de leurs pieds sales le Mont du Temple »; « Les Israéliens subissent un meurtre de masse à une échelle sans précédent »…


« Des imams ont empoisonné l’eau des puits israéliens »; « Les Palestiniens souillent de leurs pieds sales le Mont du Temple »; « Les Israéliens subissent un meurtre de masse à une échelle sans précédent »…

CHRONIQUE

Si Netanyahou s’était livré à de telles déclarations au Parlement européen ou à l’ONU, quelles auraient été les conséquences ? Une seule aurait suffi à provoquer un incident diplomatique sans précédent qui lui aurait valu les foudres de la communauté internationale, incluant celles des Israéliens; les condamnations auraient fusé de toutes parts et il aurait été l’objet d’un lynchage médiatique inqualifiable.

Ces phrases ne sont pas le fruit de mon imagination : remplacez ‘imams’ par ‘rabbins’; ‘Palestiniens’ par ‘Juifs’; ‘Israéliens’ par ‘Palestiniens’, et ‘Israël’ par ‘Palestine’,  et vous aurez la version originale. Quant à l’auteur, il n’est nul autre que le ‘modéré’, ‘le militant pour la paix », celui qui n’a de cesse de faire le procès de l’État juif, j’ai nommé Mahmoud Abbas.

Nos médias se sont-ils indignés de pareils propos? Une personnalité a-t-elle rappelé à l’ordre Abou Mazen? Silence radio sur les déclarations tonitruantes qu’Abbas s’est permises.

En revanche, quand le 8 septembre, Netanyahou a eu le malheur d’énoncer une vérité sans recourir à des euphémismes, et qu’il a déclaré à propos du refus des Palestiniens de voir un seul Juif dans leur futur État, qu’ « Il y a une phrase pour ça, c’est le nettoyage ethnique », il a suscité la polémique.

Les États-Unis ont été les premiers à réagir : le Département d’État a qualifié la vidéo «d’inappropriée » et de « contre-productive ». Ban Ki-Moon a jugé bon également de déclarer « Je suis préoccupé par une récente déclaration du Premier ministre israélien décrivant ceux qui sont opposés à l’expansion des colonies comme des partisans d’un +nettoyage ethnique+, c’est inacceptable et scandaleux ». Quant à l’opposition en Israël, comme de coutume, elle  a tiré à boulets rouges sur le Premier ministre, l’accusant d’« essayer de tirer un profit politique tout en créant des dommages diplomatiques». Une tempête dans un verre d’eau surtout si on compare cette déclaration à toutes celles de Abbas. Ce qui n’est pas sans nous rappeler la réaction à la limite du délire de la communauté internationale lorsque Netanyahou s’est permis de poser comme condition à la reprise des négociations la reconnaissance d’Israël comme État juif. Une exigence à laquelle il n’aurait jamais dû renoncer!

« Nettoyage ethnique » ou « purification ethnique

Cette expression n’a choqué la communauté internationale que pour une seule et unique raison : c’est le terme approprié pour énoncer une vérité que personne ne veut entendre. « Le nettoyage ou épuration ethnique est un terme désignant diverses politiques visant à obliger des groupes ethniques à quitter leurs habitats pour s’installer ailleurs (déplacement forcé, regroupement forcé) ».  En 1992, le Conseil de sécurité de l’ONU l’a défini « comme une pratique contraire au droit international, et qui consiste à rendre une zone ethniquement homogène en utilisant la force ou l’intimidation pour faire disparaître de la zone en question des personnes appartenant à des groupes déterminés ».

N’est-ce pas ce que demandent les Palestiniens pour la Judée-Samarie? N’exigent-ils pas que les Juifs résidant dans les territoires disputés et qui sont au nombre de 400 000 soient contraints de quitter leurs habitats? Et de surcroît, l’AP veut  que ce « nettoyage » incombe aux forces de l’ordre juives, comme elles l’ont fait dans la Bande de Gaza en recourant à la force! Elle veut que Tsahal fasse sortir manu militari s’il le faut ces Juifs qu’on appelle injustement des « colons ». L’accusation portée contre les Palestiniens par le Premier ministre israélien, quoique choquante, est donc totalement justifiée.

Il serait bon de rappeler, me semble-t-il, à tous ceux qui souffrent d’une mémoire sélective que Abbas veut que le prochain État dit de « Palestine » soit créé sur les bases du Plan d’initiative arabe de 2002      (frontières de 67, Jérusalem-est, libération de tous les prisonniers, etc.), mais aussi que, dans  le futur État dit « palestinien », il n’y ait pas un seul Juif, israélien ou autre. Qui plus est, il attend de l’OTAN qu’il chasse les Juifs de ses rangs!  « Je suis prêt à accepter une troisième partie qui contrôle l’exécution de l’accord, par exemple les forces de l’OTAN, mais je n’accepterai pas qu’il y ait des Juifs dans ces forces ni un Israélien sur la Terre de Palestine ».

N’est-ce pas là une déclaration scandaleuse? Qu’en pense Obama? Quel jugement a porté la communauté internationale sur cette exigence? Silence radio. Comment l’interpréter sinon comme un consentement tacite? Autrement dit, elle donne son accord à la création d’un État raciste, antijuif ! Quel est le terme approprié? Faut-il une fois de plus recourir à un euphémisme pour blanchir les Palestiniens ? Et lequel?

Learn Hebrew online

Déjà, en juillet 2013, Abbas avait déclaré « Dans une résolution finale, nous ne verrions pas la présence d’un seul Israélien – civil ou militaire – sur nos terres ».  On peut dire qu’il a été très clair : pas un Juif, pas même engagé par l’OTAN,  ne pourra se trouver dans le prochain État qui sera arabo-musulman et judenrein. D’ailleurs, sa demande est conforme à la Charte de l’OLP, toujours en vigueur, et qui n’a jamais été modifiée même si Arafat s’était engagé à procéder à des amendements. L’Article 1 stipule que « la Palestine est le foyer du peuple arabe palestinien ; c’est une partie indivisible du foyer arabe, et le peuple palestinien est une part intégrale de la nation arabe » et l’Art.11 ajoute que « Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d’autres »

Alors, puisque Abbas interdit qu’un Juif soit présent dans son futur État, il est clair qu’il veut se livrer à ce qui s’appelle du « nettoyage ethnique ».

Deux poids deux mesures 

Certes, Netanyahou a attaqué les Palestiniens. Mais faut-il rappeler qu’il n’y a que la vérité qui blesse? Que veut-on? Cacher toute vérité qui soit à l’avantage d’Israël, mais conter des mensonges destinés à déstabiliser l’État juif. L’expression « nettoyage ethnique » décrit avec exactitude les exigences d’Abbas.

À en juger par les réactions de la communauté internationale chaque fois que Netanyahou fait une déclaration sans recourir à des euphémismes et au politiquement correct, je suis tentée de plagier La Fontaine et de dire que « Selon que vous serez palestinien ou juif israélien, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Même si elle s’en défend bien, c’est la politique du « deux poids deux mesures » qu’applique la communauté internationale, en particulier l’Union européenne, à l’endroit d’Israël.

Des preuves? Nous en avons plus qu’il n’en faut pour justifier l’accusation que nous portons. Indépendamment des exemples qui figurent dans le titre de cette chronique, l’occasion nous est fournie de rappeler les déclarations on ne peut plus choquantes du Seigneur Abbas, des déclarations sur lesquelles la communauté internationale a choisi de fermer les yeux.

2011 « L’Étoile de David est un symbole islamique qui n’est pas sioniste » – « Des centaines d’années avant la création de l’État d’Israël, l’Étoile de Daoud (David) était utilisée dans l’art islamique en Palestine mais aussi en Andalousie et au Maroc », peut-on lire sur la page Facebook officielle du groupe terroriste palestinien.

2012 : À  son retour des Nations-Unies où il avait obtenu pour les Palestiniens le statut d’ « État observateur », Abbas déclarait : « Jérusalem est à jamais la capitale des Palestiniens ».

2013  Il fait de Jésus un musulman palestinien, et tout le monde acquiesce.

2014 Au Maroc, il a qualifié l’histoire juive de « mythe délirant », et les deux Temples de « produits de l’imagination inventés par les sionistes ».

Et la liste de ses déclarations rocambolesques est longue, interminable. Je n’ai même pas parlé de tous les lieux saints juifs qu’il s’approprie avec la bénédiction de toute la communauté internationale.

Abbas vise le même but que son maître à penser, Arafat, qui avait déclaré en 1996 : « Notre but est d’éliminer l’État d’Israël et d’établir un État qui soit entièrement palestinien » Et c’est pourquoi il falsifie l’Histoire juive autant que faire se peut. Et personne n’est jamais choqué par les propos hallucinants qu’il tient!

Un État palestinien arabo-musulman «  judenrein » vs un État juif « muslimrein »

Dans l’État palestinien, il n’y aura pas de place pour un seul Juif. Soit. Alors, dans un État juif, il n’y aura pas de place pour un seul musulman, point barre! En quoi est-ce une iniquité? Que l’UE, qui est censée promouvoir l’égalité entre les peuples, nous explique pourquoi ce qui est vrai pour les uns ne l’est pas pour les autres.

Et pourtant, les Juifs ne vont pas jusqu’à poser les mêmes exigences que les Palestiniens : ils demandent simplement qu’Israël soit reconnu comme un « État juif ». Et cela suffit à provoquer l’ire de la communauté internationale alors qu’elle accepte de plein gré toutes les demandes de Abbas, même les plus folles ! L’Occident s’indigne qu’Israël veuille protéger son caractère juif ! Pourquoi ne pas faire comprendre à Abbas que les Juifs ont raison quand ils disent : « Pas de reconnaissance mutuelle, pas de reconnaissance de l’État palestinien ».

Et l’Occident ose se défendre d’appliquer la politique de « deux poids deux mesures » ! Alors, rappelons-lui que le seul peuple sur cette terre qui puisse revendiquer la propriété de la Terre sainte est le peuple juif. Qu’il est le seul peuple à jouir de droits non seulement historiques, mais aussi religieux, n’en déplaise à tous ceux qui n’ont pour lui que haine et qui déplorent sa présence sur cette planète.

Conclusion:  Si vis pacem, para bellum (« Si tu veux la paix , prépare la guerre » )

La situation est la suivante : un conflit oppose deux peuples : le peuple « palestinien »  dont on sait comment il a été inventé,  et le peuple juif  qui a plus de 5000 ans d’existence. Et le premier veut s’approprier la Terre d’Israël, toute la Terre qui a toujours appartenu aux Juifs, tandis que le second résiste et défend ses droits sur la Terre sainte. La solution? En vain, on la cherche. En fait, soit l’État juif accepte de disparaître soit les Arabes reconnaissent les droits de l’État juif et le laissent vivre en paix.

 Le moment est peut-être venu de mettre un terme aux compromis avec un ennemi qui ne vise qu’un objectif : éradiquer l’État juif. Plus Israël fournit d’efforts en vue d’en arriver à une paix durable, plus les Palestiniens accroissent leurs exigences. Plus Israël est prêt à faire des concessions, plus l’ennemi en conclut que l’État juif est faible et qu’on peut par conséquent lui marcher sur les pieds. Alors, puisque pour forcer le respect, il faut inspirer la crainte, il serait peut-être bon de projeter l’image d’un peuple dur, pas disposé à se laisser faire.

Nous allons donc dire aux Palestiniens que nous sommes ici par la force du  droit  et que nous n’en sortirons que par la force des armes.

Faut-il faire la guerre pour avoir la paix? Il semble bien que ce soit, hélas, la solution même si ce n’est jamais de gaieté de cœur que les Juifs recourent à ce moyen. On ne leur donne pas le choix!

© Dora Marrache  pour Europe Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “« Des imams ont empoisonné l’eau des puits israéliens »; « Les Palestiniens souillent de leurs pieds sales le Mont du Temple »; « Les Israéliens subissent un meurtre de masse à une échelle sans précédent »…

    1. Elia

      Problème sur ce site :
      A chaque fois il se referme et je suis obligé d’aller flusher firefox.
      Seulement sur Europe israel.

    2. i

      Ce sont des menteurs pathologiques. Comment font les israéliens pour garder une telle patience envers une telle hostilité, une telle haine persistante. Amalek doit être complètement détruit, et disparaitre de la surface de la terre. Dieu va s’en charger personnellement. Je vois bien la tête des Onusiens le jour du Seigneur. Ils seront pulvérisés sur place. Dieu hait les menteurs, les hypocrites, les manipulateurs et ceux qui se partagent sa terre et la volent. Seigneur vivement ta Justice, ta Vérité, ta Puissance !!! Rassurez vous ils reste peu de temps avant la Justice Immanente. Très peu de temps !!!

    3. DANY83270

      merci à vous Dora Marrache d’avoir rappelé à tous ceux qui ne veulent pas voir, ni entendre, la triste réalité, à savoir que les Juifs ne bénéficient pas de la moindre équité tandis que les Arabes sont soutenus de toutes parts malgré leurs crimes et leurs mœurs barbares; cette triste réalité nous rappelle que si les Juifs sont le Peuple élu de D.ieu , en même temps ils sont maudits par l’humanité toute entière; quelle en est la raison ? la jalousie évidemment, il n’y a pas d’autre explication et cette situation est extrêmement dangereuse; Dans la Bible on nous explique que lors de création du monde , le premier crime monstrueux a été commis par Caïn qui a tué son frère Abel par pure jalousie ; j’en déduis que l’humanité d’aujourd’hui est mauvaise parce qu’elle a dans ses les gènes l’ADN de ce criminel et voilà que l’Histoire se répète puisque les Arabes veulent tuer tous les Juifs ! leur projet risque de se réaliser à moins que les Juifs ne se défendent en prenant les devants pour survivre; mais à quoi bon si les autres nations n’aiment pas les Juifs ?

    4. c.i.a.

      Dany, rasurez-vous, israël se défend très bien, c’est nous occidentaux, qui risquent une surprise de taille, l’ applaventrisme qui caractérise le canada,(actuel ), risque de nous transformer en tiers-mondiste musulmans, dans 20 ans!!!

    5. Aline1

      Merci encore Dora Marrache pour ces articles de fond, qui demandent certainement un travail pour réunir ces informations.
      —————–

      Tous ces mensonges propagés par des malveillants, dont on sait maintenant quels sont les principaux responsables – ce sont des rumeurs, je sais que je n’apprends rien à personne.

      Et toute personne adulte ayant un minimum de jugeote devrait savoir que ce ne sont que de fausses rumeurs, des mensonges éhontés pour certaines allégations – du pur négationnisme pour d’autres.

      Ne parlons pas des peuples parmi lesquels, hélas, les crédules, même adultes et instruits font florès et se laissent embrigader. Soit par une naïveté réelle, soit par une idéologie orientée.

      Car à notre ère, avec les possibilités due web – aucune personne de bonne foi, ne peut plus dire « Je ne savais pas »

      En revanche, les idéologues orientés, ne vont aller que vers des sources qui les arrangent et où ils vont lire ce qu’ils ont envie de lire. Ceux qui tapent sur l’Occident, Et surtout Israël. La vérité ne les intéresse pas – du fait, qu’ils se retrouvent dans des sites où ils ne sont pas seuls, cela les conforte et ils arrivent avec leurs mauvaise foi, sans nom, à apaiser leur vilaine intime conviction.

      Mais les Responsables, que font-ils ? Pourquoi de tels sites prolifèrent encore ?

      Hier, j’ai voulu des informations sur l’opération Moïse (la première pour ramener des fellachas en Israël)

      C’est hallucinant : Je n’ai trouvé que des propositions d’articles haineux, sur le racisme d’Israël qui serait pratiqué envers eux – Pas un seul, qui soit positif – Alors que les sites communautaires (au moins, mettent bien des articles, qui rétablissent les informations à ce sujet)

      Pourquoi Google ne les fait pas apparaître ? Ce n’est pas normal, et il faudrait que quelqu’un qui en ait le pouvoir voie avec Google ce qui se passe.

      – Car il en est ainsi pour tous les sujets concernant Israël.

      Les déclamations de Dirigeants luttant contre l’antisémitisme ne sont que du vent, si sur Google, et je ne sais ce qu’il en est sur les autres moteurs de recherche – tout incite à la haine contre les juifs. Et même des personnes de bonne foi, ne peuvent trouver les articles qui contrebalanceraient ces mensonges.

      Essayez-donc de taper des sujets concernant Israël, et vous pourrez le constater – et ceux qui pourraient intervenir avec des captures d’écran auraient de quoi « accuser » à bon escient.

    6. robert Davis

      Les couards reçoivent toujours ce traitement c’est dans l’ordre des choses. Le problème est que les « palestinians » n’ont pas peur des sanctions alors que les Israélienen ont une peuuuuuuur bleue!

    7. robert Davis

      Le SEUlL moyen de faire cesser ce chantage à la haine est de montrer qu’Israel n’a pas peur des sanctions en foutant les arabes hors d’Israel. A ce moment toutes les haines cesseront comme par miraclke. Evidemment il faut que banana quitte la Maison Blanche. TRUMP FOR PRESIDENT.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *