toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Corbeil-Essonnes : Des scènes de guerre en plein centre ville


Corbeil-Essonnes : Des scènes de guerre en plein centre ville

.

Un barman de 40 ans a été abattu mardi à Corbeil-Essonnes, par une connaissance qui lui a tiré deux balles dans le ventre et le cou. Le tireur est en fuite.

Vers 20h30, mardi soir, une fusillade a eu lieu en plein centre-ville de Corbeil-Essonnes, à deux pas de la mairie. Un homme est arrivé « sur une moto volée et faussement immatriculée » et est entré dans le bar « une arme dissimulée dans le dos », selon le parquet. Après « une empoignade » avec le gérant, il fait feu. Le commerçant de 40 ans est abattu de plusieurs balles, « une au niveau du cou et une autre au niveau du ventre », précise le procureur.

Ce scénario prouve que le tueur avait prémédité son acte. Selon des témoins présents dans le bar, il s’agissait d’une « connaissance de la victime », un homme qui le côtoyait depuis huit ans. Il est pour l’instant en fuite et activement recherché par la police. La police judiciaire de Versailles a ouvert une enquête pour « homicide volontaire avec préméditation« . Il s’agissait de la seconde fusillade au cours de cette même journée dans cette ville de la banlieue parisienne. Dans l’autre agression, un homme de 19 ans a été touché et son pronostic vital est très sérieusement engagé.

Loading...

De manière générale, la France connait en ce moment une multiplication des incidents et des meurtres impliquant des armes à feu. A Marseille, 26 personnes ont été tuées par balle, la plupart du temps par des armes de guerre automatiques, de type kalachnikov. Souvent, ces agressions ont lieu en pleine rue, dans des lieux publics, en plein jour, à quelques centaines de mètres des commissariats. Dans la cité phocéenne, une école maternelle a demandé il y a peu la construction d’un mur pour protéger la cour de récréation des balles perdues, après que plusieurs douilles eurent été retrouvées. Les jeunes élèves, habitués à subir quotidiennement ces scènes de guerres dans leurs quartiers, ne sursautent pas en entendant les rafales et quittent tranquillement leur établissement malgré les affrontements qui ont lieu dans les rues environnantes…

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *