toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une entreprise israélienne propose à Donald Trump de construire la barrière à la frontière mexicaine


Une entreprise israélienne propose à Donald Trump de construire la barrière à la frontière mexicaine

 

L’une des grandes promesses de la campagne électorale de Donald Trump est l’édification d’une nouvelle barrière hermétique tout le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Le problème de l’immigration clandestine est devenu très aigu et le nombre de candidats ne cesse d’augmenter sans parler du juteux commerce des narcotraficants qui se déroule des deux côtés de la frontière.

En 2006 le président George Bush avait ordonné la construction de la Secure Fence, clôture d’une longueur de 1.120 kilomètres  sur les 3.200 kilomètres de frontières, avec 1.800 miradors installés et plus de 18.000 hommes chargés de la surveillance. Mais cette clôture n’est pas hermétique et les passeurs sans scrupules font fortune et Donald Trump s’est engagé à faire édifier une nouvelle clôture qui s’étendrait tout le long de la frontière.

Le thème d’une clôture quasi-hermétique est assez porteur, surtout dans les Etats concernés, et une compagnie israélienne, Magal Security Systems Ltd s’est déjà mis sur les rangs au cas où le candidat républicain était élu le 4 novembre. Cette compagnie a déjà réalisé plusieurs projets d’envergure en Israël, notamment en Judée-Samarie, le long de la frontière israélo-égyptienne, le long de la frontière avec la bande de Gaza et dans quelques pays africains

Sur la chaîne de télévision Bloomberg, Saar Koursh, Pdg de Magal Security Systems Ltd a indiqué que le domaine des clôtures de sécurité avait connu un fléchissement ces dernières années jusqu’à l’arrivée de Daech et la guerre en Syrie qui ont remis à l’ordre du jour la protection des frontières. Le chiffre d’affaires de sa société à fait un bond de 23% depuis l’an passé!

Loading...

La compagnie Magal Magal Security Systems Ltd s’est spécialisée dans les « clôtures intelligentes », qui sont équipées de caméras vidéo, capteurs de mouvements, et surveillance et détection par satellite. . Elle réalise actuellement un grand projet au Kenya sur un segment de 682 kilomètres à la frontière avec la Somalie d’où tentent de s’infiltrer des terroristes de l’organisation A-Shabab liée à Al-Qaïda. Saar Koursh faisait d’ailleurs partie de la délégation qui a accompagné le Premier ministre Binyamin Netanyahou lors de sa tournée en Afrique orientale.

Le Pdg de Magal Magal Security Systems précise qu’il est prêt à coopérer avec des entreprises américaines de pointe pour la réalisation du projet.

Mais pour cela, avant de convaincre Donald Trump, il faudra convaincre les électeurs américains!

©Par Shraga Blum pour Europe-Israel.org







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Une entreprise israélienne propose à Donald Trump de construire la barrière à la frontière mexicaine

    1. Aline1

      Je ne trouve pas très judicieux de laisser cette nouvelle (même si elle est vraie)

      Déjà que Trump a des problèmes avec l’électorat latino des USA, justement pour les mesures qu’il préconise à leur encontre.

      Israël n’a pas à montrer de cette façon son opinion sur l’arrivée des Latinos en Amérique. Nous avons déjà de plus en plus d’ennemis là-bas, il n’est pas utile d’en rajouter.

      Et en plus cet article ne fera pas de bien à Trump.

      A moins qu’Europe Israël, cherche à favoriser les votes en faveur de la dame Clinton ?

    2. Armand Maruani.

      Je trouve qu’Europe Israël a raison de ne rien nous cacher , c’est son rôle de nous informer et il remplit trés bien sa tâche .

      On repproche assez aux autres médias de tronquer la vérité et puis aujourd’hui avec internet il n’y a plus de secrets .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *